eau

Petit break dans mes travaux, analyse de fond

Analyse stratégique et gestion de mon projet II.

   Suite à la diffusion sur France 5 d'un sujet de controverse (Google) dont le replay m'a été fourni par un ami, voici ce que je lui ai répondu. Je ne sais pas si il appréciera. Et vous?

 "Merci de m'avoir fourni le lien, comme souvent (toujours?) instructif. 
Ce type d'émission me conforte dans mon ambition, être créateur d'électricité économiquement viable réparti sur le territoire, un smart grid qui sécurise l'approvisionnement en énergie de n'importe quelle partie du territoire sans besoins en eau (vs. centrales thermiques) ou bien être dans un gisement "vert", solaire, éolien, puisque l'Energie au sens large est tout à la fois notre secrète peur (peak oil etc...) et le moteur de notre simple survie (transport, confort, assistance médicale...).

Si ce que je développe "marche", le modèle économique est comparable aux scop ou coopératives pour favoriser un essaimage général et rapide.

Chaque lieu gère SON énergie.

La seconde étape serait la gestion de l'eau au sens large. 70% de la surface du globe est composé d'H2O mais de manière inégale comparé aux besoins, cf. la situation actuelle entre la Côte Est et Ouest des USA pour prendre un exemple très parlant. Imaginons une "flotte" de navires (électriques of course) capable de pomper un excédent, de le transporter tout en le filtrant pour le redistribuer ailleurs en zone de déficit hydrique... Limitation des tensions sociales au niveau international et valorisation possible via cette filtration en "captant" les éléments minéraux en suspension.

Par la loi des grands nombres, que traite Google et consorts, il est tout à fait possible de créer une telle structure industrielle par ces deux leviers, énergie non fossile et éléments naturels "lissés".
Utopie? Peut-être..."

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Strategic analysis and management of my project II.

   Following the broadcast on France 5 a controversial topic (Google ), the replay was provided to me by a friend, this is what I told him.

I do not know if he will appreciate . And you ?

"Thank you for providing me the link as often (always?) informative.

This type of program confirms my ambition, be creative power economically viable distributed across the territory, a smart grid that secures energy supply from any part of the territory without water needs (vs. power plants ) or be in a "green" field, solar, wind, since the energy in the broadest sense is at once our secret fear ( peak oil etc ...) and drive our mere survival (transport, comfort, medical assistance ... ). If I develop "on" the economic model is comparable to the scop or cooperatives to foster a general and fast spin.

Each site manages ITS energy.

The second step would be to water management in the broadest sense. 70 % of the earth's surface is composed of H2O but unevenly compared to the needs, cf. the current situation between the West and East Coast of the U.S. to take a very obvious example.

Imagine a " fleet " of ships (electrics of course) capable of pumping a surplus (overflow like in GB or Asia) of transport while filtering to redistribute elsewhere in water deficit area ... Limiting social tensions internationally and possible use via this filtration "capturing" the minerals in suspension. By the law of large numbers, Google and others treated, it is entirely possible to create such an industrial structure in these two levers, non-fossil energy and natural elements " smoothed ".

Utopia? Maybe ... "

P.S. A few mistakes in that translation may be there, but I am to lazy this morning for correcting, I appologize...

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×