Brainstorming en vue...

Appel à bonnes volontés!

   En attendant que mon premier prototype soit monté, les « ingrédients » étant, eux, rassemblés, le visionnage d'une vidéo de vulgarisation m'a attiré. A 35' environ, on nous montre comment fonctionne le système de gonflage des toboggans d'évacuation pour les avions de ligne.

Ce principe qui combine grande production de gaz (roquette), au profil aérodynamique l'entourant pour ajouter un appel d' air puissant au remplissage global du « ballon » m'interpelle.

Une question de base est: au tube central, quelle puissance est nécessaire pour que l'air extérieur soit, par la viscosité des fluides, attiré de manière efficace?

Par exemple, un petit ventilateur électrique d'alimentation d'ordinateur aura-t-il une efficacité quelconque justifiant un travail de laboratoire?

Car, ayant à ma disposition des imprimantes 3D, il est certain que le profil aérodynamique est désormais aisé à réaliser, si la taille minimale reste inférieure à 20 cm...

Je me pose cette question car les usages possibles sont nombreux, si la contrainte de taille ne se pose pas.

Petite taille: Possibilité d'améliorer des éoliennes domestiques en facilitant le démarrage via un ventilateur alimenté par des panneaux solaires dédiés.

Grande, très grande taille: Mettre sur une fusée un tel profil pour faciliter le lancement en réduisant les besoins en carburant pour un lancement orbital, ainsi, moins de masse de carburant, baisse du coût du voyage, masse à embarquer plus grande...

J'en profite pour saluer deux opérations récentes, le lancement hier de la fusée de Space X et la mission vers Mars de la mission indienne dont, à mon goût, on ne parle pas assez.

Vous avez tous les liens utiles pour me contacter sur ce projet, ingénieurs, professeurs, élèves, autodidactes...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Call for goodwill !

   Until my first prototype is assembled, the "ingredients" are, themselves, together, watching a video extension attracted me . At 35', we are shown how the inflation system evacuation slides works for airliners.

This principle, which combines high gas production (rocket), the airfoil surrounding to add a call to the global air powerful filler "balloon" concerns me.

A basic question is : in the central tube, what power is required for outside air or by fluid viscosity, attracted effectively?

For example, is a small electric fan computer power has any efficacy justifying laboratory work ?

For, having at my disposal 3D printers, it is certain that the airfoil is now easy to achieve, if the minimum size is less than 20 cm ...

I ask this because there are many possible uses, if the size constraint does not arise .

Small size : Possibility to improve domestic wind turbines facilitating start via fan powered by solar panels dedicated to.

Large, very large : Put on a rocket such a profile to facilitate the launch reducing fuel requirements for an orbital launch, and less fuel mass, lower cost of travel, boarding largest mass ...

I would like to acknowledge two recent operations, yesterday's launch of the SpaceX rocket and Mars mission of the Indian mission which, in my opinion, we do not talk enough.

You have all the links to contact me about this project, engineers, teachers, students, self-taught ...

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Performance énergétique vortex flux laminaire économies performances efficacité Imprimante 3D prototypage analysis

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×