opportunité d'investissement

Questionnements sur la transition énergétique...

Ca va péter!

   J'ai publié ce matin sur https://www.facebook.com/pages/FactorYthon/276759825819151 un éditorial que m'a inspiré un documentaire sur la politque de transition énergétique en Allemagne depuis 2011, sa comparaison avec la situation aux USA avec le gaz de schiste, offrant ainsi une tribune à ceux que cela peut intéresser...

Bonne lecture, bonne analyse...

Une folle idée... qui peut marcher! Suite.

Pour une bonne mayo....

   Le site facebook.com/pages/FactorYthon est né.

J'espère bien né! Ce site est concordant avec mes projets, puisque je montrerai que, ne pouvant tout faire, je dis haut et fort mes limites de capacités dans le développement de mes projets, les partenariats dont j'ai besoin, et que, à titre de métaphore, mon exemple n'est sans doute pas unique.

Factotytcone

Donc, en créant cette page, que je vous incite à "liker", à rejoindre, tous ceux qui, comme moi, ont des besoins, formation, financement, appuis logistiques etc... que siais-je peuvent trouver un carrefour des compétences, un lieu d'échanges.

J'ai publié un éditorial où je montre ce que je sais faire dans mes activités de loisirs pour mieux comprendre ce que je puis faire sur un plan productif, sur une activité d'entreprise:

Analyser le besoin,

trouver des solutions, simples, originales parfois,

les partager avec d'autres pour le bénéfice global de tous les acteurs.

Animer le débat aussi, mais de manière constructive!

A+

Petit break dans mes travaux, analyse de fond, suite

Analyse stratégique et gestion de mon projet III.

  Comme mon billet d'hier a eu quelque succès, m'attirant même de nouveaux followers sur Twitter (bienvenue à vous), je pense qu'il est juste de développer un peu plus mon projet de bateau tanker d'eau.

En effet, cette idée m'est venue suite à ma cellule de veille technologique qui me permet d'associer différentes pièces comme dans un puzzle pour prouver que ce projet peut, dès à présent, être lancé, avec une crédibilité économique.

Je rappelle en quelques mots le principe:

Là où l'eau est un danger, inondations par exemple, le problème est de savoir où rejeter l'eau en excès. L'actualité montre que plusieurs activité sont impactées par ces perturbations climatiques. La pêche est l'une d'entre-elles. Comme de toutes manières, vu la raréfaction des bancs de poissons, de nombreux marins se trouvent dans une situation pénible (je sais, j'use d'euphémismes), pourquoi détruire des navires encore en état de marche alors que leur capacité de charge et leur tirant d'eau limité peut avoir une utilité:

Remontant les cours d'eau jusqu'au point où la salinité est nulle, ils peuvent devenir des pompes, des éponges à crues.

Revenus au port, le contenu sera transféré à des tankers trop petits pour le transport de fret mais, eux aussi, aptes à naviguer. Ces bateaux seront transformés en des usines de traitement de l'eau, comme des stations d'épuration mobiles.

Le temps de leur trajet à destination des zones déficitaires (par exemple la Californie ou le Sahel, l'Australie...), ces navires ont toute latitude pour décanter leur chargement, filtration thermique (lentilles de Fresnel, thermo syphon) ou mécanique (nanotubes cf. ISS ou bouteille filtrante #Arte/futuremag) avec différents niveaux de filtration suivant que l'on désire de l'eau pour l'irrigation ou la boisson humaine et animale.

Les résidus sont tout à la fois des limons, des métaux à l'état de particules et, certes aussi des polluants.

Les deux premiers produits cités sont immédiatement valorisables, pour l'agriculture et l'industrie. Les troisième peut être transformé, les exemples ne manquent pas, plastiques convertis en pétrole, conversion de certains polluants en éléments « neutres » par traitement « agricole » (usage des fongus).

Bref, toute la cargaison peut se trouver utile une fois arrivée au port de destination.

Une forme de méthanisation peut même servir comme carburant pour le navire, suffit de le faire passer du fuel au gaz pour sa motorisation.

Nous pouvons envisager même une étape supérieure: Faire des navires des véhicule fonctionnant à l'hydrogène carburant. En effet, l'hydrogène a des performances trois fois supérieures aux carburants « classiques ». Sur ma voiture, aux beaux jours (températures minimales nécessaires), un bocal d'électrolyse aux électrodes rapprochées me fournir du gaz carburant très économique (l'eau distilée est beaucoup, beaucoup moins chère que l'essence).

Donc, sur le navire, « dopage » du carburant méthane par ce biais (système HHO pour vos recherches de données) voire, là est une de mes lacunes, si cela existe, séparation du mix oxygène hydrogène par nanofiltre mécanique pour créer pour la filière pétrolière du gaz de type butane en mixant l'hydrogène avec de la capture de co² comme le font les ingénieurs à Stutgart.

Autre débouché, autre valorisation, autre usage utile.

Les produits et sous produits pourront être déchargés au port de destination via des conteneurs en bio composites (neutres) dont la production peut être déléguée à des pays émergents à la recherche de débouchés pour leur production de jute, lin, fibres de cactus ou des pays développés, ces fibres rustiques étant d'excellents dépolluants des sols (nitrates).

Donc, toute une industrie peut bénéficier de ce projet en mettant à une échelle de dimension suffisante des projets de laboratoires en attente de développement.

La production de carburants est aussi une solution pour certains besoins spécifiques autrement moins polluant que la fracturation si décriée.

Bref, tout le monde à y gagner dans l'affaire...

Je récapitule:

Valorisation de bateaux non rentables par reconversion, avec emplois conservés à la clé (marins, chantiers navals)

Réequilibrage des fournitures en eau des différentes zones géographiques en tension hydrique, et cela sur toute l'année, du fait des inversions des saisons suivant les hémisphères.

Disponibilité de minéraux, carburants et métaux sans créer de nouvelles mines ou forages, et cela sur une longue période de temps (valorisation, cogénération).

Mission de service public en intervenant sur zones sinistrées en pompant les excédents là où c'est nécessaire.

Les matériels existent. Les technologies aussi. Les moyens humains, n'en parlons pas.

Les financements?

Actuellement, les fortunes, les liquidités dirons nous pour faire un jeu de mots, sont dans des régions souvent frappées par les conflits météorologiques. Les directeurs de la Silicon Valley sont victimes de la sécheresse, limitant les apports en énergie (barrages au plus bas) pour refroidir leurs datas centers, si ce n'est pas, tout simplement pour irriguer les champs qui leur donne de quoi manger, l'eau à leur robinets...

Donc, si ce projet crée sur la base d'un pool industriel où tout le monde, je dis bien tout le monde est gagnant, est mis en route, nous créons des emplois, sauvons des vies, participons à la transition énergétique tout en limitant les tensions sociales qui nous menacent.

Et, je le rappelle, les outils sont à notre disposition, aujourd'hui même.

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Strategic analysis and management of my project III .

   As my post yesterday was a success, drawing me even new followers on Twitter ( welcome to you ), I think it is fair to develop a little more my boat project tanker water .

Indeed, this idea came to me after my cell technology intelligence that allows me to combine different pieces like a puzzle to prove that this project can now be launched, with economic credibility.

I recall briefly the principle :

Where water is a danger, such as flooding, the problem is where to reject the excess water. The news shows that several activities are affected by these climatic disturbances. Fishing is one of them. As in any case, given the depletion of fish stocks, many sailors are in a difficult situation ( I know, I use euphemisms ), why destroy ships still in working condition when their capacity and pulling their limited water may prove useful :

Up rivers to the point where the salinity is zero, they can become pumps, sponges floods.

Returned to port, the contents will be transferred to tankers too small for freight but also capable to navigate. These boats will be transformed into plants water treatment, such as mobile treatment plants.

The time of their path to deficit areas (eg California or the Sahel , Australia ... ), these vessels are free to settle their loading, thermal filtration ( Fresnel lenses , thermo siphon ) or mechanical ( nanotubes cf. ISS filter or bottle # Arte / futuremag ) with different levels of filtration following the desired water for irrigation and human and animal drink.

All residues are both stringers, metals in the form of particles, certainly also the pollutants.

The first two products mentioned are immediately valuable for agriculture and industry. The third can be transformed, the examples are not lacking, converted oil plastics conversion of certain pollutants into " neutral " to " agricultural" ( use of fungi ) processing elements.

In short, all the cargo may be useful once arrived at the port of destination.

A form of biogas can even be used as fuel for the ship, just the passing of gas to fuel its engine.

We can even consider a higher stage : Making vessels vehicle running on hydrogen fuel. Indeed , the performance of a hydrogen three times the fuel "classical". On my car, on sunny days ( minimum temperature necessary ), a jar of electrolysis electrodes spaced provide me very economical fuel gas ( distiled water is much, much cheaper than gasoline).

So on the ship, "doping" fuel methane through this ( HHO system for your research data ) or, there is one of my weaknesses, if any, separation of hydrogen oxygen mix nanofilter mechanics to create for the industry oil gas butane by mixing hydrogen with the capture of co ² as do engineers in Stutgart .

Another outlet, other recovery, another useful purpose.

Products and by-products can be unloaded at the port of destination via containers bio composites ( neutral ) whose production can be delegated to emerging research opportunities for their production of jute, flax, cactus fibers or countries developed, these rustic fibers are excellent for de-polluting soil (nitrates ) .

So an entire industry can benefit from this project by a scale of sufficient size laboratory projects awaiting development .

Fuel production is also a solution for some other less polluting than fracturing so decried specific needs.

In short, everyone will win in the case ...

I recapitulate :

Valuation of unprofitable conversion boats, with jobs kept the key ( marine , shipyards ).

Rebalancing water supplies different geographical areas moisture stress, and this throughout the year, due to seasonal reversals following the hemispheres .

Availability of minerals, metals and fuels without creating new mines or wells, and this over a long period of time ( recovery, cogeneration).

Public service mission by intervening in areas affected by pumping excess where necessary.

Materials exist. The technologies also . Human, not talking .

Funding ?

Currently, fortunes, cash, « liquidities » are in areas frequently affected by weather conflicts. The directors of the Silicon Valley (Google, Apple, Twitter etc...) are victims of drought, limiting energy intake (dams to lowest) to cool their datas centers, if this is not simply to irrigate fields which gives them something to eat, the water in their taps ...

So if the project created on the basis of an industrial pool where everyone, and I mean everyone is a winner, is started, we create jobs, saving lives, participate in the transition energy while limiting social tensions that threaten us .

And, as I recall, the tools are at our disposal today.

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day !

Archimède résoudra-t-il la transition énergétique? Premier bilan

Analyse stratégique et gestion de mon projet.

   Comme je l'ai dit dans mes publications sur FB: http://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887?ref=hl je ne devais vous écrire un nouveau billet sur ce blog qu'à condition d'avoir véritablement des choses utiles à dire.

Ce sera donc fait aujourd'hui.

Je pressentais quelques avantages certains dans mon concept, il me fallait les synthétiser.

L'actualité météorologique de ces derniers jours aux U.S.A., cote est et ouest, la Grande Bretagne, certaines régions d'Asie, et, même en France m'a apporté des arguments de poids pour confirmer la pertinence de mes idées.

En effet.

Mon invention, pour ce que je puis en dire, a plusieurs atouts de poids.

Sa conception technique fait que toute la partie technique de production d'électricité est en hauteur. Pas de turbines au niveau du sol, les inondations monstrueuses que nous pouvons tristement contempler ici et là démontrent l'avantage de se situer au minimum à deux mètres (7 ft) au-dessus du sol.

Il est prévu que ces unités de production d'électricité seront confinées dans du bati sans qu'il soit nécessaire d'être dans une zone favorable au solaire ou à l'éolien. Valorisation de granges ou d'entrepôts désaffectés, donc d'un foncier qui nuit financièrement à son propriétaire.

Pour autant, que ces propriétaires ne s'attendent pas à devenir millionaires avec mon concept! L'électricité devant rester accessible à tous, son coût de production doit être aux normes du marché (pour la France, environ 8ct€/kw), chaque site ne produisant que quelques centaines de kw.

Mais sa répartition sur tout le territoire offre autant de sécurités d'approvisionnement pour le consommateur. En effet, entendre que, du fait d'une perturbation météorologique, des dizaines, voire des centaines de milliers de foyers sont privés d'électricité justement lorsqu'ils en ont le plus besoin, hiver ou canicule est, pour moi, une abomination.

Mon système, à priori, est conçu pour fonctionner de manière régulière, constante.

Ainsi, pas de chocs électriques sur le réseau par apports fluctuants via des sources très variantes tels que le font les autres systèmes, l'éolien ou le solaire.

Mes recherches mécaniques visent à créer un apport d'électricité verte en suivant le process des centrales « classiques ».

La gestion de cette électricité est ainsi parfaitement compatible avec les ambitions d'une bonne transition énergétique, coûts maîtrisés, fourniture régulée, en ajoutant une production au plus près du consommateur final.

Le prototype est en cours de finalisation. Dans quelques jours, je serai en congés de mon activité salariée, ce qui permettra une phase de tests sans bousculade, faute de temps.

Donc, des actualités vont vous parvenir dans peu de jours!

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Strategic analysis and management of my project.

   As I said in my publications on FB: http://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887?ref=hl I had to write a new post on this blog only if I really have useful things to say.

This will be done today.

I sensed some certain advantages in my concept, I had to synthesize .

The weather news these days in the U.S., east and west coast, Great Britain, parts of Asia, and even in France gave me strong arguments to confirm the relevance of my ideas.

Indeed.

My invention, what I can tell, has several advantages...

Technical design that all the technical production of electricity is high. No turbines at ground level , monstrous floods that we can contemplate sadly here and there demonstrate the advantage of being located at least two meters ( 7 ft ) above the ground.

It is expected that these units of electricity will be confined into buildings without needing to be in a favorable area to solar or wind power. Valuation barns or disused warehouses, so a land that night financially to its owner.

However, these owners do not expect to become millionaires with my concept! The electricity must remain accessible to all, the cost of production must be market standards (for France, approximately 8ct € / kw), each site producing only a few hundred kilowatts .

But its distribution throughout the country offers more security of supply for consumers. Indeed, to hear that, because of a meteorological disturbance, dozens or even hundreds of thousands of homes are without power just when they need it most, winter or heat wave is, for me, an abomination.

My system, is designed to work consistently, constant.

Thus, no electric shocks to the network by fluctuating flows through very sources variants such as are other systems, windmills and solar power.

My mechanical research aimed at creating a supply of green electricity in the following process plants "classics" .

The management of this electricity is fully compatible with the ambitions of a good energy transition, cost control, supply regulated, adding production closer to the final consumer.

The prototype is being finalized. In a few days I will be on vacation, allowing a test phase without jostling for lack of time.

So news will reach you in a few days !

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day!

Archimède résoudra-t-il la transition énergétique? (j'insiste!)

Le printemps arrive, si, si!

fonds-plaquette2.jpg

   Cette semaine se termine, je fais un petit bilan. Je sais qu'il ne faut pas dire petit, c'est un terme négatif, mais force est de constater que je n'ai pas eu une grande actualité au niveau de mes travaux personnels, mon activité salariée m'a pris beaucoup de mes disponibilités.

Pour autant, je fus actif.

En attendant la mise en place de la commission technique qui définira le cahier des charges du projet retenu par ma société, j'ai déjà étudié quelques solutions qui feront de ce projet une réussite.

D'autre part, je consacre beaucoup de mes pensées à mon système de production d'électricité verte 24h/24.

Même si sur un plan de pure loi physique, mon concept ne doit pas être réalisable, je pense qu'une exploration approfondie doit se faire pour juger de ses limitations. Un droit à l'erreur que je m'accorde.

Quelques difficultés de base ont été étudiées, et je crois avoir trouvé des solutions simples mais efficaces. Je devais obliger mon appareil à réaliser des rotations sur un axe alors que le système de traction choisi ne devait créer qu'un balancement. Quelques minutes de reflexion m'ont permis de trouver une solution « passive », sans ajout d'énergie en plus qui réduirait les rendements attendus.

Cette semaine, je n'ai pas pu me rendre à mon fablab pour raconter l'évolution de mes travaux, donc, par le biais d'échanges fructueux, résoudre les quelques difficultés majeures qui sont:

Trouver un lieu compatible avec l'expérience.

Réunir une équipe de talents divers pour compléter mes limites de compétences.

Estimer avec précision les besoins matériels de mon protocole.

Détails d'importance...

Et, pour finir, trouver le budget qui financera cette aventure!

Sinon, entre deux averses hivernales, j'ai un peu changé ma bague en plastique qui me fait économiser de l'essence, je vous dirai dans quelques jours si cela a eu une influence sur mes consommations, sachant qu'en terme de performances, ma voiture n'a rien perdu de sa vivacité.

Je vous souhaite une excellente fin de semaine, et vous remercie de votre fidélité.

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Spring is coming, yes, yes!

(Special message for nord east americans)

fonds-plaquette2.jpg

This picture means that I have, and you know it perfectly, plenty of ideas to make them reals...

This week ends, I make a small footprint. I know he should not say little, it is a negative term, but it is clear that I have not had much news at my personal work, my job took me a lot of my availability.

However, I was active.

Pending the establishment of the Technical Committee will define the specifications of the project chosen by my company, I've studied some solutions that will make this project a success.

On the other hand, I spend a lot of my thoughts in my system 24h/24 green electricity production.

Although a map of pure physical law, my concept should not be feasible, I think that a thorough exploration should be to assess its limitations. A right to make mistakes that I give myself.

Some basic difficulties have been studied, and I think I found simple but effective solutions. I had to get my prototype to perform rotations about an axis while the traction system chosen was to create a swing. A few minutes of reflection helped me to find a "passive" solution without adding more energy reducing expected returns.

This week I could not get to my fablab to tell the evolution of my work, therefore, through fruitful discussions, solve some major problems which are:

Find a suitable place with experience.

Assemble a team of diverse talents to complete my personal limitations.

Accurately estimate the material needs of my protocol.

Details matter ...

And finally, finding the budget to finance this adventure!

Otherwise, between two winter rain, I just changed my plastic ring that makes me save gas, I'll tell you in a few days if it has had an influence on my consumption, knowing that in terms of performance, my car has lost nothing of its freshness.

I wish you a great weekend, and thank you for your loyalty.

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Hier, une grande journée!

Enfin!

   Des retards, des empêchements, des erreurs de débutants parfois, nombreuses étaient les raisons qui ne m'avaient pas permis d'exposer un prototype à un public.

Certes, avec mon FabLab (FunLab), nous avions réalisé une bague sur imprimante 3D pour admission de voiture efficace confirmant que les plastiques employés ne souffraient pas de la chaleur du moteur et que les performances (économies d'essence) étaient au rendez-vous.

bague-vortexi3d2013-2.jpg

Le fait est qu'il était relativement... impossible de passer à une production commerciale, les différents systèmes d'admission ne permettant pas une production de masse d'un objet unique, trop de gabarits différents. De plus, plus la voiture est récente, plus l'électronique pose problème (trop d'enrichissement).

Mais, hier, j'ai pu présenter le prototype d'un objet qui peut servir dès aujourd'hui, se décliner en plusieurs versions, être utile à plusieurs marchés commerciaux avec un avantage comparé à ce qui existe actuellement, la réduction drastique des risques de lombalgies (mal au dos) dans les entreprises qui ont du transport, de la manutention dans leur fonctionnement.

Dsc 0041

Le "plus produit" reste confidentiel, vous le comprendrez aisément!...

Cette présentation s'est faite dans un cénacle de responsables, de décideurs de haut niveau et de qualité. Pour accompagner cette présentation, j'avais songé à réaliser une plaquette résumant l'argumentaire, des cartes de visites en quantité, et un laius bien conçu, pouvant s'adapter au temps qui me serait laissé. Et, en effet, n'ayant eu que quelques minutes pour faire mon show, j'ai su dire de manière limpide ce qui fallait dire, plaisant ainsi à un auditoire qui n'avait pas forcément beaucoup de disponibilités pour suivre une argumentation trop longue. Bilan... carrément des applaudissements nourris et même, de la part du directeur, un apport constructif sur les débouchés possibles!

Maintenant, ayant prouvé que je peux concevoir, mais, surtout, concrétiser un projet, j'espère passer à un niveau supérieur.

   Mon ambition serait de montrer qu'avec mes créations dans le domaine de l'électricité d'origine solaire ou éolienne, je puis faire avec l'entreprise qui m'emploie actuellement, un acteur d'importance dans la transition énergétique de mon pays.

En effet, la société où je suis a 17 000 points d'activité idéalement répartis sur tout le territoire, y compris là où se trouve des difficultés de production d'électricité, Région Bretagne, P.A.C.A ...

Si l'on peut faire qu'une grande partie de ces lieux soient des producteurs important d'électricité, nous pourrions réaliser ceci:

Rendre chacun de ces lieux capables d'une autonomie complète en énergie, donc ne subissant plus les coupures de courant en cas de météo conflictuelle (neige, tempête...)

Contrebalancer le budget énergie (électricité, carburant...) par la revente de notre propre production d'électricité, supprimant une ligne comptable de notre bilan non négligeable.

Rentabiliser les sites ruraux comptablement déficitaires par la création d'un business de revente d'électricité qui apporterait un chiffre d'affaire non négligeable.

Sécuriser le réseau local d'électricité en fournissant, tel un groupe électrogène, tout ou partie des besoins d'énergie locaux en cas de rupture de lignes électriques. Une sorte de service public...

Offrir les moyens énergétiques du déploiement accéléré de l'usage des véhicules électriques, réduisant encore plus rapidement notre empreinte carbone et notre dépendance aux carburants fossiles.

Tout cela pour un investissement limité, en travaillant à la façon de l'Inde, petites dépenses compensées par beaucoup d'intelligence de terrain.

Notre président a parlé de la création d'un « Airbus de l'énergie renouvelable ». Nous avons une infrastructure propice à ce projet. Nos collègues allemands et même européens ont les mêmes difficultés économiques que nous et, aussi, une structure géographique comparable.

Au fait, pour ceux qui ne le savent pas, je travaille pour l'entreprise La Poste.

Ce qui signifie que ce projet peut aussi concerner les postes du monde entier...

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Finally !

   Delays, obstacles, beginners mistakes sometimes there were many reasons that did not allow me to present a prototype of an audience.

Certainly with my FabLab ( FunLab ), we conducted a ring on 3D printer for admission efficient car confirming that the plastics used do not suffer from the heat of the engine, and the performance ( fuel economy ) were appointments .

bague-vortexi3d2013-2.jpg

The fact is that it was relatively... impossible to turn it to commercial production, different intake systems do not allow mass production of a single object, too many different templates. Moreover, more recent the car is, more electronic problematic appears (excessive enrichment ).

But yesterday I presented the prototype of an object that can be used today, turn into several versions, to be useful in several commercial markets with an advantage compared to what currently exists, a drastic reduction of risks low back pain in companies that transport, handling in their operation.

Dsc 0041

This simple object has a technical specificity I can't talk about for undestanble reasons!...

This presentation is done in a coterie of officials, high-level policymakers and quality. To accompany this presentation, I had thought to make a booklet summarizing the rationale, business cards in quantity, and a well designed laius that can adapt to the time that would let me. And indeed, having had a few minutes to do my show, I have said so clear what needed to be said, and pleasing to an audience that does not necessarily had a lot of availability for follow an argument too long. Balance ... outright applause and even from the director, constructive input on possible opportunities !

Now, having proved that I can conceive, but, above all, implement a project, I hope to move to a higher level .

My ambition is to show that with my creations in the field of electricity from solar or wind, I can do with the company that employs me, a major player in the energy transition of my country.

Indeed, the company where I was 17,000 points conveniently located throughout the territory activity, including where there is difficulty in electricity generation, Brittany region , PACA ...

If you can do a large part of these locations are the major producers of electricity, we could do this :

Make each of these places capable of full autonomy in energy, so no longer suffering blackouts when conflicting weather (snow, storm ... )

Balance the energy budget (electricity, fuel ... ) by reselling our own electricity, eliminating an accounting line of our significant balance sheet.

Profitable accounting deficit rural sites by creating a business of resale of electricity that would bring a significant turnover.

Secure the local electricity network by providing such a generator, all or part of local energy needs in case of breakage of power lines. A kind of public service ...

Provide the energy resources of the accelerated deployment of the use of electric vehicles, further reducing our carbon footprint and our dependence on fossil fuels faster .

All this for a small investment, working in the « indian » way, small expenses offset by much intelligence field.

Our president has talked about creating an " Airbus of renewable energy ." We have a suitable infrastructure for this project. Our German colleagues and even Europeans have the same economic difficulties that we and also a comparable geographic structure.

In fact, for those who do not know, I work for the company La Poste.

This means that this project may also involve Post offices worldwide ...

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Archimède résoudra-t-il la transition énergétique? (dérivée troisième)

Vacances intenses! La fin?...

   Nous sommes dimanche.

Demain, je reprends mon travail salarié, mes activités annexes redeviendront un loisir, un accessoire.

Mais, aussi, une priorité, un projection sur demain. Mais, le temps existe-t-il, et si oui, « qui » est-il? Je vous propose de regarder cette vidéo où E. Klein expose à la fois son point de vue mais, surtout, car il a une grande honnêteté intellectuelle, les différentes « écoles » scientifiques ou philosophiques sur le sujet.

De mon coté, je ne saurais m'engager pour une doctrine ou une autre. Mais, comme toujours, cela m'inspire... pour totalement autre chose! Je vous ai parlé de mes projets d'éoliennes flexibles. J'ai obtenu de mon entourage une certaine crédibilité qui fait que des concepts mécaniques poussés jusqu'à l'absurde séduisent au point que mes amis et connaissances sont prêts a tester toute idée, même folle, juste pour voir où est la possible erreur, pousser une dérivée à son optimum ou son point de blocage. Par exemple, j'ai poussé le délire à imaginer une éolienne d'intérieur, flexible, actionnée par un petit moteur agitateur pour que l'amplitude du fouet (le mat) entraîne l'hélice à grande vitesse en rêvant que l'énergie produite par ce système donne une éolienne plus rentable qu'une machine en extérieur, tributaire du vent, variable très aléatoire. En effet, si l'on agite le mat 24h/24, on rentabilise une machine qui, autrement fonctionnerait 30 à 40% du temps... Mais, et mes rencontres de ce matin (concentration de voitures anciennes) et les échanges que j'ai pu avoir m'ont donné une contrainte: Si le mat balance de droite à gauche, forcément, aux extrémités se posera le problème d'un quasi arrêt de l'hélice. Cela signifie un problème de « lissage » de la production d'électricité. Et là, eureka! Au lieu de créer un simple va et vient du mat, je dois « obliger » le mat à faire un 8 (ou pour les scientifiques un infini) pour que l'hélice n'ait plus de véritable temps d'arrêt! Le mat sera posé sur un pied oscillant mais la traction sera de coté, pas dans l'axe. Puisque le mat est tout à la fois flexible et guidé par son pied oscillant sur deux axes différents, nous sommes en géométrie, j'ai un axe et sa dérivée, un 8! Plus de « temps mort ». De plus, comme je l'avais dit plus haut, mais sans le justifier, le mat sera suspendu. La raison est simple. Puisque je suis à l'intérieur, je n'ai plus besoin, pour cette expérience de flux d'air. L'air présent dans la pièce sera suffisant, via les mouvements du mat dans l'espace, à générer le mouvement de l'hélice. Et renversant l'ensemble, je résous le problème de la gravité, la «tête » qui aurait pu, sous sa propre masse s'effondrer, restera dans une position optimale pour « prendre le vent ». Pour les américains qui me lisent, je fais quelque part comme avec un lasso, je le fais plus facilement tourner au niveau du sol que au-dessus de ma tête!

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Holiday intense !The end? ...

   We are on Sunday. Tomorrow I take my paid work, my related activities again become a leisure accessory. But, as a priority, a projection on tomorrow. But time does exist, and if so, "who" is it? I suggest you watch this video where E. Klein exposes both his point of view, but more importantly, because it has a great intellectual honesty, different scientific or philosophical "schools" on the subject.

From my side, I can not commit myself to a doctrine or another. But, as always, it inspires me ... for something else!

I told you about my plans for flexible turbines. I got around me some credibility that makes mechanical concepts pushed to the absurd appeal to the point that my friends and acquaintances are ready to test any idea, even mad, just to see where is the possible error push a derivative at its optimum point or blocking . For example, I pushed the delusion to imagine an indoor windmill, flexible, driven by a small motor agitator for the amplitude of the whip ( matte ) drives the propeller at high speed dreaming that the energy produced this system provides a more cost-effective than machine outside wind, wind dependent variable very random. Indeed, if the mat 24h/24 stirred, it pays for a machine that would otherwise work 30 to 40 % of the time ... But, and my meetings this morning (concentration of old cars) and the discussions I have had gave me a constraint: If the balance mat from right to left, inevitably, ends the problem arises of substantially stopping the propeller. This means a problem of "smoothing" of the electricity production. And then, eureka ! Instead of creating a simple and fro in the morning, I have to "force" the mat to make a 8 (or for scientifics infinite ) so that the propeller has no more real downtime ! The mat will be placed on an oscillating foot but will pull aside, not in line. Since the mat is both flexible and guided by its oscillating on two different axes foot, we geometry, I axis and its derivative, an 8 ! No more "dead time". Moreover, as I said above, but without justifying the mat will be suspended. The reason is simple. Since I 'm inside, I have no need for this experiment airflow. The air in the room is sufficient, via movement of the mat in space, generating the movement of the propeller. And reversing the whole, I solve the problem of gravity, the "head" that could, under its own mass collapse, remain in an optimal position to "take the wind." For Americans who read me, I like somewhere with a lasso, I do turn more easily than at ground level above my head!

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net Have a nice day and see you soon!

Encore une nouvelle idée!

CO² mon amour!

   Faisant ma revue de presse, je lis ceci:

http://www.treehugger.com/renewable-energy/new-geothermal-technology-could-produce-10-times-electricity-using-co2-fossil-fuel-plants.html

où l'on dit que le CO² ayant un coefficient de dilatation supérieur à l'eau, si on l'injecte dans une zone chaude du sous-sol (géothermie), on gagne en performance comparé à une géothermie « simple ».

Bon.

Donc, il faut capturer ce CO², le mettre sous une certaine pression pour le mettre en contact avec une source de chaleur pour, en fin de cycle, récupérer une pression apte à entraîner une turbine.

Là, je me pose quelques questions.

Quelle est la « nature » du CO²? Ratio calories/dilatation. Bref, à basse température, obtient-on un résultat exploitable (à 90° par exemple)?

En fonction des différents niveaux de températures, le CO² devient-il corrosif?

De là me vient quelques idées:

Les centrales thermiques peuvent-elles doper leur circuit d'eau par du CO² pour améliorer les rendements, réduisant d'autant leur consommation de carburant?

Les centrales nucléaires peuvent-elles faire de même en achetant du CO² sur le marché.

Voire, est-ce possible d'envisager la combinaison panneau solaire thermique et micro centrale thermique?

Professeurs de physique/chimie, à l'aide!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

CO ² my love!

   Making my press release, I read this:

which says that the CO ² having a higher coefficient of expansion than water, if injected into a hot zone of basement ( geothermal), we gain in performance compared to a "simple" geothermal .

Well.

Therefore, we must capture the CO ², put under some pressure to put in contact with a heat source for at the end of the cycle, recover a pressure capable of driving a turbine.

I have a few questions .

What is the "nature" of CO ²? Ratio calories / expansion. Short, at low temperature, do you get a usable result ( 90 °C for example) ?

According to different levels of temperature, is CO ² corrosive?

Hence me some ideas:

Can thermal power plants boost their water circuit with CO ² to improve yields, reducing fuel consumption ?

Can nuclear power plants do the same by buying CO ² on the market?

Or, is it possible to consider solar thermal panel and central micro wetsuit ?

Teachers of physics / chemistry, help!

Any reactions ?

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

×