performances

J-1 pour deux raisons.

Vivent les vacances!


   Quand on me connait, on sait que cette phrase est à prendre au second, troisième.... 36 ème degré!

Preuve par l'exemple:

Qui dit vacances dit grasse matinée. Je me suis levé à 7 heures.

Qui dit vacances dit vivre cool. A 9h25, j'ai déjeuné, rangé, fait une lessive, consulté mon ordinateur (revue de presse et de vidéos pertinentes), pris trois cafés, pris soin des animaux de compagnie (à titre d'info, un chien, deux cochons d'Inde), changé les draps du lit et étudié mes projets technologiques avec une nouvelle évolution, soit dit en passant, bref, pas franchement joué relache.

Donc, vivent les vacances!

J'avais annoncé, avec un compte à rebours, que lundi je présenterais mon projet à réaliser dans les trois semaines qui viennent.

Bon.

Mais voila-t-y pas que demain, donc, changement de planning. Rendez-vous à Orléans pour un entretien qui me tient à coeur.

Avec le temps de route (je ne prendrai pas l'autoroute, je préfère le "chemin des écoliers") et celui de la rencontre aurai-je le temps de vous narrer mes ambitions?

Votre attente fièvreuse sera-t-elle satisfaite?

Ceux qui s'ennuient et qui se disent "Peste, j'aurais tant aimé me joindre à cette aventure car je ne sais quoi faire en cette période estivale?" vont-ils en être pour leurs frais?

Que nenni.

Je vais composer le billet de demain ce jour, le mettre de coté, et le publier demain au réveil, comme promis.

En ce qui concerne l'autre actualité, l'hyperloop de E. Munsk, compte tenu du décalage horaire avec les USA, cela attendra le soir, à charge pour vous de naviguer sur Internet pour vous documenter avant de profiter de mon point de vue personnel plus tard.

En parlant d'E. Munsk, ce matin, j'ai visionné ceci:

Cela vous rappelle forcément le système Better Place qui est en grande difficultés. Changer un pack de batteries en deux fois moins de temps que l'on fait le plein d'une berline, c'est parlant....

Certes, il peut être considéré que ladite berline a, en faisant le plein, une autonomie deux fois supérieure à la voiture électrique.

Mais la Tesla a, en conduite respectueuse du code de la route, une autonomie suffisante pour "tenir" deux heures. Donc le temps entre deux pauses conseillées.

Ce qui signifie que le temps de ladite pause, vous pouvez échanger aisément vos accumulateurs et repartir tranquile.

Comme le patron de Tesla compte implanter des centres de recharge à des points stratégiques, no problemo pour "tailler la route". En conservant une moyenne horaire comparable à un déplacement "classique".

Autre avantage, et non des moindres, sachant que ces stations services sont autant d'ateliers de maintenance potentiels, vous faites un échange standard d'accumulateurs, donc, votre pack d'origine qui peut éventuellement, à force de cycles de charge/décharge, perdre en performances, est échangé pour un pack vérifié, état optimal....

Malin, non?

Quand je vous dis que ce type n'invente rien, mais qu'il améliore l'existant pour en faire une réalité économique...

Il me rappelle quelqu'un... S. Jobs. Ne rien inventer, optimiser.

En cela, ces deux hommes sont de grandes sources d'inspiration.

   Et à ceux qui me diront que S. Jobs a commis beaucoup d'erreurs, je dirai d'accord. Justement.

   En retenant de leurs erreurs, on peut encore mieux faire, na!

Bon dimanche et à demain!...

J-4 pour deux raisons.

Double actualité... à venir!


   Je vous avais prévenu. En été, il ne se passe pas grand-chose.

Certains à l'esprit critique disent qu'en France, tout est à l'arrêt car on ne travaille pas assez.

Mais, quand on visite les sites étrangers... ce n'est pas mieux!

Donc, c'est ainsi, les vacances, dans l'hémisphère nord, c'est signe de relache.

Sauf que, deux choses, chers lecteurs, peuvent vous séduire.

Un, Elon Musk nous prépare une annonce d'importance: L'hyperloop sera présenté le 12.

Si vous n'en n'avez pas encore eu vent, je vous laisse rechercher par vous même tout ce qui se bruisse autour du concept...

Deux, à cette même date, je me trouverai libre de toute obligation professionnelle, donc apte à me consacrer pleinement à mes créations.

Et, justement, j'ai depuis quelque temps, une envie spécifique.

Comment en parler sans trop en dire, pour attirer des compétences?

C'est de la mécanique.

Cela concerne les énergies renouvelables, les déplacements.

Il me faudra une I3D.

Je vous en dirai plus... plus tard.

Bienvenue et welcom

Titre bizarre pour raison logique

   Dimanche, je vous racontais mon expérimentation de la bague que je vais rebatiser turbo fixe, à noter désormais, sur une kitcar néerlandaise.

Comme j'ai eu lundi pas mal de visites et un grand nombre de pages vue à travers le prisme (jeu de mot "collant" à l'actualité) de mon compteur statistique, je me suis dit que si les gens de chez Burton me lisaient, il fallait que je sois un minimum courtois. Donc:

Geachte leden van de samenleving Burton, als je me leest, welkom en dank u voor uw aanwezigheid hier.

Comme il s'agit d'une traduction automatique, je ne sais pas si la phrase est correcte...

Mais, qui ne tente pas...

Comme il a été confirmé que sur les moteurs de 2cv ma pièce apporte un gain de performances, si jamais, parmis vous, chers lecteurs, il y à un résident du sud de la France, pouvez-vous parler de moi au club Méhari qui fait de superbes nouvelles voitures (club/entreprise que je vois régulièrement sur M6 via Turbo). Merci. En effet, je crains fort de ne pas pouvoir me déplacer cet été, activité sur place oblige.

Pendant que je conçois et développe mes projets, vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, j'ai une activité salariée pour "faire bouillir la marmite".

Prochainement le Tour de France va passer dans la bonne ville de Tours, impactant la logistique locale. Le vendredi, itinéraire dans le centre-ville, une sorte de Z qui veut dire... zéro déplacements!

Ce ne sera qu'une gène passagère, dans une fourchette de 10h/14-15h max.

Mais on doit s'organiser, et, là, on perçoit les capacités analytiques des acteurs:

Eux: Comment travailler à ces heures là?

Moi: Comment, déjà, arriver sur le lieu de travail?

J'ai eu le planning des "festivités" et ai, malgré mon rhume carabiné qui réduit mes capacités cognitives, déterminé un plan de marche en deux coups de cuiller à pôt. Cet après-midi, réunion des cadres, exposé, des solutions, j'espère que cela ne durera pas trop longtemps, j'ai une sainte horreur des réunions à rallonge!

Bref, tout va bien, comme on dit, pour sourire, Il n'y à pas de problèmes il y à des solutions. Quand il n'y à pas de solution... c'est qu'il n'y à pas de problème!

A+

Premiers tests de la bague "Fun Lab"

Un beau dimanche, à tous points de vue!


   Le beau temps est de retour, et la santé "qui va bien" avec. Hier, un coup de froid "carabiné" m'avait couché. Nez qui coule, les grandes eaux de Versailles!

Mais, ce matin, tout va bien mieux. J'en ai profité pour me rendre à la réunion dominicale des collectionneurs de voitures anciennes de la région. Ce dimanche, c'etait à Saint Avertin, au château de Cangé. Un assortiment de voitures de toutes origines était, comme d'habitude, présenté.

Me trouvant pour la première fois avec à la main ma nouvelle bague vortex sortie des I3D du Fun Lab, je cherchai des cobayes pour tester l'objet, sachant que plus la voiture est "rustique", mieux c'est.

Malheureusement, souvent, nous étions face à des voitures sportives avec soit peu d'espace disponible, soir des durites avec des dimensions inadaptées, soit pas de filtre à air pour interfacer la pièce.

Mais, à coeur vaillant rien d'impossible! J'ai trouvé une voiture qui convenait. Je vous la présente:

1199042727-burton-side.jpg

Cette voiture, comme son nom ne l'indique pas (Burton) est néerlandaise http://www.burtoncar.com/

Comme son origine ne l'indique pas non plus, la base mécanique est... la 2cv!

Donc petit moteur (dans les 600cc), ce qui limite le fun à la conduite, alors que la ligne de l'objet encourage à rouler au moindre rayon de soleil.

Donc, le propriétaire, tenté par l'occasion de gagner un peu de pèche, accepte volontiers l'implantation de la bague. On monte tous les deux à bord et roulez jeunesse!

Dès les premiers tours de roue, le conducteur juge, surpris, du gain. On insiste, route, virages, côtes. Entière satisfaction, à un tel point que j'entends une phrase très mélodieuse: "Puis-je garder la bague pour en parler à l'usine"?

Eh oui, il ne la veut pas seulement pour lui-même, mais, directement, sensibiliser le fabricant!

Si toute la filière des producteurs de 2cv et dérivées pouvait être tenté (par exemple ceux qui refont les Méharis), quel marché!

Ensuite, cela s'est su et les volontaires ont été plus nombreux, entre-autres ceux qui ont des voitures plus gourmandes, dont les DS. Mais, là, il faut revoir la taille et le profil de l'objet. Rien d'mpossible, avantage de l'I3D.

Je savais que moins la voiture a d'électronique, plus ma bague se greffe facilement.

Donc, le choix de viser d'entrée le marché du véhicule ancien semblait pertinent.

Les heures et jours qui viennent seront à suivre de près.

En tout cas, les dimanches à venir seront très intenses!

A suivre!

Crowdfunding ou partage de moyens et compétences encore et encore, ce n'est que le début...

Développement du projet A.V.E.C.


   Petit rappel des faits: En 2006, je découvre qu'il serait possible, par une simple pièce en ailettes, d'améliorer le flux d'air à l'amission d'un moteur thermique. Buvant une cannette de soda (il faisait beau et chaud ce jour là), je me décide à la découper, la former et à la poser sur ma voiture.

Résultat, ma voiture à plus de couple, j'en profite pour faire de l'écoconduite avec et je descends la consommation de carburant de ce premier véhicule, une Peugeot 106 kid.

Plus tard, on m'offre une Citroën Saxo 1.1 l. Je teste sa consommation, 7l/100. Je la modifie avec une première bague, 6l/100. Au prix de la cannette, zéro, c'est du recyclage, j'en pose une seconde. La première après le filtre à air, la seconde avent. Résultat, 5.5 l/100.

Aujourd'hui, je peux disposer, merci le Fun Lab de Tours, d'une I3D. Je puis donc réaliser une pièce plus "technique", au dessin plus abouti.

Bilan primaire, des performances encore meilleures. Je viens de commencer les tests de consommation, à suivre. Autre vérification, la résistance thermique, le plastique emùployé ne souffre pas.

Autres retombées. Je parle de mon dernier prototype autour de moi et les personnes qui trouvaient ma bague en métal recyclé regardent ce nouvel objet avec plus d'attention. Pourquoi? Parce que, premièrement, la pièce, nouvelle génération est plus sofistiquée, deuxièmement, parce que produite par une machine, elle fait moins bricolée, plus sérieuse.

Dois-je la commercialiser?

Je me pose la question pour les semaines à venir, compte tenu des consommations que je vais atteindre et des contraintes de la constitution d'une société autour de ce projet. Prix final de vente, homologation, possibilité de pose sur parc de véhicules sur le marché potentiel etc...

La chose que je me dis aussi, car il faut savoir se projeter, ce profil peut-il servir ailleurs? Sachez que quelques voies sont possibles, je vous tiendrai au courant.

A+

Crowdfunding ou partage de moyens et compétences encore et encore

Avancée positive des travaux


   Par la combinaison de compétences diverses il est possible d'obtenir de très bons résultats.

La preuve en est que, grace à l'aide d'un membre du Fun Lab de Tours, équipé d'une I3D et d'une connaissance des logiciels qui vont avec, nous avons pu réaliser une bague vortex pour ma voiture, en remplacement du "bidouillage" expérimenté jusqu'à présent, à base de cannette de boisson retaillée.

L'installation récente de ladite pièce ne permet pas encore un jugement objectif du gain obtenu. Les performances sont là, le gain ressenti est sensible. Reste à voir ce qu'il en sera au niveau des consommations.

La chose à préciser est que si la première expérimentation est un succès, ce ne sera que motivation supplémentaire pour d'autres projets, certaines de mes idées, parfois anciennes semblant crée une émulation certaine au sein du groupe qui se constitue, s'étoffe de profils très différents et complémentaires.

Je vous conseille donc de voir si, autour de vous des fab labs sont déjà actifs ou en création/développement dans votre entourage et de les rejoindre si vous avez, comme moi, la gourmandise de trouver à vous occuper de manière constructive, à participer à la réaliser des innovations, qu'elles soient les votres ou celles d'esprits créatifs à la recherche de soutiens. C'est, déjà, un bon remède contre l'ennui que beaucoup ressentent dans leur quotidien professionnel, une forme de formation "gourmande" par son aspect ludique et non institutionnel, adapté quelque part au rythme de vie et d'assimilation propre à chacun.

A+


Breaking news!

   Généralement, je me limite à un billet par jour, mais, là, cette publication est si importante que je me sens obligé de la publier, tout autant sur ma page revue de presse techno qu'ici.

Une info à mettre en tête de liste des données à retenir, une réelle avancée dans les E.N.R.
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-securite-energie-thematique_191/le-projet-volt-gaz-volt-repond-a-l-intermittence-des-enr-article_83378/?utm_source=ABO&utm_medium=alerte&utm_campaign=72-WP-UY4CHI_


J'avais eu ici et là des données fragmentaires sur ce concept. Ici un vrai travail de synthèse remarquable.

Le seul reproche, critique, apport constructif à ce billet que je ferai n'est pas au niveau du rédactionnel mais au niveau du concept global. Il est dit que le surplus occasionnel d'énergie solaire, éolienne (voire nucléaire vu sa faible souplesse de fonctionnement) devrait être converti en électrolyse pour la production de méthane via la combinaison hydrogène/CO². L'erreur est de rester sur une électrolyse "classique". Une production à basse consommation éxiste déjà, je suis moi-même producteur/utilisateur depuis deux ans sans problème, c'est le systhème dit HHO, électrolyse à électrode rapprochées, donc faiblement consommatrice d'énergie. Un simple filtre physique sépare l'oxygène de l'hydrogène, de par la différence de taille des molécules.

Ainsi, nous arrivons ipso-facto à une rentabilité immédiate du concept.

A+

P.S. J'espère que vous serez nombreux à lire ce billet, à le diffuser pour qu'il parvienne aux meilleurs interlocuteurs. Merci.

Crowdfunding ou partage de moyens et compétences J+10

Debout les braves!


  Bon, il fait mauvais. Doux mais humide.

Que faire? Certes, le barbecue, mieux vaut oublier, d'ailleurs, paraît-il, c'est pas bon pour la santé.

Ce jour, à Savonnières, réunion de voitures anciennes près du camping. Sous la flotte, cela risque d'être moins plaisant. Mais, comme mes premières bagues à ailettes vont sortir des I3D dans les jours voire sous les heures qui viennent, et que certains collectionneurs sont tentés par celles-ci, il faudrait bien que je m'y rende, rien que pour en causer. De plus, le modèle pour karts est aussi dans les tuyaux...

Avec la rencontre du Fun Lab de Tours, de certains entrepreneurs, les projets deviennent de plus en plus concrets. Faut dire que chacun ne désire qu'une chose, c'est que les affaires reprennent, sachant que la période des congés approchent, "ça met un peu la pression"!

Donc, avec l'avantage d'une structure légère, réactive tant au niveau humain que matériel, je crois que les semaines qui viennent seront "toniques".

A+

P.S. Au fait, avez-vous tenté de comprendre l'énigme de la veille? Réponse dans les jours prochains....

×