énergie

Questionnements sur la transition énergétique...

Ca va péter!

   J'ai publié ce matin sur https://www.facebook.com/pages/FactorYthon/276759825819151 un éditorial que m'a inspiré un documentaire sur la politque de transition énergétique en Allemagne depuis 2011, sa comparaison avec la situation aux USA avec le gaz de schiste, offrant ainsi une tribune à ceux que cela peut intéresser...

Bonne lecture, bonne analyse...

Indépendance énergétique pour l'Inde dans cinq ans?

Un Jugaad pour la transition énergétique

   Les avancées scientifiques viennent parfois de l'observation et, aussi du hasard.

Après la réussite du lancement de la mission spatiale Mangalyaan vers Mars (cf http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-sonde-indienne-mangalyaan-enfin-route-vers-mars-50692/), en exploitant des orbites élliptiques afin d'accélérer la sonde en vue de la lancer avec le moins de carburant possible vers la planète rouge.

Rappelons que cette mission n'aura coûté que 74 millions d'euros à comparer aux missions occidentales ou chinoises, au minimum dix fois plus chères, parfois pour des ambitions bien moindres).

Donc, en observant l'accélération avec les outils de mesures embarqués, les scientifiques indiens ont découvert des divergences électromagnétiques avec les mêmes composants embarqués à bord des autres satellites indiens, géostationnaires, eux.

Comme ces différences furent preçues dès le deuxième jour de la mise en orbite de la sonde martienne, et que le cycle d'accélération durait un mois, les ingénieurs ont eu tout le temps de mesurer les variables en fonction des altitudes atteintes (entre 23550 et 192918 km).

040cf0ce61 maangalyaan departmars manoeuvres isro 01

Crédit photos ISRO

Ainsi, ils ont pu déterminer que le noyau magnétique terrestre pouvait influencer les condensateurs à bord de Mangalyaan, d'où l'extrapolation suivante:

Dès lors qu'un satellite n'est pas « fixe » ou géostationnaire, il peut devenir un générateur d'électricité de forte puissance!

( Pour une correction intellectuelle, un respect du travail accompli, les noms des centres d'études, entreprises partenaires et personnels impliqués dans cette fabuleuse aventure scientifique seront écrits en hindi,

Google traduction offrant une transcription occidentale pour ceux qui le désirent).

Rtemagicc mangalyaan mars 5nov13 pslv isro2

Crédit photos ISRO

Donc, ce jour, un lancement d'une fusée sera faite depuis la base de काप, sous l'autorité du professeur पाइक afin de mettre en place un générateur électrique spatial. Le projet est d'ampleur car, pour optimiser les rendements, ce satellite de nouvelle génération sera en orbite contra rotative afin d'amplifier le phénomène de production d'énergie, un peu à la manière d'une génératrique à deux rotors. Un faisceau laser enverra sous forme d'impulsions l'énergie accumulée à la station au sol, qui chargera des supercondensateurs aptes à accumuler cet éclair d'énergie aussi violent que bref. Ensuite, une conversion, assurée par la société फ़्लाउंडर, restituera cette électricité en un courant compatible avec le réseau local.

Il est estimé qu'à chaque passage, la puissance déployée et réceptionnée serait capable d'alimenter une ville de 10 000 habitants pendant une heure, sachant que cette sonde passera toutes les huit minutes au-dessus de la sation de réception/analyse, on voit immédiatement le potentiel d'une telle expérience.

Rtemagicc mangalyaan mars 5nov13 isro2 01 txdam48440 9dd4e4

Crédit photos ISRO

De plus, si l'on prend en compte le coût du lancement et de la sonde (env; 50 M€), l'abscence de pièces mobiles source d'usure de toute installation de production d'électricité, la durée de vie estimée à 50 ans d'un tel matériel, les potentialités d'un tel système sont fabuleuses.

En effet, à terme, une flotte de ces sondes pourraient être envoyées dans l'espace pour alimenter tout le territoire indien, lui assurant une transition énergétique totale dans les cinq ans à venir.

Les orbites choisies sont, bien sûr, en dehors de toute orbite de satellites ou stations spatiales déjà en place pour éviter toute collision.

Cette annonce crée, dès à présent, un grand émoi dans toute la sphère astrophysique et de nombreuses publications et commentaires seront disponibles dans les semaines à venir, les laboratoires indiens laissant à la communauté scientifique un accès partiel mais néanmoins instructif aux données recueuillies en temps réel.

Merci à notre correspondant local, अप्रैल फूल, pour la fourniture de ces informations primordiales!

Petit break dans mes travaux, analyse de fond

Analyse stratégique et gestion de mon projet II.

   Suite à la diffusion sur France 5 d'un sujet de controverse (Google) dont le replay m'a été fourni par un ami, voici ce que je lui ai répondu. Je ne sais pas si il appréciera. Et vous?

 "Merci de m'avoir fourni le lien, comme souvent (toujours?) instructif. 
Ce type d'émission me conforte dans mon ambition, être créateur d'électricité économiquement viable réparti sur le territoire, un smart grid qui sécurise l'approvisionnement en énergie de n'importe quelle partie du territoire sans besoins en eau (vs. centrales thermiques) ou bien être dans un gisement "vert", solaire, éolien, puisque l'Energie au sens large est tout à la fois notre secrète peur (peak oil etc...) et le moteur de notre simple survie (transport, confort, assistance médicale...).

Si ce que je développe "marche", le modèle économique est comparable aux scop ou coopératives pour favoriser un essaimage général et rapide.

Chaque lieu gère SON énergie.

La seconde étape serait la gestion de l'eau au sens large. 70% de la surface du globe est composé d'H2O mais de manière inégale comparé aux besoins, cf. la situation actuelle entre la Côte Est et Ouest des USA pour prendre un exemple très parlant. Imaginons une "flotte" de navires (électriques of course) capable de pomper un excédent, de le transporter tout en le filtrant pour le redistribuer ailleurs en zone de déficit hydrique... Limitation des tensions sociales au niveau international et valorisation possible via cette filtration en "captant" les éléments minéraux en suspension.

Par la loi des grands nombres, que traite Google et consorts, il est tout à fait possible de créer une telle structure industrielle par ces deux leviers, énergie non fossile et éléments naturels "lissés".
Utopie? Peut-être..."

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Strategic analysis and management of my project II.

   Following the broadcast on France 5 a controversial topic (Google ), the replay was provided to me by a friend, this is what I told him.

I do not know if he will appreciate . And you ?

"Thank you for providing me the link as often (always?) informative.

This type of program confirms my ambition, be creative power economically viable distributed across the territory, a smart grid that secures energy supply from any part of the territory without water needs (vs. power plants ) or be in a "green" field, solar, wind, since the energy in the broadest sense is at once our secret fear ( peak oil etc ...) and drive our mere survival (transport, comfort, medical assistance ... ). If I develop "on" the economic model is comparable to the scop or cooperatives to foster a general and fast spin.

Each site manages ITS energy.

The second step would be to water management in the broadest sense. 70 % of the earth's surface is composed of H2O but unevenly compared to the needs, cf. the current situation between the West and East Coast of the U.S. to take a very obvious example.

Imagine a " fleet " of ships (electrics of course) capable of pumping a surplus (overflow like in GB or Asia) of transport while filtering to redistribute elsewhere in water deficit area ... Limiting social tensions internationally and possible use via this filtration "capturing" the minerals in suspension. By the law of large numbers, Google and others treated, it is entirely possible to create such an industrial structure in these two levers, non-fossil energy and natural elements " smoothed ".

Utopia? Maybe ... "

P.S. A few mistakes in that translation may be there, but I am to lazy this morning for correcting, I appologize...

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Hier, une grande journée!

Enfin!

   Des retards, des empêchements, des erreurs de débutants parfois, nombreuses étaient les raisons qui ne m'avaient pas permis d'exposer un prototype à un public.

Certes, avec mon FabLab (FunLab), nous avions réalisé une bague sur imprimante 3D pour admission de voiture efficace confirmant que les plastiques employés ne souffraient pas de la chaleur du moteur et que les performances (économies d'essence) étaient au rendez-vous.

bague-vortexi3d2013-2.jpg

Le fait est qu'il était relativement... impossible de passer à une production commerciale, les différents systèmes d'admission ne permettant pas une production de masse d'un objet unique, trop de gabarits différents. De plus, plus la voiture est récente, plus l'électronique pose problème (trop d'enrichissement).

Mais, hier, j'ai pu présenter le prototype d'un objet qui peut servir dès aujourd'hui, se décliner en plusieurs versions, être utile à plusieurs marchés commerciaux avec un avantage comparé à ce qui existe actuellement, la réduction drastique des risques de lombalgies (mal au dos) dans les entreprises qui ont du transport, de la manutention dans leur fonctionnement.

Dsc 0041

Le "plus produit" reste confidentiel, vous le comprendrez aisément!...

Cette présentation s'est faite dans un cénacle de responsables, de décideurs de haut niveau et de qualité. Pour accompagner cette présentation, j'avais songé à réaliser une plaquette résumant l'argumentaire, des cartes de visites en quantité, et un laius bien conçu, pouvant s'adapter au temps qui me serait laissé. Et, en effet, n'ayant eu que quelques minutes pour faire mon show, j'ai su dire de manière limpide ce qui fallait dire, plaisant ainsi à un auditoire qui n'avait pas forcément beaucoup de disponibilités pour suivre une argumentation trop longue. Bilan... carrément des applaudissements nourris et même, de la part du directeur, un apport constructif sur les débouchés possibles!

Maintenant, ayant prouvé que je peux concevoir, mais, surtout, concrétiser un projet, j'espère passer à un niveau supérieur.

   Mon ambition serait de montrer qu'avec mes créations dans le domaine de l'électricité d'origine solaire ou éolienne, je puis faire avec l'entreprise qui m'emploie actuellement, un acteur d'importance dans la transition énergétique de mon pays.

En effet, la société où je suis a 17 000 points d'activité idéalement répartis sur tout le territoire, y compris là où se trouve des difficultés de production d'électricité, Région Bretagne, P.A.C.A ...

Si l'on peut faire qu'une grande partie de ces lieux soient des producteurs important d'électricité, nous pourrions réaliser ceci:

Rendre chacun de ces lieux capables d'une autonomie complète en énergie, donc ne subissant plus les coupures de courant en cas de météo conflictuelle (neige, tempête...)

Contrebalancer le budget énergie (électricité, carburant...) par la revente de notre propre production d'électricité, supprimant une ligne comptable de notre bilan non négligeable.

Rentabiliser les sites ruraux comptablement déficitaires par la création d'un business de revente d'électricité qui apporterait un chiffre d'affaire non négligeable.

Sécuriser le réseau local d'électricité en fournissant, tel un groupe électrogène, tout ou partie des besoins d'énergie locaux en cas de rupture de lignes électriques. Une sorte de service public...

Offrir les moyens énergétiques du déploiement accéléré de l'usage des véhicules électriques, réduisant encore plus rapidement notre empreinte carbone et notre dépendance aux carburants fossiles.

Tout cela pour un investissement limité, en travaillant à la façon de l'Inde, petites dépenses compensées par beaucoup d'intelligence de terrain.

Notre président a parlé de la création d'un « Airbus de l'énergie renouvelable ». Nous avons une infrastructure propice à ce projet. Nos collègues allemands et même européens ont les mêmes difficultés économiques que nous et, aussi, une structure géographique comparable.

Au fait, pour ceux qui ne le savent pas, je travaille pour l'entreprise La Poste.

Ce qui signifie que ce projet peut aussi concerner les postes du monde entier...

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Finally !

   Delays, obstacles, beginners mistakes sometimes there were many reasons that did not allow me to present a prototype of an audience.

Certainly with my FabLab ( FunLab ), we conducted a ring on 3D printer for admission efficient car confirming that the plastics used do not suffer from the heat of the engine, and the performance ( fuel economy ) were appointments .

bague-vortexi3d2013-2.jpg

The fact is that it was relatively... impossible to turn it to commercial production, different intake systems do not allow mass production of a single object, too many different templates. Moreover, more recent the car is, more electronic problematic appears (excessive enrichment ).

But yesterday I presented the prototype of an object that can be used today, turn into several versions, to be useful in several commercial markets with an advantage compared to what currently exists, a drastic reduction of risks low back pain in companies that transport, handling in their operation.

Dsc 0041

This simple object has a technical specificity I can't talk about for undestanble reasons!...

This presentation is done in a coterie of officials, high-level policymakers and quality. To accompany this presentation, I had thought to make a booklet summarizing the rationale, business cards in quantity, and a well designed laius that can adapt to the time that would let me. And indeed, having had a few minutes to do my show, I have said so clear what needed to be said, and pleasing to an audience that does not necessarily had a lot of availability for follow an argument too long. Balance ... outright applause and even from the director, constructive input on possible opportunities !

Now, having proved that I can conceive, but, above all, implement a project, I hope to move to a higher level .

My ambition is to show that with my creations in the field of electricity from solar or wind, I can do with the company that employs me, a major player in the energy transition of my country.

Indeed, the company where I was 17,000 points conveniently located throughout the territory activity, including where there is difficulty in electricity generation, Brittany region , PACA ...

If you can do a large part of these locations are the major producers of electricity, we could do this :

Make each of these places capable of full autonomy in energy, so no longer suffering blackouts when conflicting weather (snow, storm ... )

Balance the energy budget (electricity, fuel ... ) by reselling our own electricity, eliminating an accounting line of our significant balance sheet.

Profitable accounting deficit rural sites by creating a business of resale of electricity that would bring a significant turnover.

Secure the local electricity network by providing such a generator, all or part of local energy needs in case of breakage of power lines. A kind of public service ...

Provide the energy resources of the accelerated deployment of the use of electric vehicles, further reducing our carbon footprint and our dependence on fossil fuels faster .

All this for a small investment, working in the « indian » way, small expenses offset by much intelligence field.

Our president has talked about creating an " Airbus of renewable energy ." We have a suitable infrastructure for this project. Our German colleagues and even Europeans have the same economic difficulties that we and also a comparable geographic structure.

In fact, for those who do not know, I work for the company La Poste.

This means that this project may also involve Post offices worldwide ...

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Archimède résoudra-t-il la transition énergétique? (dérivée seconde)

Vacances intenses! La suite...

   Déjà vendredi, c'est fou! Je crois ne pas avoir trop perdu mon temps pour autant. Mon prototype sera disponible demain matin, juste à temps!

Mon projet d'éolienne flexible plait de plus en plus. Hier soir, j'étais à un apéro entrepreneur et même là, des questions des demandes d'éclaircissements. Ce matin obtention d'un bambou de plus de 2,5 mètres, d'un flexible de perceuse de 1,3 mètres, je pense qu'il me faut encore du ruban collant solide et large pour rigidifier le flexible. J'ai bien avancé aussi sur le croquis de l'hélice à réaliser sur I3D.

En chemin, revenant de mes acquisitions, j'ai songé à un truc...

Si on renversait l'ensemble mat/hélice, nous n'aurions plus la contrainte gravitationnelle qui tendrait à faire fléchir la partie flexible/hélice. Comme j'ai songé à tester ce futur prototype en lieu fermé pour tester les oscillations avec un accéléromètre, je me suis demandé quelles différences de rendement j'obtiendrais avec une installation tête en bas, si un tout petit système mécanique créant l'agitation du mat ne donnerait pas de bons résultats en fin de compte, rendant cette éolienne plus efficace en fin de compte par agitation mécanique régulière plutôt que par récupération (aléatoire) des flux d'air extérieurs... transformer une variable en constante...

Bon, reste à m'informer sur la manière de récupérer une dynamo (plusieurs?) pour passer à la production d'électricité...

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Holiday intense ! More ...

   We are on friday, it's crazy!

I think not having too much wasted my time so far.

My prototype will be available tomorrow morning, just in time!

My wind project flexible still seduce a lot more. Last night I was at a cocktail entrepreneur and even then, many questions and clarification were requested.

This morning I've got a bamboo of more than 2.5 meters, a flexible drill 1.3 meters, I think I still have the tape sticky solid and wide to stiffen the flexible. I also made ​​good progress on the sketch of the propeller to perform on I3D.

Along the way back from my acquisitions, I thought of something ...

If we reversed the whole mat / helix, we would not have the gravitational stress tending to bend the flexible / helix part. As I thought about testing this prototype in future closed place to test vibrations with an accelerometer, I wondered what differences in performance I would get with overhead installation, if a little mechanical system creating agitation mat does not give good results in the end, making it more efficient wind ultimately by regular mechanical agitation rather than recovery ( random) external air flow... transform a variable to a constant ...

Good remains to inform me on how to recover a dynamo (several ?) to move to the electricity ...

To be continued ...

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Xmas Gift for your brains!

Homéopathie physique.

   Si vous suivez mes rêveries scientifiques, vous savez que, limité dans mes moyens matériels, je ne puis développer de grands systèmes.

Mais, d'un autre coté, pourquoi utiliser une bombe atomique pour tuer un moustique?

L'Inde a su contourner le problème pour son développement. Par exemple, leur dernière mission spatiale, dont on a peu parlé, ce qui est idiot, est pleine de créativité en opposition aux faibles moyens matériels investis.

Alors que l'on a parlé de la mission chinoise vers la lune, utilisant des moyens classiques, on oublie que l'Inde, elle, pour un budget ridicule, va... vers Mars!

Pour accélérer son véhicule spatial, les ingénieurs indiens ont utilisé l'orbite terrestre pour en faire une catapulte « naturelle ». La dépense n'a pas été en terme de carburant, mais en temps consacré à accumuler de l'énergie cinétique.

Merveilleux.

D'où ce billet, et son titre provocateur pour montrer comment nombre de problèmes semblent pouvoir être résolus avec un peu d'intelligence et de faibles moyens matériels.

Vous le savez, je cherche toujours a satisfaire mon incurie scientifique par l'apprentissage.

Les vidéo conférences sont, pour moi de merveilleux instruments.

L'une des dernières que j'ai vue est celle-ci: Alain Connes - Géométrie non commutative

Ce que j'en ai « saisi » est que le but du jeu est de simplifier une problématique scientifique jusqu'à en obtenir, sous forme d'équation épurée le « vecteur » du problème.

Cela a déjà été fait, mais souvent sous-employé.

Je vous donne quelques exemples:

La lentille de Fresnel. En réduisant une lentille classique a un object quasiment sans épaisseur, on obtient un phénomène optique désiré sans avoir besoin d'une masse gigantesque.

Les tours de vent. En jouant là, au contraire, sur les volumes et leurs formes, on évite la consommation d'énergie pour des besoins de thermo régulation.

L'effet Coanda. En mécanique des fluides, un simple profil développe à haute vitesse un effet mécanique sans employer de machinerie complexe. Exemple: les winglets des avions.

En acoustique, les chambres passives. Un simple tube de carton amplifie le son de mon smartphone. Nos ancêtres le faisaient fort bien pour créer leurs théâtres antiques et d'autres exemples vous viendront forcément à l'esprit.

Si j'applique ce principe de simplification a ce qui nous entoure, je conçois certaines choses:

Les éoliennes géantes.

Si l'on fait le bilan global des moyens utilisés et du réel objectif recherché, on observe une absurdité.

L'objectif est d'atteindre une hauteur « critique » pour puiser dans les vents hauts, plus constants et plus réguliers, une source d'énergie « rentable ».

Observons cette aérogénératice. La pointe de la pale, a son point haut est a son optimum. Mais, du fait de son déplacement, le temps où elle est efficace est bref. Comme nous avons trois pales, nous avons sur un cycle complet trois temps « utiles » et, les reste n'est que contraintes. Masse en rotation fabuleuse, avec un support capable de résister monstrueux (paliers, pylone...)

De plus, le volume que cela représente crée des turbulences perturbantes, limitant d'autant la possibilité de créer des champs rentables.

Si l'on applique le principe de Géométrie non commutative ou d'homéopathie physique, que trouvons nous?

But à atteindre: Avoir un point haut pour être au niveau des vents efficaces. Ce point haut doit être fixe, pour être constant. Finalement sa taille importe peu. Un nanotube de carbone pourrait, à priori, suffire.

Le vent en appui sur cet objet exerce une force. La forme du dit objet sera finement étudié pour qu'il crée un vecteur. La force Coriolis est faible, mais reste le vecteur qui est à l'origine des ouragans. Si cet enroulement ne se faisait pas, toute l'énergie des échanges thermiques combiné à la masse des eaux se dissiperait au lieu de se concentrer.

Là, le profil de la pointe de l'objet sera discret. Il ne sera qu'un guide physique du mouvement demandé. Le bout du levier d'Archimède.

Imaginons que nous ayons une tour de 100 mètres (les plus grandes éoliennes atteignent 150).

Un faible mouvement à la pointe est transmis vers le sol, amplifié par la distance de la tour.

Veut-on un balancement, une rotation? Pas de problème, il suffit que notre pointe génère ce mouvement, à sa dimention infinitésimale. L'énergie « constante » est là, réduisant la contrainte de l'inertie. Si le mouvement est entretenu, nous n'avons pas de difficultés majeures sur le plan technique.

De plus, si le point originel est assez petit, ses contraintes mécaniques sont réduites d'autant (prise au vent).

Autre avantage, en transmettant au sol tout le « travail », nous avons aussi réduit les contraintes de maintenance. En effet, imaginez les difficultés, le danger pour les techniciens pour intervenir dans les nacelles actuelles!

Donc, si l'on sait faire un pylone de grande hauteur pour supporter une grande masse en rotation, on peut faire un simple pilone plus fin et de même hauteur pour supporter un nano objet à effet démultiplicateur par la simple hauteur du dit pylone.

J'étudie aussi la mécanique des fluides, les formes pour développer d'autres effets mécaniques, transmission, compression etc... pour remplacer certaines pièces mécaniques utilisées en thermodynamique par des simples combinaisons de formes géométriques en 3D. J'ai dit 3D? En effet, les imprimantes 3D, par leur mode de fonctionnement, peuvent créer des objets en volume sans assemblage de demi coques, donc, avec moins de limitations structurelles...

Cela fera, peut-être l'objet d'un autre billet.

Joyeuse fêtes à vous tous.

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Physical homeopathy.

   If you follow my scientific dreams, you know , in my limited material, I can not develop large systems.

But on the other hand, why use an atomic bomb to kill a mosquito?

India has a workaround for its development. For example, their latest space mission, little has been said, which is silly, is full of creativity as opposed to limited material resources invested .

While we talked about the Chinese mission to the moon, using conventional means, we forget that India with a ridiculous budget, will get... Mars !

To accelerate its spacecraft, Indian engineers have used the Earth's orbit to make a "natural" catapult. Expenditure was not in terms of fuel, but time spent accumulating kinetic energy.

Wonderful.

Hence this post, and its provocative title to show how many of the problems seem to be solved with a little intelligence and limited material resources.

You know, I always seek to satisfy my scientific negligence by learning.

Video conferences are wonderful instruments for me .

One of the latest I've seen is this : Alain Connes - Noncommutative Geometry

I have "seized" is that the goal is to simplify a scientific problem to obtain the form of the equation purified "vector" of the problem.

This has already been done, but often under- used.

I give you some examples:

The Fresnel lens. By reducing a conventional object lens has almost no thickness, a desired optical phenomenon is obtained without requiring a huge mass .

The wind towers. Playing, on the contrary, by volumes and shapes avoids energy consumption for purposes of thermoregulation.

The Coanda effect. In fluid mechanics, a simple profile develops high-speed mechanical effect without the use of complex machinery. Example: winglets on aircrafts.

Acoustic, passive rooms. A simple cardboard tube amplifies the sound of my smartphone. Our ancestors did well to create their ancient theaters and other examples will necessarily come to mind.

If I apply this principle of simplification that surrounds us, I see some things :

The giant wind turbines.

If one makes the overall balance of the means used and the actual intended purpose, there is an absurdity.

The goal is to reach a "critical" height to tap into the high, more constant and steady winds, a power source "profitable" .

Let's have a look at actuals windmills. The tip of the blade, has its highest point is at its optimum. But, because of its movement, the time it works is brief. As we have three blades, we have a full cycle three short "useful" times, and the rest is only constraints. Rotating mass fabulous, with a carrier capable of withstanding monstrous (bearings , pylon ... )

In addition, the volume that is created disruptive turbulence, thereby limiting the ability to create profitable fields.

If the principle of non-commutative geometry or physical homeopathy is applied, What do we find?

Goal : Having a high point to be at the effective winds. The highest point must be fixed, to be constant. Finally its size does not matter. A carbon nanotube could, in principle, be sufficient.

The wind bearing on this object exerts a force. The shape of said object is finely designed for it creates a vector. The Coriolis force is weak, but is the vector that is causing hurricanes. If this coil was not done, the energy of combined heat transfer to the mass of water would dissipate instead of concentrate.

Here, the profile of the tip will be unobtrusive. There will be a physical guide the requested movement. The end of the lever of Archimedes.

Imagine that we have a tower of 100 meters ( the largest wind turbines reach 150).

 A small movement is transmitted to the tip to the ground, amplified by the distance from the tower .

Do we want a swing, rotation? No problem, just as our tip generates this movement, its infinitesimal dimention. The energy "constant" is, reducing the stress of inertia. If the movement is maintained , we have no major difficulties on the technical side .

In addition, if the original point is quite small, the mechanical stresses are reduced accordingly ( windage ) .

Another advantage, passing the ground while the "work", we also reduces maintenance requirements. Indeed, imagine the hardship, danger for technicians to intervene in the current nacelles !

So if we can do a tall pylon for supporting a large rotating mass, it can be a simple pestle finest and height to support a nano object multiplier effect by the simple height of said pylon .

I am also studying fluid mechanics, forms to develop other mechanical effects, transmission, compression etc. ... to replace certain mechanical parts used in thermodynamics by simple combinations of geometric shapes in 3D. I said 3D ? Indeed, 3D printers, in their mode of operation, can create objects without volume assembly half-shells, so with fewer structural limitations ...

This will perhaps be another ticket.

Happy new year to you all .

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Encore une nouvelle idée!

CO² mon amour!

   Faisant ma revue de presse, je lis ceci:

http://www.treehugger.com/renewable-energy/new-geothermal-technology-could-produce-10-times-electricity-using-co2-fossil-fuel-plants.html

où l'on dit que le CO² ayant un coefficient de dilatation supérieur à l'eau, si on l'injecte dans une zone chaude du sous-sol (géothermie), on gagne en performance comparé à une géothermie « simple ».

Bon.

Donc, il faut capturer ce CO², le mettre sous une certaine pression pour le mettre en contact avec une source de chaleur pour, en fin de cycle, récupérer une pression apte à entraîner une turbine.

Là, je me pose quelques questions.

Quelle est la « nature » du CO²? Ratio calories/dilatation. Bref, à basse température, obtient-on un résultat exploitable (à 90° par exemple)?

En fonction des différents niveaux de températures, le CO² devient-il corrosif?

De là me vient quelques idées:

Les centrales thermiques peuvent-elles doper leur circuit d'eau par du CO² pour améliorer les rendements, réduisant d'autant leur consommation de carburant?

Les centrales nucléaires peuvent-elles faire de même en achetant du CO² sur le marché.

Voire, est-ce possible d'envisager la combinaison panneau solaire thermique et micro centrale thermique?

Professeurs de physique/chimie, à l'aide!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

CO ² my love!

   Making my press release, I read this:

which says that the CO ² having a higher coefficient of expansion than water, if injected into a hot zone of basement ( geothermal), we gain in performance compared to a "simple" geothermal .

Well.

Therefore, we must capture the CO ², put under some pressure to put in contact with a heat source for at the end of the cycle, recover a pressure capable of driving a turbine.

I have a few questions .

What is the "nature" of CO ²? Ratio calories / expansion. Short, at low temperature, do you get a usable result ( 90 °C for example) ?

According to different levels of temperature, is CO ² corrosive?

Hence me some ideas:

Can thermal power plants boost their water circuit with CO ² to improve yields, reducing fuel consumption ?

Can nuclear power plants do the same by buying CO ² on the market?

Or, is it possible to consider solar thermal panel and central micro wetsuit ?

Teachers of physics / chemistry, help!

Any reactions ?

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Bilan du w.e., développements, suite

Revenons à nos moutons...

   Hier, j'avais utilisé le postulat de la réalisation d'un véhicule pour demain, quand les carburants fossiles seront hors de portée et que le conducteur lamba sera lassé de passer son temps dans les encombrement, à présenter une nouvelle façon "déstructurée" de produire industriellement.

D'aucuns souhaiteraient en savoir plus sur le véhicule.

Un dessin vaut mieux qu'un long discours.

Une photo vaut mieux qu'un mauvais dessin.

Donc.

ecartec-secar-technology-jpg-662x0-q100-crop-scale.jpg

Promo image eCarTec

Mettons que nous partions de ce cliché.

Mon projet a quelques différences.

1) Il sera plus haut pour la sécurité (voir, être vu)

2) Il sera à trois roues pour facilité son inclinaison, et limiter son poids.

3) La zone basse sera employée à l'optimisation aérodynamique ( cf. projet estival)

4) Les jantes seront différentes (optimisation aérodynamique)

5) Des écopes seront présentes pour la climatisation "passive" et "l'échappement forcé" (pas de moteur thermique, le terme est à titre métaphorique.)

6) Les autres différences étant du domaine de la structure interne du véhicule et sur certaines données techniques personnelles... je n'en parle pas.

A+

jean-marc.doniat@laposte.net