HHO

Evolution technologique et des pensées

Bilan de la semaine.

   Je n'ai pas pu faire grand-chose ces derniers jours au niveau de mes travaux, pour de multiples raisons, parfois simplement par pure flemme!

Mais j'ai eu la chance de découvrir les Google Glasses et rien que cela fait que cette semaine ne fût pas perdue! Présentées par un développeur du prototype, j'ai eu la possibilité de multiples informations objectives sur l'évolution de ce qui n'est encore qu'un concept de laboratoire.

La tentation est grande, dans notre société de loisirs, d'y voir un outil multimédia pour le sport ou le tourisme.

Mais le fait est, qu'en terme d'ergonomie, d'avoir cet objet sur le nez, de pouvoir le commander par un mouvement de la tête ou par la voix libère les mains, ce qui offre nombre de possibilités que des appareils à main ne permettent pas (tablettes, smatphones ou autre périphériques...).

Domaine médical, enseignement etc... les différents tests en cours démontrent la pertinence de cet objet.

Sur FutureMag le site, vous avez accès à plusieurs démonstrations et commentaires sur ces expérimentations.

Donc, pour faire court, je ne répèterai pas sur ce billet ce que vous pourrez trouver par vous-même.

   Comme je sais que certains de mes lecteurs fidèles sont des personnes généreuses, consacrant beaucoup de leur temps et de leur énergie aux personnes handicapées, je ne puis faire autrement que de songer à l'aide que pourrait apporter les Google glass à ces gens qui ont des limitations pour soit se mouvoir ou interagir avec leur environnement. En effet, l'ergonomie qu'offre ces montures, avec ou sans verres correcteurs, permet de décliner des usages facilitateurs:

Apprendre à distance, faire des visioconférences sans avoir besoins de ses mains pour utiliser l'objet.

Soit l'apprenant a l'usage de ses membres et donc a les mains libres pour la prise de notes, la reproduction d'un geste enseigné.

Soit il a des restrictions d'usages et la commande à la voix sert de palliatif.

Dans un usage professionnel, ces lunettes sont confortables (légères, on ne les sent pas) et apporte un complément d'information/communication imparable.

Reste une seule question que je n'ai pas posée et je le regrette:

On craint que l'usage excessif des téléphones apporte au cerveau des émissions d'ondes nocives.

Qu'en est-il de cet appareil que nous aurions tout le long du jour sur soi? Wi-Fi, Bluetooth, GPS, tout ceci équipe ces montures. Le champ électromagnétique a-t-il été réduit au maximum?

Bonne journée à tous.

Réflexions sur le système HHO, suite.

Dernières nouvelles!

   A force de travailler, on finit par progresser!

Mon module HHO se miniaturise, les connexions sont plus fiables, je commence à être satisfait de mon travail.

20140906 144806

On reste pour autant dans le recyclage de matériaux et matériels!

Le but du jeu étant de prouver que cette filière peut être viable au moindre coût.

Pour ceux qui n'ont jamais vu comment une électrolyse basse consommation fonctionne, j'ai "réalisé" une prise de vue sur un module de démonstration, qui "marche" avec une pile 9 volts, avec une webcam et, donc, une prise d'image et de son non professionnelle, de médiocre qualité donc.

L'Université de Tours, division ENR a été contactée et semblerait tentée d'apporter son concours au développement du projet, à suivre.

Dans le billet précédent, je parlais de l'avantage de produire de l'oxygène en altitude, la question qui se pose est comment nous pourrions envisager ce principe pour "doper" un avion dont les altitudes atteintes sont très grandes....

Bref, les choses bougent et bien encore...

A+

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×