industrie

Concept global

Transition énergétique et industrielle.

  A force de collecter des informations de tous horizons et de songer à l'actualité économique dont on ne désespère pas de voir le contexte s'améliorer, je me suis dit, comment conjuguer les besoins en énergie d'une population, contribuer à la relance de l'emploi, tout en procurant l'un et l'autre au plus près des lieux de vie, tout en assurant la sécurité des lieux?...

   Pour la production d'énergie, l'électricité issue de filière 0% carbone est un objectif. Mais, pour les déplacements, le carburant liquide semble encore nécessaire pour un certain temps.

Alors, j'ai conçu un environnement productif qui allie de nombreux avantages:

En valorisant des structures industrielles (proches des villes, donc des résidents) en déclin, on peut en faire des sites de production conjointe d'électricité "verte" (éoliennes, panneaux solaires etc...) en usant des effets des bâtis (toitures pour le solaire, reliefs et angles pour l'éolien), l'intérieur servant de "cave" pour cultiver des micro algues.

En effet, ces algues ont besoin de CO² pour se développer, et où sont les "gisements"? En ville!

Ces algues ont de multiples usages, carburant, cosmétique et même bitumes.

On n'a donc pas besoin de terres nouvelles pour les cultiver, des silos suffisent.

Le reste de la structure apportera l'énergie nécessaire pour cet "élevage" (calories, pompes etc...), et, en s'y prenant bien, suivant les saisons, les matériels utilisés produiront plus que nécessaire, d'où C.A. par la revente de cette énergie au plus près des consommateurs, pas de pertes de transport.

Cela créera des emplois, de tous niveaux, à proximité des lieux de résidence, moins de déplacements, voire des systèmes de transports collectifs électriques proposés à tous.

Je n'en dis pas plus, je reste à la disposition d'acteurs économiques pour plus de développement, sous forme de consulting, portage salarial...

Vous savez ce qu'il vous reste à faire, y penser, me contacter, évaluer les potentiels....

A+

I got an idea!

Nouveau bureau, nouvelle idée!

   Venant juste de réorganiser mon bureau, le rendant plus pratique, une nouvelle "invention" m'est venue à l'esprit.

En regardant la vidéo d'Arte consacrée au sable, j'ai noté quelques informations utiles et cela m'a donné quelque idée...

Le sable du désert est impropre à la construction. Trop rond, il ne permet pas une solidification efficace du béton, obligeant à se tourner vers le sable de mer, qui devient de plus en plus rare, cher, objet de trafics...

Il y à quelques années, un artiste, avec une simple lentille de Fresnel, a « sculpté » le sable en le fondant. Il a fait du verre avec les moyens du bord, une méthode « jugaad », pourrait-on dire, pour utiliser les jargons à la mode.

Comme, à l'inverse des plages, le désert s'étend (ref. Futuremeg de cette semaine), on se trouve à un carrefour d'oportunités:

Lutter contre la désertification en exploitant ce sable envahissant.

Trouver un gisement de minerai pour les usages industriels à faible coût.

Comment?

On sait faire du solaire à concentration, des tours solaires.

Utilisons cette infrastructure comme suit:

Une tour solaire servira de fonderie au sable « inutile », en le fondant légèrement, nous obtiendrons une modification de la forme des grains vitrifiés.

De plus, comme, pour des raisons optiques, nous devons focaliser la concentration du soleil sur un point haut, le sable acheminé au creuset au sommet de la tour sera à même d'être jeté après chauffe d'une certaine hauteur, brisant la cristalisation récente, assurant par son bris des grains bien irréguliers, avec des arêtes, propres à un usage technique. Les volumes de sables que nos sociétés réclament garantissent une rentabilité immédiate d'un tel outil.

Le gisement monstrueux que représente les déserts qui doivent être contraints assurent une fourniture de matière première pour une très longue période.

Pas de carburant nécessaire, le soleil suffira.

C.Q.F.D.

Bonne semaine!

New office , new idea !

I've just finished to reorganized and swept my office, and this effort stimulate my brain...

Watching the video on the franco-german channel Arte devoted to the sand, I noticed some useful information and it gave me some idea ...

The desert sand is unsuitable for construction. Too round, it does not allow effective solidification of concrete, causing it to turn to the sea sand, which is becoming increasingly scarce, expensive, trafficked ...

There a few years, an artist with a simple Fresnel lens, a " carved " into the sand flux. He made the glass with a shoestring, a method " Jugaad ", one might say, to use the fashionable jargon .

As, unlike the beaches, the desert stretches (ref. Futuremeg this week ), it is a crossroads of oportunities:

Fight against desertification in exploiting this invading sand.

Find an ore for industrial use at low cost.

How ?

We know how to do concentrated solar, solar towers .

Use this infrastructure as follows:

A solar tower used foundry sand "useless", basing slightly, we get a change in the form of vitrified grains.

Moreover, as, for optical reasons, we need to focus the concentration of the sun on a high point, sent to the crucible on top of the sand tower will be able to be discarded after heating to a certain height, breaking the crystallization recent failure by ensuring well irregular grains with sharp edges, suitable for technical use. Volumes of sand that our societies are demanding an immediate guarantee of such a tool profitability.

The monstrous deposit that represents the deserts should be forced ensure raw material supply for a very long time.

No fuel required , the sun will suffice.

Think about it!...

Good week !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×