performances

Discover Explee

Faisons un challenge

   Je suis depuis un bon mois un Mooc, une formation en ligne. Elle se conclue par une épreuve de ce type:

Exposer un projet, une innovation sous Explee, un logiciel de communication animé, un "Powerpoint killer".

Voici ce que je vous propose:

Un, suivez le lien fourni: https://explee.com/fr/video/v-e-a-grand-q-i-q-e-3 et regardez à la fois le projet et le type de représentation que ce logiciel permet d'obtenir. Ainsi, si ce programme vous plaît, vous saurez en faire le meilleur usage.

Deux, au sein de l'école, un challenge nombre de vues et "like" est porposé. Vous pouvez donc intervenir sur mon travail, et, même, ajouter des commentaires, ce qui permettra de mieux nous connaître!

Merci d'avance!

It's all right, je suis calme, trop calme!

Journée d'un hyper-actif.

   Après toute une semaine à bricoler, à refaire des peintures, plomberie, électricité, nettoyage, tris administratifs, je me trouve physiquement un peu « vanné » mais, pour autant, mon cerveau, lui, est en pleine ébullition!

J'ai trois idées en cours, avec des degrés de priorités différents...

Me remonte à la surface mon projet de génératrice à impulsion, basé sur le principe de la roue de cerceau, ce vieux jouet du siècle dernier. Nous dirons que c'est un « bébé » en sommeil qui pousse quelques cris de temps en temps, un certain potentiel, mais qui nécessite un labo pour tester toutes les variables...

Mes deux autres projets, plus récents, sont en bonne voie de développement. La C&C (colonne/confort) en est à l'établissement du cahier technique, définition des pièces et lignes de codes nécessaires. Ma fonderie solaire pour reformer le sable du désert en sable « industriel » est bien avancé sur sa logique de constitution.

Il lui manque le réseau de partenaires pour des présentations professionnelles.

Rien d'impossible!

Pourtant, je m'ennuyais un peu, alors... j'ai nettoyé les vitres! Un peu d'exercice physique tonifie le corps et l'esprit!

Allez, je retourne à mes logiciels de dessin!

Bonne journée!

Toutes les références et datas sont disponibles entre-autres sur cette page :https://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887

Day of a hyper-active guy.

   After a whole week to tinker, to redo paint, plumbing, electricity, cleaning, administrative sorting, I am physically a little " winnowed " but so far, my brain is thriving !

I have three ideas in progress, with different degrees of priorities ...

Me back to the surface of my project generator pulse, based on the principle of the wheel hoop, an old toy of the last century . We say that it is a "baby" sleep that grows a few cries from time to time, some potential, but requires a lab to test all variables ...

My two most recents other projects, are on track to development. C & C ( column / comfort) is on the establishment of technical specifications, definition of parts and lines of code required. My solar foundry to reform the desert sand to an "industrial" sand is well on its logical constitution.

It lacks the network of partners for professional presentations .

Nothing is impossible!

Still, I was a little bored, so ... I cleaned up the windows!

A little exercise tones the body and mind!

Come on, I returned to my drawing software !

Good day!

Indépendance énergétique pour l'Inde dans cinq ans?

Un Jugaad pour la transition énergétique

   Les avancées scientifiques viennent parfois de l'observation et, aussi du hasard.

Après la réussite du lancement de la mission spatiale Mangalyaan vers Mars (cf http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-sonde-indienne-mangalyaan-enfin-route-vers-mars-50692/), en exploitant des orbites élliptiques afin d'accélérer la sonde en vue de la lancer avec le moins de carburant possible vers la planète rouge.

Rappelons que cette mission n'aura coûté que 74 millions d'euros à comparer aux missions occidentales ou chinoises, au minimum dix fois plus chères, parfois pour des ambitions bien moindres).

Donc, en observant l'accélération avec les outils de mesures embarqués, les scientifiques indiens ont découvert des divergences électromagnétiques avec les mêmes composants embarqués à bord des autres satellites indiens, géostationnaires, eux.

Comme ces différences furent preçues dès le deuxième jour de la mise en orbite de la sonde martienne, et que le cycle d'accélération durait un mois, les ingénieurs ont eu tout le temps de mesurer les variables en fonction des altitudes atteintes (entre 23550 et 192918 km).

040cf0ce61 maangalyaan departmars manoeuvres isro 01

Crédit photos ISRO

Ainsi, ils ont pu déterminer que le noyau magnétique terrestre pouvait influencer les condensateurs à bord de Mangalyaan, d'où l'extrapolation suivante:

Dès lors qu'un satellite n'est pas « fixe » ou géostationnaire, il peut devenir un générateur d'électricité de forte puissance!

( Pour une correction intellectuelle, un respect du travail accompli, les noms des centres d'études, entreprises partenaires et personnels impliqués dans cette fabuleuse aventure scientifique seront écrits en hindi,

Google traduction offrant une transcription occidentale pour ceux qui le désirent).

Rtemagicc mangalyaan mars 5nov13 pslv isro2

Crédit photos ISRO

Donc, ce jour, un lancement d'une fusée sera faite depuis la base de काप, sous l'autorité du professeur पाइक afin de mettre en place un générateur électrique spatial. Le projet est d'ampleur car, pour optimiser les rendements, ce satellite de nouvelle génération sera en orbite contra rotative afin d'amplifier le phénomène de production d'énergie, un peu à la manière d'une génératrique à deux rotors. Un faisceau laser enverra sous forme d'impulsions l'énergie accumulée à la station au sol, qui chargera des supercondensateurs aptes à accumuler cet éclair d'énergie aussi violent que bref. Ensuite, une conversion, assurée par la société फ़्लाउंडर, restituera cette électricité en un courant compatible avec le réseau local.

Il est estimé qu'à chaque passage, la puissance déployée et réceptionnée serait capable d'alimenter une ville de 10 000 habitants pendant une heure, sachant que cette sonde passera toutes les huit minutes au-dessus de la sation de réception/analyse, on voit immédiatement le potentiel d'une telle expérience.

Rtemagicc mangalyaan mars 5nov13 isro2 01 txdam48440 9dd4e4

Crédit photos ISRO

De plus, si l'on prend en compte le coût du lancement et de la sonde (env; 50 M€), l'abscence de pièces mobiles source d'usure de toute installation de production d'électricité, la durée de vie estimée à 50 ans d'un tel matériel, les potentialités d'un tel système sont fabuleuses.

En effet, à terme, une flotte de ces sondes pourraient être envoyées dans l'espace pour alimenter tout le territoire indien, lui assurant une transition énergétique totale dans les cinq ans à venir.

Les orbites choisies sont, bien sûr, en dehors de toute orbite de satellites ou stations spatiales déjà en place pour éviter toute collision.

Cette annonce crée, dès à présent, un grand émoi dans toute la sphère astrophysique et de nombreuses publications et commentaires seront disponibles dans les semaines à venir, les laboratoires indiens laissant à la communauté scientifique un accès partiel mais néanmoins instructif aux données recueuillies en temps réel.

Merci à notre correspondant local, अप्रैल फूल, pour la fourniture de ces informations primordiales!

Brainstorming en vue...

Appel à bonnes volontés!

   En attendant que mon premier prototype soit monté, les « ingrédients » étant, eux, rassemblés, le visionnage d'une vidéo de vulgarisation m'a attiré. A 35' environ, on nous montre comment fonctionne le système de gonflage des toboggans d'évacuation pour les avions de ligne.

Ce principe qui combine grande production de gaz (roquette), au profil aérodynamique l'entourant pour ajouter un appel d' air puissant au remplissage global du « ballon » m'interpelle.

Une question de base est: au tube central, quelle puissance est nécessaire pour que l'air extérieur soit, par la viscosité des fluides, attiré de manière efficace?

Par exemple, un petit ventilateur électrique d'alimentation d'ordinateur aura-t-il une efficacité quelconque justifiant un travail de laboratoire?

Car, ayant à ma disposition des imprimantes 3D, il est certain que le profil aérodynamique est désormais aisé à réaliser, si la taille minimale reste inférieure à 20 cm...

Je me pose cette question car les usages possibles sont nombreux, si la contrainte de taille ne se pose pas.

Petite taille: Possibilité d'améliorer des éoliennes domestiques en facilitant le démarrage via un ventilateur alimenté par des panneaux solaires dédiés.

Grande, très grande taille: Mettre sur une fusée un tel profil pour faciliter le lancement en réduisant les besoins en carburant pour un lancement orbital, ainsi, moins de masse de carburant, baisse du coût du voyage, masse à embarquer plus grande...

J'en profite pour saluer deux opérations récentes, le lancement hier de la fusée de Space X et la mission vers Mars de la mission indienne dont, à mon goût, on ne parle pas assez.

Vous avez tous les liens utiles pour me contacter sur ce projet, ingénieurs, professeurs, élèves, autodidactes...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Call for goodwill !

   Until my first prototype is assembled, the "ingredients" are, themselves, together, watching a video extension attracted me . At 35', we are shown how the inflation system evacuation slides works for airliners.

This principle, which combines high gas production (rocket), the airfoil surrounding to add a call to the global air powerful filler "balloon" concerns me.

A basic question is : in the central tube, what power is required for outside air or by fluid viscosity, attracted effectively?

For example, is a small electric fan computer power has any efficacy justifying laboratory work ?

For, having at my disposal 3D printers, it is certain that the airfoil is now easy to achieve, if the minimum size is less than 20 cm ...

I ask this because there are many possible uses, if the size constraint does not arise .

Small size : Possibility to improve domestic wind turbines facilitating start via fan powered by solar panels dedicated to.

Large, very large : Put on a rocket such a profile to facilitate the launch reducing fuel requirements for an orbital launch, and less fuel mass, lower cost of travel, boarding largest mass ...

I would like to acknowledge two recent operations, yesterday's launch of the SpaceX rocket and Mars mission of the Indian mission which, in my opinion, we do not talk enough.

You have all the links to contact me about this project, engineers, teachers, students, self-taught ...

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Bilan du w.e.

Heureusement que j'ai la semaine pour récupérer des w.e.!

  Je n'ai pas écrit ces deux derniers jours pour plusieurs raisons. La principale étant que, les statistiques le prouvent, j'ai moins de lecteurs affamés de données à cette période, la seconde, je n'ai pas eu beaucoup de temps libre pour composer, la troisième, je me formais en différentes technologies, échangeais avec J. de Rosnay et J-M. Jancovici quelques infos et pensées, et étudiais un concept que je vais vous présenter maintenant.

Ah, de plus, c'était l'anniversaire de ma femme, donc, la fête, pour qu'elle soit réussie, nécessite une implication personnelle, donc du temps consacré à ceux que j'aime, normal, non?

  Voici ce concept, une création "pour demain". Je veux dire qu'actuellement, le "marché" n'est pas encore disposé à adopter ce projet en masse.

Associant certains de mes travaux, bio composites, mécanique des fluides, optimisations diverses, filières courtes... et quelques données statistiques, je rejoins le groupe de ceux qui imaginent un véhicule urbain et périurbain "optimal".

Sachant que, et vous le voyez TOUS les jours, que la plupart des voitures n'embarquent qu'une personne à la fois.

Que nous sommes de plus en plus nombreux sur cette terre.

Qu'il y à de plus en plus de véhicules en circulation, entre-autres du fait du développement des zones périurbaines (en français, les banlieues).

Les rues deviennent des pièges, des sources de bouchons, temps perdu à la clé.

Donc, ce qui se conçoit actuellement c'est:

Un véhicule monoplace.

Léger.

Trois roues inclinables, pour retrouver la "souplesse" d'un deux roues avec la stabilité d'un 4.

Eventuellement repliable lors du stationnement.

Si possible, avec carrosserie. Sécurité et confort.

Motorisation humaine (vélo couché), thermique (downsizing), ou électrique. Le panaché de ces systèmes est inclus dans le pack énergétique.

Comment puis-je apporter ma pierre à l'édifice?

Un, je suggère l'emploi des bio composites, le lin remplace efficacement la fibre de verre puisque production locale décarbonée au maximum.

Résistance mécanique excellente puisque à qualité égale, le lin est plus léger que la fibre de verre!

Emploi des fractales pour la conception des formes.

En effet, face aux containtes de résistance, torsion etc... la nature a développé des solutions, les nervures des feuilles en est un témoignage "visible" très compréhensible, que les maths ont su traduire en équations.

Amélioration de la performance énergétique: Mon "projet estival". En effet, "prendre" le frein aérodynamique à travers une "bouche" qui canalise ce flux, le régule et le transforme en source primaire d'énergie pour une combinaison éolienne à circuit long (turbine de Tesla) et, aussi, volant d'inertie (le "kers" de la compétition automobile) peut avoir plusieurs avantages, certains inattendus.

Un, sur le plan énergétique, optimiser le flux aérodynamique, cela "parle" à chacun d'entre-nous.

Deux, plus original. Si le soubassement du véhicule sert à l'optimisation énergétique, cela rehausse d'autant la position couchée du pilote. Il voit mieux, il est mieux vu et, pour la montée et la descente du véhicule, l'assise est plus adaptée à notre morphologie. Confort, et sécurité, deux arguments "massue".

Utilisation de nos accessoires technologiques.

JM Jancovici peut pester contre les smatphones (extrèmements polluants à produire, à recycler et à utiliser), ils peuvent remplir une mission "écologique", si, si.

Le chassis composite du véhicule aura un dock pour poser l'appareil. Creux derrière pour faire amplificateur "passif". Sa position face pilote offrira (via des applis existantes ou à développer) un combiné compteur/GPS via son accéléromètre pertinent, donc pas besoin d'installer ce type d'appareil à bord du véhicule, ce qui ferait double emploi, double masse, consommation d'énergie stupide.

Pour la coque extérieure, se pose une question. Pour la partie "vitrée", quelle solution non "carbonée". Le verre est lourd est consommateur d'énergie à travers son cycle  de vie. Les acrylates sont issus de la chimie pétrolière.

Les algo carburants offrent-ils une chimie exploitable à ce niveau (toute info de votre part est la bienvenue).

Les roues.

On a vu, le poids (ou la masse) est l'ennemi. Donc, partant d'une base légère, les roues sont moins soumises à des contraintes structurelle. Plus fines et plus légères, il nous faut pourtant bien les concevoir.

Je propose des roues sans rayons (torsion) mais à aubes.Comme le carénage est fortement utilisé à la conception du véhicule, un profil qui "injecterait" de l'air sous pression provenant du déplacement dans l'air de l'objet optimiserait les rendements.

Régulation thermique de l'habitacle.

Comme nous sommes dans des volumes intérieurs réduits, le confinement doit être géré.

Un intérieur clair pour éviter des impressions de claustrophobie. De plus, vous le savez, la chaleur monte. Donc, derrière le pilote, au niveau du toit, un "échappement" de l'air intérieur dissipera de manière passive une atmosphère saturée par le CO² de notre respiration, les thermies en excès, un tissu respirant tel que l'on emploie déjà servant à la régulation hydrométrique. La coque peut avoir, en sandwich, une surface réfléchissante. Elle "conserve" les infrarouges du corps en hiver, elle "repousse" les infrarouges du soleil l'été. Moins de besoins de clim à bord. Encore du poids gagné tout en ayant un indice confort agréable.

Véhicule repliable.

J'imagine ceci: La zone réservé au pilote peut se redresser à la verticale, l'arrière, zone technique (motorisation/"réservoir"/coffre) se rapproche du train avant (deux roues) pour un ensemble stable. Hauteur max 2 mètres, pour un rangement aisé dans un garage, un cellier, sur la voie publique...

Cette donnée technique débouche sur une autre info. Une fois "déployé" le véhicule aura une longueur totale d'environ 2,40 m, une largeur entre 0,6 et 0,7 m pour une hauteur de 1,5 m.

D'après mes calculs que le manque de temps ne me permet pas de développer aujourd'hui, une puissance "utile" de 1 ch peut suffire.

Comparé aux véhicules électriques du marché "usant" entre 19 et 85 kw... avec la masse de batteries nécessaires, "yapafoto".

Bon, je dois partir au travail, je vous souhaite bonne analyse (commentaires bienvenus) et une bonne journée.

A+

Je rappelle que je suis aussi sur FB et Tweeter (en 8 jours, le nombre de followers "monte bien", merci)

Rendez-vous jeudi

La Fête de la Science!


  Elle commence bientôt. Youpi!

Jeudi, à Tours, au Vinci, centre-ville, conférence gratuite d'un esprit extraordinaire, JM Jancovici.

Bon. Si vous ne pouvez pas venir, voici, en substance, ce qu'il va certainement, grosso modo nous raconter (j'y serai):

Je préviens, âmes sensibles, éloignez vous.

   Mais la peur n'évitant pas le danger, je vous conseille de regarder cette vidéo, et si vous avez quelques talents en physique ou en chimie pour trouver rapidement, très rapidement, des solutions, hormis le prix Nobel qui vous reviendra, votre simple survie en dépend.

Pour autant, je ne voudrais pas vous pourrir la fin de semaine, il fait plus beau aujourd'hui qu'au 21 juin, jusque là ça va, tout est normal, été indien vaut mieux que deux tu l'auras.

Bon, de mon coté, équation de base, vecteurs d'énergie et brique de base, hydrogène et carbone, je retourne à ma planche à dessin et à ma règle à calcul, en effet, bientôt, faute d'énergie, nous n'aurons plus de calculatrices.

Lavoisier avait sorti un truc pas mal, "rien ne se crée etc...", je vais m'en inspirer, du genre fouillons nos poubelles, y à p'tet kekchose à recycler...

A+

Chose promise, chose due

Nouvelle création... encore!

Pour ceux qui m'ont lu sur la page FB, j'avais annoncé qu'une nouvelle création avait surgi dans mon cerveau, presque sans le vouloir.

Comme promis, au fil de l'eau, ce jour, je vais vous en parler, suivant mes disponibilités.

Bon, partons du concept d'origine, pour bien comprendre. Le "projet estival". Le but était d'associer le système de volant d'inertie à l'énergie éolienne pour développer les usages, améliorer les performances des éoliennes (circuit long sur un flux d'air concentré), alimenter le volant d'inertie au-dela de la simple récupération de l'énergie au freinage, gérer les freins aérodynamiques d'un véhicule au lieu de simplement les esquiver.

Je vous pose en illustration un croquis "jeté" au coin de la table de "la bête" vue de coté. Pour des raisons évidentes, peu de détails vous seront offerts, petits gourmands!

projet-estival001.jpgEnsuite, développement. Quel véhicule pour profiter de ce groupe propulseur? La majorité des personnes se déplaçant à bord d'un véhicule sont seuls. Le vélo est de plus en plus utilisé. Il ne fait pas toujours beau et, de plus, le vélo n'offre aucune protection aux chocs. Pour finir, le meilleur vélo, en termes de performances est le vélo "couché".

Donc, mon véhicule est monoplace, comme un vélo. Avec une coque de protection, trois roues, pour la stabilité et... repliable, pour lutter contre l'encombrement.

Et, là surprise! Si le véhicule est repliable, exploitation du concept. Le pliage se fera par le biais d'un ressort de rappel. Ainsi, la partie plancher-siège se relèvera avec le passager pour faciliter la sortie du véhicule en le mattant, par glissement, en position debout "assistée".

Second avantage, lors de la prise du véhicule, un jeu de cables-poulies se mettra en jeu lors de l'assise, à la fois pour accompagner en douceur la descente et récupérer ce mouvement en entraînement du volant d'inertie pour lancer le moteur ou recharger les quelques batteries à bord, ce qui facilitera le premier démarrage.

Si j'ai le temps, je vous fournirai les croquis en cours pour expliquer le concept visuellement.

Le véhicule est, ainsi, une sorte de pompe actionnée par le poids du pilote, autant tout valoriser, non?

La structure du plancher, de la coque etc... sera le plus possible en bio composites. Le lin me semble correspondre à mes besoins, puisqu'à performances mécaniques égales, il est plus léger que la fibre de verre. Que, de plus, vu les différents tissages existants, il saura s'adapter aux besoins de moulage plus ou moins épais suivant les contraintes de résistance.

Bon, après cette "mise en bouche", je retourne à ma planche à dessin.

A+

Principe d'Archiméde, dérivée première.

Je vous fais un cadeau!

   Vous le savez, j'imagine beaucoup de choses. Le premier prototype d'une de mes inventions doit poindre son nez en octobre. Mais, c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de « voir » de nouvelles choses, Parfois tellement loin de mon secteur d'activité que je ne puis trouver de solutions pour le mettre en application.

   Vous savez « mon » principe d'Archimède: Tout individu plongé délicieusement dans un bain reposant se trouve en situation idéale pour créer.

Ce matin, bain, paf! Idée. Que je vous donne. Na!

  Principe: Un bateau a besoin, pour partir à basse vitesse, d'un maximum de portance pour flotter, manoeuvrer. Mais à une certaine vitesse, compte tenu de la viscosité de l'eau, ce fluide devient un frein.

On a donc développé les hydrofoils, fines surfaces en contact avec l'eau. Pour obtenir cet effet, il faut que le navire prenne de la vitesse, le bateau s'élève, moins de surface en contact accélération améliorée etc...

Mais qui dit élévation dit pertes aérodynamiques, déséquilibre.

Un tout-terrain est moins aérodynamique qu'un coupé sport. Car plus haut.

Moins stable puisque son centre de gravité est plus loin du sol.

Donc, voici mon idée.

   Concevons un squelette-coque pour le navire. Sa structure globale contribue à sa rigidité. Dans les parties basses, réalisons ces foils.

Recouvrons ce squelette d'un film souple et résistant. D'un autre coté, faisons une contre-coque étanche. Un compresseur avec électrovanne est raccordé à cette coque « ballon ».

Etape 1. Au port. On met le compresseur en position souffler. Coque lisse, portance.

Etape 2. Au loin. Le navire a pris de la vitesse. En fonction de celle-ci en associant commande des gaz avec le compresseur, on aspire l'air de la coque-ballon. Le film se contracte autour des foils qui deviennent « apparents ». Le bateau ne pose plus que sur une surface limitée, sans élévation particulière du navire, gain aérodynamique, meilleure stabilité.

Voilà. Comme je ne crois pas avoir à travailler dans le nautisme à court, moyen terme, je donne l'idée à qui la veut.

Moi, je n'ai plus cette idée en tête, je peux me consacrer à autre chose, tout le monde y gagne.

A+

×