management participatif

Brève, très brève!

Merci me de suivre, même en pleine nuit!

   Jour férié, je pensais que les visites se réduiraient, l'image qui suit témoigne du contraire:

stat-011113.jpg

Donc, comme je suis lu, et que j'ai quelques minutes de libre, voici les dernières infos.

J'ai, je crois, résolu quelques difficultés structurelles sur le projet de véhicule individuel. Equilibre du véhicule à l'arrêt ou à basse vitesse, quelques aspects aérodynamiques, et encombrement de l'ensemble pour faciliter le stationnement. En effet, suite à la prise de contact avec velocar, le principe du véhicule repliable, sans perte de rigidité structurelle et/ou d'alourdissement excessif, a été mis en suspens à cette étape du développement. Finalement, si le véhicule reste assez court pour ne pas empiéter trop sur le domaine public, inutile de chercher des difficultés là où elles peuvent ne pas exister.

Maintenant, je vais me préparer à mon projet « pragmatique » du jour, retirer le papier peint d'une pièce à repeindre!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Thank you to follow me, even at night!

   Holiday, I thought that the visits would be reduced, the image below shows the contrary:

stat-011113.jpg

So, as I read, and I have a few minutes to spare, here are the latest updates.

I have, I think, solved some structural problems on the draft individual vehicle. Balance the vehicle stopped or at low speeds, some aerodynamic aspects and dimensions of the assembly to facilitate parking. Indeed, after making contact with VELOCAR the principle of folding vehicle without loss of structural rigidity and / or heavier excessive, has been put on hold at this stage of development. Finally, if the vehicle is short enough not to encroach too much on unnecessary public domain, to look for problems where they may not exist.

Now I will prepare for my project "pragmatic" day, remove the paint from one room to paint paper!

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

De retour!

Absence, silence, distance, non pas de vacances!

   Je pris quelques distance avec le blog pour une excellente raison.

J'ai été contacté par un concepteur qui a dans ses cartons un projet similaire par certains aspects avec mon véhicule individuel, très bien étudié (son projet), dont l'ensemble des éléments tient la route (business plan etc...) et j'ai attendu que nos liens soient un peu plus avancés pour reprendre la parole ici même.

Déjà, pour ceux qui seront (forcément) tentés, voici un lien:

http://velocar.fr/business.html

J'ai pu voir que nous avions beaucoup d'opinions en commun et une complémentarité pour faire évoluer favorablement le projet. Principes physiques, management participatif etc... une belle synergie peut poindre pour plus d'efficacité.

En conséquence de quoi, les jours qui suivent vont être très actifs!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Absence, silence, distance, not holidays!

   I took some distance from the blog for a good reason.

I was contacted by a designer who has a similar project aspects in his cartoons with my personal vehicle, very well studied (the project), all of whose elements is the road (business plan etc ...) I expected that our links are a little more advanced to take the floor here.

Already, for those who will (inevitably) tempted, here's a link:

http://velocar.fr/business.html

I could see that we had a lot of views in common and complementary to positively develop the project. Physical principles, participatory management etc ... a beautiful synergy can break for more efficiency.

As a result, the next few days will be very active!

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

F.A.Q.

F.A.Q.

   Vous qui me lisez, vous pouvez vous demander plusieurs choses.

Ce billet répondra donc à ces questions non posées.

Est-ce que je travaille seul?

Pour la rédaction des billets de ce blog, y compris la version en anglais, oui. D'où, fatalement les erreurs qui peuvent s'y trouver.

Idem pour la revue de presse.

Donc, tout ce qui est sur FB, Tweeter et doniattab est de ma plume.

Pour mes inventions?

Presque pareil. Je sais qui si l'idée de base est de moi, elle est soutenue, « négociée » par mon entourage (Fun Lab de Tours).

Pourquoi des sujets si différents d'un jour sur l'autre sur doniattab?

Tous ces billets sont le fruit de ma réflexion. Lorsque je parle d'une thématique, cela ne signifie pas que j'ai mis de coté mes autres sujets de travail, seulement, un, je ne parle que de ce qui est abouti dans ma tête, deux, la variété des sujets montre la valeur d'une culture étendue pour résoudre des difficultés annexes, parfois sans lien direct, mais qui peuvent offrir des solutions à un problème particulier.

Par exemple, les bio composites sont dans le droit fil de la conception de mon véhicule très très économique que j'étudie actuellement.

Comment utiliser les ressources végétales locales pour ne pas avoir à cultiver des plantes exogènes alors qu'une solution « locale » peut suffire. Au Nouveau Mexique, des fibres de cactus peuvent être exploités plutôt que le lin ou le chanvre en France.

D'où mon concept de fabrication sous licence comparable aux sharewares des logiciels informatiques pour que chaque unité ait une liberté de manoeuvre pour optimiser le process de fabrication et répondre aux besoins spécifiques du marché local.

Là, j'étudie les dimensions optimales pour le véhicule, l'ergonomie, la sécurité. Mais je n'oublie pas aussi les fonctionnalités.

La structure du véhicule devra être légère et solide, certes. Mais cela donne des volumes. Certains à première vue inutiles. La solution? En faire des zones à bagages? Donc, quels espaces disponibles, pour quel usage, comment ne pas bouleverser le centre de gravité pour conserver une excellente stabilité?

Pourquoi certains jours, je ne publie rien?

J'ai actuellement plusieurs contraintes, parfaitement acceptées.

J'ai un emploi qui me prend 5 à 6 jours par semaine.

J'ai une famille et j'assume ma part des activités ménagères. Je viens de passer l'aspirateur, de ranger la lessive de la veille, la vaisselle est propre, les courses sont faites.

Ma femme et ma fille qui rentrent ce soir d'un séjour familial vont donc trouver une maison nette.

Donc, je rédige mes billets en fonction du temps libre qui me reste... et de mon état de forme!

Avec tout cela, combien d'heures je dors?

Avantage d'être bien organisé, 6 à 8 heures.

Ai-je une entreprise?

Actuellement, non. Comme je ne sais pas encore comment, par quel effet de levier je vais pouvoir réaliser mes projets, je ne crée pas encore de structure professionnelle, l'opportunité d'une embauche en France ou à l'étranger peut modifier l'orientation des ces projets. Si, par exemple Tesla Motors veut de moi, je puis y répondre favorablement, si je réalise une invention à faible investissement mais qui apporte un cash flow pour lancer le développement des autres inventions, bulbe solaire, je me transformerai alors en patron.

Début novembre, un rendez-vous pour conclure une négociation en cours pourrait donner le second profil évoqué.

Voici quelques informations pour mieux me connaître.

J'espère avoir satisfait petiellement votre curiosité.

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

F.A.Q.

   You who read me , you can ask several things.

So this post will answer these questions not asked .

Do I work alone ?

For writing notes on this blog, including the English version, yes. Hence, inevitably errors that may be present.

Ditto for the press review .

So everything is on FB , Tweeter and doniattab is my pen .

For my inventions?

Almost the same. I know that if the basic idea is to me, it is supported, "negotiated" by my friends ( Fun Lab Tours).

Why subjects so different from one day to the other on doniattab ?

All these notes are the result of my thinking. When I talk about a topic, this does not mean that I put aside my other work items, but first, I speak only of what ended up in my head, two, shows the variety of subjects value of extensive appendices to solve problems, sometimes without a direct link, but can offer solutions to a particular problem.

For example, organic composites are in the lead right from the design of my very, very economical vehicle that I am currently studying.

How to use local plant resources do not have to grow plants exogenous while a "local" solution may suffice. In New Mexico, the cactus fibers can be exploited rather than flax or hemp in France .

Hence my concept of manufacturing under license similar to shareware computer software so that each unit has a freedom of maneuver to optimize the manufacturing process and meet the specific needs of the local market.

Here I study the optimum size for the vehicle, ergonomics, safety.

But I also do not forget functionality.

The vehicle structure must be light and strong , certainly. But it gives volume . Some useless at first sight. The solution ? Make areas luggage.

So what spaces available, for what purpose, how not to upset the center of gravity to maintain excellent stability ?

Why some days I do not publish anything ?

I currently have several constraints, perfectly acceptable.

I have a job that takes me 5-6 days a week.

I have a family and I take my share of household chores. I just vacuuming, putting away the laundry yesterday, the dishes are clean, shopping is done. Good morning!

My wife and my daughter returning today for a family holiday will have to find a clean house .

So I write my notes based on free time I have left ... and my state of fitness !

With all this , how many hours I sleep ?

Advantage of being well organized , 6 to 8 hours.

Do I have an enterprise?

Currently, no. Since I do not know how, by what leverage I can make my plans, I did not create professional structure, the opportunity for employment in France or abroad can change the orientation of these projects. If, for example Tesla Motors wants me , then I will respond positively, if I make a small investment but invention which provides cash flow to start the development of other inventions, solar bulb for exemple, I then turn into a boss.

In early November, an appointment to conclude ongoing negotiations could give the second profile mentioned.

Here is some information to know me better .

I hope I have satisfied your curiosity petiellement .

I remember that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat @ laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Evolution du site

Chers amis, dear friends,


  La lecture de mes différents sites et pages m'ont confirmé la présence de nombreux lecteurs étrangers.

Donc, par correction, et témoignage de mon investissement personnel, je tâcherai à l'avenir de rédiger mes billets en français et en anglais.

Vos commentaires bilingues sont les bienvenus.

A+


  Reading my various sites and pages have confirmed the presence of many foreign readers.

So, for correction and testimony of my personal investment in the future I will try to write my notes in French and English.

Your comments are welcome.

Have a nice day!

Bilan du w.e., développements, suite

Revenons à nos moutons...

   Hier, j'avais utilisé le postulat de la réalisation d'un véhicule pour demain, quand les carburants fossiles seront hors de portée et que le conducteur lamba sera lassé de passer son temps dans les encombrement, à présenter une nouvelle façon "déstructurée" de produire industriellement.

D'aucuns souhaiteraient en savoir plus sur le véhicule.

Un dessin vaut mieux qu'un long discours.

Une photo vaut mieux qu'un mauvais dessin.

Donc.

ecartec-secar-technology-jpg-662x0-q100-crop-scale.jpg

Promo image eCarTec

Mettons que nous partions de ce cliché.

Mon projet a quelques différences.

1) Il sera plus haut pour la sécurité (voir, être vu)

2) Il sera à trois roues pour facilité son inclinaison, et limiter son poids.

3) La zone basse sera employée à l'optimisation aérodynamique ( cf. projet estival)

4) Les jantes seront différentes (optimisation aérodynamique)

5) Des écopes seront présentes pour la climatisation "passive" et "l'échappement forcé" (pas de moteur thermique, le terme est à titre métaphorique.)

6) Les autres différences étant du domaine de la structure interne du véhicule et sur certaines données techniques personnelles... je n'en parle pas.

A+

jean-marc.doniat@laposte.net

Bilan du w.e., développements

L'avenir? Le shareware industriel. R.T.F.M.!

   Hier, je vous avais conté mon projet de véhicule individuel, non encombrant, à empreinte carbone réduite etc... et, faute de temps, je n'avais pas pu déployer tout mon argumentaire.

Donc, je me dis, pendant mes heures de travail, quel prix pour un tel objet?

Si j'ai trouvé un prix « psychologique » pour le marché français, très vite, j'ai réalisé un certain nombre de choses, des effets de causes à conséquences, en cascade, me rappelant des souvenirs industriels, économiques etc... Bref, une théorie basée sur les nouvelles tendances de communication/production m'a fait imaginer ce que je vais vous développer ci-dessous:

Mon véhicule, vous vous en doutez, est un marché de niche.

Ce qui signifie faible part de marché sur un secteur géographique donné, mais multiplié par autant de zones à travers le monde.

Des leaders pourraient vouloir en priorité cet objet par le désir qu'il procure, avec l'impatience qui accompagne des sentiments intenses.

Des « followers » auront, eux, par souci d'identification sociale, l'envie exacerbée de copier les leaders.

Le gros du marché pourrait, dans un deuxième temps, si la pertinence économique du concept se confirmait, entrer dans ce marché.

Mais, pour autant, les investissements considérables de la réalisation d'un outil industriel apte à fournir au niveau mondial des volumes réduits à l'échelle locale est une absurdité.

Donc, comment résoudre ce point de blocage structurel?

D'autre part, le client de Scandinavie n'a pas les mêmes attentes que le client californien, sud africain, chinois etc...

Les normes d'homologations ne sont pas non plus les mêmes suivant les pays.

Un cerveau, c'est un peu comme la terre, c'est un milieu fermé avec ses limitations.


Si vous ne le savez pas encore, je suis membre du Fab Lab de Tours (Fun Lab) et hier soir, je découvrais l'ergonomie du logiciel Blender.


Comme dans un cocktail, les pièces distinctes, très différentes, se sont combinés pour arriver à ceci:

J'ai imaginé que le prix psychologique pour le marché français serait de 1 000 €.

Pourquoi?

Car il représente l'économie de carburant réalisé sur une année si le propriétaire faisait, sans efforts (pas de pédales), avec le confort « utile » (carrosserie, GPS, auto-radio, compteur de vitesse remplacé par le smartphone, gestion thermique « passive », manoeuvrabilité extrême, temps de trajet réduit, parking facilité, performances suffisantes pour les trajets ville/route (j'exclus l'autoroute) etc...), 10 000 km/an.

La voiture « classique » servant à ce qu'elle est à priori faite pour:

Les courses,

les vacances en famille,

le transport scolaire.

Mais, là, s'est posé de ce qu'est le prix psychologique.


Le prix du carburant, suivant les pays est plus variant de par le niveau de taxes que par le prix réel de la matière première.

Donc, 1 000 € en France ne signifiera pas la même chose ailleurs.

Cela peut être rapproché de l'indice Mc Do.

Des économistes ont constaté que les hamburgers de la marque avaient un prix en relation avec le pouvoir d'achat local.

Chaque pays a son prix.

Donc, les économistes ont fait de ces différences de prix un indice économique.

Le véhicule doit donc avoir un prix variant suivant le prix du litre de carburant.

Ce qui signifie que là où l'essence est peu taxée, il est quasi impossible de vendre mon véhicule.

De plus, je l'ai dit plus haut, chaque consommateur a des besoins spécifiques, influencé par le tissu routier local et la météo.

Là est venue ma seconde idée.

Les Fab Labs, disséminés à travers le monde, sont au plus près du consommateur final et savent les particularités de consommation locales.

Les Fab Labs sont composés d'esprits divers, de compétences multiples, de curiosité maladive, de créativité extrême et hyper réactive, d'outils de pointe, de locaux adaptatifs, et, surtout apôtres de l'Open Source, des freewares et sharewares.

Donc, si le concept de base, réalisé au sein d'un Fab Lab avec les outils disponibles, logiciel de C.A.O., des outils tels que découpe numérique et imprimantes 3D etc... a une conception adaptative, chaque atelier à travers le monde peut modifier le concept de base pour le « placer » dans le cadre local (besoins, législation) avec ses propres outils logiciels et techniques, en "achetant" le "kit" de base avec tous ses calculs a transférer et adapter sur leurs propres équipements, les codes informatiques étant un langage commun.

Un nouveau type d'accord de licence, sans brevet mais en négociant sur le principe de la confiance respective, comme certains logiciels dont la version finale et aboutie est achetable à bas prix, peut créer une dynamique fabuleuse.

L'entité « locale » achète la licence, l'adapte à « son » marché, réalise en circuit court le produit final avec toutes les facilités pour personnaliser la production.

On ne parle plus de délocalisation, d'exportation mais d' hyper localisation personnalisée d'un concept industriel.

Ainsi, les Fab Labs, pour un investissement réduit peuvent se créer un chiffre d'affaire qui, via ses marges, finance d'autres travaux, ces mêmes travaux pouvant éventuellement suivre ce même réseau pour de nouveaux accords de licence... avec un temps de conception/diffusion réduit à son paroxisme!

Cela crée des emplois sur place, une économie la plus décarbonée envisageable, une philosophie économique basée sur les respect mutuel tout en ayant une réalité économique.

Donc, un produit de niche peut, pour autant, être rapidement diffusé, au prix « local », avec une main d'oeuvre locale itou, avec des spécificités techniques, une intelligence intrinsèque optimale puisque obtenue par le cumul de tous les cerveaux employés à travers le monde.

Le cerveau n'est plus un « territoire » fini, nous sommes dans une constellation d'intelligences.

Pierre Dac, un humoriste, donc un penseur, disait, « ne jamais remettre à demain ce que l'on peut faire faire par quelqu'un d'autre le jour même ».

Sa boutade devient une réalité, enfin, je le crois.

Rifkin, Jancovici et les physiocrates réunis, quel tableau!

Si cette idée vous plait, partagez la au maximum, FB, G+, Tweeter, vos correspondants sur les médias classiques, faites le buzz pour lancer la machine!

Merci.

A+

P.S. Tout dialogue peut se faire via jean-marc.doniat@laposte.net en français ou anglais.

Bilan du w.e.

Heureusement que j'ai la semaine pour récupérer des w.e.!

  Je n'ai pas écrit ces deux derniers jours pour plusieurs raisons. La principale étant que, les statistiques le prouvent, j'ai moins de lecteurs affamés de données à cette période, la seconde, je n'ai pas eu beaucoup de temps libre pour composer, la troisième, je me formais en différentes technologies, échangeais avec J. de Rosnay et J-M. Jancovici quelques infos et pensées, et étudiais un concept que je vais vous présenter maintenant.

Ah, de plus, c'était l'anniversaire de ma femme, donc, la fête, pour qu'elle soit réussie, nécessite une implication personnelle, donc du temps consacré à ceux que j'aime, normal, non?

  Voici ce concept, une création "pour demain". Je veux dire qu'actuellement, le "marché" n'est pas encore disposé à adopter ce projet en masse.

Associant certains de mes travaux, bio composites, mécanique des fluides, optimisations diverses, filières courtes... et quelques données statistiques, je rejoins le groupe de ceux qui imaginent un véhicule urbain et périurbain "optimal".

Sachant que, et vous le voyez TOUS les jours, que la plupart des voitures n'embarquent qu'une personne à la fois.

Que nous sommes de plus en plus nombreux sur cette terre.

Qu'il y à de plus en plus de véhicules en circulation, entre-autres du fait du développement des zones périurbaines (en français, les banlieues).

Les rues deviennent des pièges, des sources de bouchons, temps perdu à la clé.

Donc, ce qui se conçoit actuellement c'est:

Un véhicule monoplace.

Léger.

Trois roues inclinables, pour retrouver la "souplesse" d'un deux roues avec la stabilité d'un 4.

Eventuellement repliable lors du stationnement.

Si possible, avec carrosserie. Sécurité et confort.

Motorisation humaine (vélo couché), thermique (downsizing), ou électrique. Le panaché de ces systèmes est inclus dans le pack énergétique.

Comment puis-je apporter ma pierre à l'édifice?

Un, je suggère l'emploi des bio composites, le lin remplace efficacement la fibre de verre puisque production locale décarbonée au maximum.

Résistance mécanique excellente puisque à qualité égale, le lin est plus léger que la fibre de verre!

Emploi des fractales pour la conception des formes.

En effet, face aux containtes de résistance, torsion etc... la nature a développé des solutions, les nervures des feuilles en est un témoignage "visible" très compréhensible, que les maths ont su traduire en équations.

Amélioration de la performance énergétique: Mon "projet estival". En effet, "prendre" le frein aérodynamique à travers une "bouche" qui canalise ce flux, le régule et le transforme en source primaire d'énergie pour une combinaison éolienne à circuit long (turbine de Tesla) et, aussi, volant d'inertie (le "kers" de la compétition automobile) peut avoir plusieurs avantages, certains inattendus.

Un, sur le plan énergétique, optimiser le flux aérodynamique, cela "parle" à chacun d'entre-nous.

Deux, plus original. Si le soubassement du véhicule sert à l'optimisation énergétique, cela rehausse d'autant la position couchée du pilote. Il voit mieux, il est mieux vu et, pour la montée et la descente du véhicule, l'assise est plus adaptée à notre morphologie. Confort, et sécurité, deux arguments "massue".

Utilisation de nos accessoires technologiques.

JM Jancovici peut pester contre les smatphones (extrèmements polluants à produire, à recycler et à utiliser), ils peuvent remplir une mission "écologique", si, si.

Le chassis composite du véhicule aura un dock pour poser l'appareil. Creux derrière pour faire amplificateur "passif". Sa position face pilote offrira (via des applis existantes ou à développer) un combiné compteur/GPS via son accéléromètre pertinent, donc pas besoin d'installer ce type d'appareil à bord du véhicule, ce qui ferait double emploi, double masse, consommation d'énergie stupide.

Pour la coque extérieure, se pose une question. Pour la partie "vitrée", quelle solution non "carbonée". Le verre est lourd est consommateur d'énergie à travers son cycle  de vie. Les acrylates sont issus de la chimie pétrolière.

Les algo carburants offrent-ils une chimie exploitable à ce niveau (toute info de votre part est la bienvenue).

Les roues.

On a vu, le poids (ou la masse) est l'ennemi. Donc, partant d'une base légère, les roues sont moins soumises à des contraintes structurelle. Plus fines et plus légères, il nous faut pourtant bien les concevoir.

Je propose des roues sans rayons (torsion) mais à aubes.Comme le carénage est fortement utilisé à la conception du véhicule, un profil qui "injecterait" de l'air sous pression provenant du déplacement dans l'air de l'objet optimiserait les rendements.

Régulation thermique de l'habitacle.

Comme nous sommes dans des volumes intérieurs réduits, le confinement doit être géré.

Un intérieur clair pour éviter des impressions de claustrophobie. De plus, vous le savez, la chaleur monte. Donc, derrière le pilote, au niveau du toit, un "échappement" de l'air intérieur dissipera de manière passive une atmosphère saturée par le CO² de notre respiration, les thermies en excès, un tissu respirant tel que l'on emploie déjà servant à la régulation hydrométrique. La coque peut avoir, en sandwich, une surface réfléchissante. Elle "conserve" les infrarouges du corps en hiver, elle "repousse" les infrarouges du soleil l'été. Moins de besoins de clim à bord. Encore du poids gagné tout en ayant un indice confort agréable.

Véhicule repliable.

J'imagine ceci: La zone réservé au pilote peut se redresser à la verticale, l'arrière, zone technique (motorisation/"réservoir"/coffre) se rapproche du train avant (deux roues) pour un ensemble stable. Hauteur max 2 mètres, pour un rangement aisé dans un garage, un cellier, sur la voie publique...

Cette donnée technique débouche sur une autre info. Une fois "déployé" le véhicule aura une longueur totale d'environ 2,40 m, une largeur entre 0,6 et 0,7 m pour une hauteur de 1,5 m.

D'après mes calculs que le manque de temps ne me permet pas de développer aujourd'hui, une puissance "utile" de 1 ch peut suffire.

Comparé aux véhicules électriques du marché "usant" entre 19 et 85 kw... avec la masse de batteries nécessaires, "yapafoto".

Bon, je dois partir au travail, je vous souhaite bonne analyse (commentaires bienvenus) et une bonne journée.

A+

Je rappelle que je suis aussi sur FB et Tweeter (en 8 jours, le nombre de followers "monte bien", merci)

Bonne soirée!

Fatigué, mais heureux!

  Hier soir, conférence/débat avec Jean-Marc Jancovici.

Je n'ai pas été déçu. Une partie de son discours est disponible sur les sites de vidéos en ligne, pour ceux qui ont la flemme de lire, sinon, je vous renvoie à son blog :

http://www.manicore.com/

Comme c'est un homme consciencieux, entre les archives vidéo et hier, nous avons eu le privilège de lire les dernières données chiffrées (objectives), qui ne font, mois après mois, que confirmer ce qu'il affirme depuis si longtemps.

En plus, à la fin de la conférence/débat, lorsque tout le monde ou presque est parti, j'ai pu échanger un peu avec lui au sein d'un cercle restreint.
Bon, première chose, le cycle capture/valorisation  du CO² que je cite depuis quelques jours, malgré tout ce que le principe de capture de ce polluant peut avoir, subjectivement parlant, de séduisant, ne résiste pas deux secondes à la réalité comptable.

L'urgence, c'est de consommer moins... en consommant mieux! Attention, JMJ ne dit pas qu'il faut se restreindre, quoique, mais que, quitte à avoir des envies, autant qu'elles soient faites de manière à ne pas gaspiller l'énergie, et si on utilise de l'énergie, qu'elle soit la moins issue des ressources fossiles. Point.

Je l'avais déjà précisé, JMJ a de l'humour, beaucoup.

Comme un show man, il anime la soirée avec vivacité, une pique par ci une autre par là. .

Toujours justifiée, il va sans dire, il ne fait pas dans le jeu de mot gratuit, il appuie là où ça fait mal, on rit de nos propres travers.

Bilan des choses, à mon niveau, je dois plus travailler sur mon véhicule individuel à faible empreinte carbone que sur les cycles de production d'énergie dont les principes ne sont pas économiquement viables... actuellement.

Si je dois développer des principes de production d'énergie, ce sera plus pour me dire, je sécurise mon approvisionnement plutôt que j'économise de l'argent et de l'empreinte carbone avec ceux-ci, sachant que l'énergie actuellement disponible est, tous comptes faits, très peu onéreuse.

Quand on se plaint de nos différentes factures, on a tort, on ne paye pas tant que cela.

Bilan de la soirée, je vais réorienter légèrement mes travaux, changer leurs perspectives, garder malgré tout un peu de prospective pour plus tard, il faut toujours avoir quelques coups d'avance, comme aux échecs, mais savoir placer efficacement ses efforts, dans le meilleur timing.

Science + gestion pertinente, = efficacité

A+