fidélisation

Le karaoké, une entreprise de pointe?

Organiser une bonne soirée karaoké c'est comme bien gérer une entreprise 2.0

  Derrière cette accroche surprenante se cache une réalité.

En effet, pour la plupart d'entre-nous, le karaoké est presque le summum du ringard. Pourquoi?

Lorsque l'on se décide généralement à organiser une telle soirée, on sort du placard un matériel obsolète, lecteur laserdisc ou magnétoscope, au mieux, une console de jeu.

Retrouver les bons cordons, les prises multiples, raccorder tout cela à un téléviseur toujours trop petit, utiliser des micros de piètre qualité aux fils trop courts et essayer de chanter sur des morceaux trop entendus avec un choix limité.

Donc, quand on a enfin tout mis en place, ce sont toujours les mêmes qui chantent car ils sont généralement les moins mauvais, les autres restant affalés dans les sièges et canapés à se faire suer en attendant la fin de la soirée.

Echec!

Pourtant, ce samedi, j'ai participé à une fête d'anniversaire/karaoké qui fût un grand succès. Comment cela a-t-il pu être possible?

Gestion, management, commercial, ergonomie, technologie de pointe, toutes les règles de l'entreprise 2.0 ont été utilisées.

Et, surtout, correction des erreurs.

Cette fête n'était pas la première du genre, ce qui a permis de progresser, de se remettre en question pour arriver à un résultat satisfaisant.

Pour faire court, notre soirée est conçue ainsi:

Plus de matériel lourd, tout est géré depuis un ordinateur, connecté à une bonne sonorisation (micros sans fil) et à un vidéoprojecteur.

L'informatique apporte beaucoup. D'abord, j'ai fait un travail en amont (oui, je ne vous l'ai pas dit, j'étais l'animateur). Il faut savoir que sur Internet, vous allez trouver un choix inouï de titres. Soit vous notez une liste de titres via leur adresse URL et il suffit de cliquer dessus pour « ouvrir » le fichier, mais, là, il vous faut une bonne connection pour avoir des vidéos fluides, soit, et vous êtes un petit malin, vous avez capturé ces fichiers et vous les diffusez via un player en plein écran.

Revenons à notre gestion d'entreprise.

Comment sélectionner les titres?

C'est l'étude de marché.

Je connais l'auditoire car, s'agissant d'une soirée entre amis, j'ai su écouter leurs envies pour trouver les bons titres.

Sur Internet, j'ai aussi fait mon choix. Parfois, pour une même chanson, vous avez plusieurs versions. Faut trier, tester, choisir (règles de l'acheteur professionnel).

Attention, qui dit étude de marché dit « sentir » les besoins subjectifs.


Par exemple, tout le monde n'aime pas ou n'ose pas chanter. Donc, voila ce que j'ai réalisé:

Le fait de travailler avec un vidéoprojecteur dit possibilités multiples.

Un, on peut projeter sur une grande surface, donc tout le monde peut voir les paroles et participer.

(Cohésion du groupe, plus de timidité, les personnes qui chantent "moyen" se placent dans un ensemble global, qui camoufle les "aléas", plus de ridicule à craindre).

D'autre part, je projette en hauteur.

Ce souci d'ergonomie a un avantage. On peut à la fois chanter et danser.

Ainsi, lorsque le titre le permet, tout le monde s'amuse.

En fond de salle, les chanteurs, devant les danseurs, on a là une excellente ambiance.

Tout l'espace est utilisé, optimisé et cet effet de foule ajoute à l'atmosphère festive.

Sachez que pour un public adulte, je travaille sur une base de donnée d'environ 400 titres... stockés dur un disque dur externe.

Sachez aussi que régulièrement, les derniers hits sont adaptés en karaoké, ce qui offre la possibilité de faire participer les ados à l'animation, on « dé-ringardise » le concept.

Donc, ne pas se contenter de ce que l'on a, toujours suivre l'évolution du marché.

Ces soirées sont basées sur un management participatif, chacun apporte sa pierre à l'édifice.

Le repas est un buffet collectif, et le jeu est de faire soi-même son plat, de l'entrée jusqu'au dessert, boissons y compris.

Et chacun de s'appliquer pour faire du mieux possible, de varier les plaisirs d'une soirée sur l'autre pour avoir le plus de compliments sincères, celui qui apporte juste des chips est honni! Le budget est réparti sur l'ensemble des convives, les plats sont bien « travaillés » ce qui fait que l'on respecte ce qui a été fait, le goinfre, le pique-assiette est absent...

Je peux même dire que bien des participants repartent avec des idés nouvelles pour la prochaine soirée, créativité et fidélisation de la clientèle.

Je vous le dit, c'est de la gestion d'entreprise!

Pour ce qui concerne l'animation, il faut du feeling, de la souplesse.

Il faut sentir les respirations nécessaires, et avoir de quoi meubler les périodes non chantées ou dansées. Avoir dans sa besace d'autres fichiers musicaux « passe partout » pour permettre les discussions, la convivialité du repas sur le pouce certes, mais aussi occasion de dialogue, d'échanges, de retrouvailles, de périodes ou l'affectif est mis en avant.

J'ai sous le coude quelques pépites variées qui ne vont pas éteindre l'ambiance, qui permettront de relancer la fête à coup sur.

Donc, vous le voyez, on peut faire d'une soirée karaoké quelque chose qui plait à tous, au meilleur coût, qui sait se renouveler, évoluer, fidéliser, créer des demandes directes ou indirectes, high tech et pourtant profondément humaines.

A vous de jouer!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×