performances

Moto électrique hybride air IV

Un petit mot du dimanche


  Je garde chaque jour un oeil sur le compteur des visites et je vois qu'il n'y à pas de dimanche "pour les braves"! 

Je suis un peu au ralenti ce jour. Hier soir, nouvelle soirée karaoké 2.0, grand succès, une animation privé entre amis qui s'est terminée à plus d'heure, un coup à passer comme je faisais autrefois, chez un pâtissier pour prendre une brioche brûlante sortant à peine du four, rentrer chez soi, prendre un petit déjeuner et repartir à l'action.

Bon, ma famille qui avait fait autre chose et qui, donc dormait à poingts fermés lorsque je suis rentré n'aurait sans doute pas apprécié la blague!

Cet après-midi, j'ai songé à ma moto "hybride". Inspiré par le "flat twin" BMW, je me demandais quels volants d'inertie pourraient être posés sur cette machine. Horizontaux, verticaux?

Les verticaux peuvent offrir une plus grande masse suspendue sans perdre en capacité à predre de l'angle en virage. Mais quid de l'effet gyroscopique induit?

Bref, même en mode "repos", mon petit cerveau embrumé continue à concevoir, c'est plus fort que moi, c'est ça les hyperactifs!

Donc, sur ces belles paroles, je vous souhaite, chers fidèles lecteurs, de bien bonnes journées, que vous soyez en congés, en courte semaine si vous faites le pont, voire complètement pris si les jours fériés qui viennent sont pour vous source d'activité professionnelle, métiers de bouche, monde du tourisme, etc...

Joli mois de mai

1er mai... un peu vide!


   Quand on est, comme moi, du genre hyperactif, inutile de dire que ce jour est un peu maudit. Peu d'actualités à se mettre sous la dent. 

Heureusement, hier matin, j'ai découvert, en vrai, Palo Altours. Installés dans la nouvelle pépinière d'entreprises au Sanitas, quartier en renouveau de Tours, les membres dirigeants sont passionnants. J'espère trouver plein de choses, contacts, idées, occasions de me rendre utile aussi et surtout!

https://www.facebook.com/paloaltours?fref=ts

Ce lien FB vous permettra de les contacter.

Sinon, hier soir, j'ai poussé la curiosité jusqu'à minuit. En effet, j'ai surveillé mon compteur de visites, qui tournait, tournait. Et, pourtant, pas un commentaire.

Cela semble se répéter tous les jours, une dizaine de visiteurs, des centaines de pages vues.

Dès lors, je pense que des automates, des ordinateurs dédiés, font la "fouille" de mes publications pour suivre, le plus vite possible, la publication de mes progrès.

Donc, je ferai très très attention à en dire le minimum! 

Pour autant, il y à tous les jours un ou plusieurs détails à raconter dans un process en constante évolution.

Si vous désirez en savoir plus, en bas de page, il y à une zone commentaires.

Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Moto électrique hybride air II

Progression du projet


   Comme je vois que de bon matin, mes fidèles lecteurs parcourent mes billets, je vais vous informer (un peu), de l'avancée de mes travaux.

Pour un tel véhicule, il faut, quand on travaille solo, avoir la capacité de "voir" en 3D.

Le berceau moteur, sur lequel va se greffer la fourche, bras oscillant, selle... étant porteur et moteur, il faut étudier avec précision tout, oui tout. L'optimisation aérodynamique, les raccordements mécaniques pour ne pas perturber la circulation des fluides...

Je suis, actuellement, sur la partie face au vent, je travaillerai ensuite sur la vue de dessus pour vérifier la pertinence de mes premiers choix et apporter les correctifs nécessaires.

Pour l'instant, la "vision" globale du projet semble "tenir la route".

Ah si j'avais des partenaires, du genre Lazareth dont les réalisations sont fabuleuses en terme d'ingénérie!

P.S. Pour ceux qui sont férus de technique, ma turbine fonctionne sur un cycle admission/compression/échappement avec suralimentation à la dépression.

Lire la suite

Moto électrique hybride air

Transition énergétique, mobilité durable...

   Je vous parlais dernièrement de la possibilité éventuelle d'embarquer une éolienne encapsulée dans un véhicule, principalement une moto.

Le poids étant un ennemi de la performance, plus l'aérodynamique, plus l'encombrement au nombre de passagers par véhicules en moyenne... la moto est le meilleur véhicule pour nos déplacements dans la majorité des cas.

Donc, j'ai récupéré une image de moto de profil, "évidé" sous paint la partie moteur et réservoir pour obtenir un espace pour implanter à la fois l'éolienne, les quelques batterie et super condensateurs nécessaires, l'électronique...

Puis, avec du calque, je fais désormais des "surfaces" différentes. L'extérieur, avec un carénage original qui utilise l'aérodynamique pour, à la fois, alimenter en air le(s) éolienne(s), et, aussi, faciliter la pénétration dans l'air un peu comme font les poissons qui remontent les rivières en exploitant morphologiquement la force des courants.

Une seconde coupe montre la mécanique interne en fonction des volumes disponibles, l'entrejambe, le devant des genoux le bas étant réservé aux batteries, pour un abaissement du centre de gravité, dans un volume profilé propice à l'accélération du flux d'air entrant, un extrados.

C'est incroyable les possibilités offertes, je crayonne "sévère".

A+

Je vais mieux (un peu)

Je reviens, progressivement.

   Comme je vous l'avais dit lors de mon dernier billet, quelques problèmes de santé (grosse, très grosse fatigue qui ont reporté leurs effets sur ma cheville), ont eu pour conséquence une réduction de mes capacités à créer, imaginer, inventer.

 Sans dire que tout est revenu comme avant, il y à du progrès. Certes, un temps plus ensoleillé, un peu plus chaud saurait accélérer ma convalescence!

J'ai pourtant accompli certaines choses. Je ne sais pas si vous connaissez le système A.V.E.C.. C'est une bague à ailettes, fixée dans le circuit d'admission d'air de tout véhicule à combustion interne qui optimise le flux laminaire, qui améliore le mélange air/carburant par ses turbulences qui optimise le brassage carburant/comburant. Sur mon véhicule, depuis quelques années, j'avais obtenu, à performances égales, une consommation d'essence inférieure aux données constructeur.

Je tente actuellement une nouvelle expérience, et, je crois, obtiens des résultats encore meilleurs. Tout simplement, j'ai renversé cette bague en plaçant les ailettes vers l'injection, créant ainsi des buses qui focalisent l'effet vortex en micro filets d'air très "vifs". D'ici quelques jours, une à deux semaines, je devrais avoir des données objectives du gain de consommation. La simple consultation de ma jauge à essence indique des rendements surprenants. Mais, vu que cette jauge est "capricieuse", elle semble être plus haute quand je roule vers l'est qu'en sens opposé (!), c'est le témoin de réserve qui sera le "juge de paix".

D'autre part, vous savez ma passion pour les imprimantes 3D. Je suis en train d'imaginer un variateur gyroscopique que seule une imprimante 3D pourrait réaliser de manière économique. Le principe est à priori, simple. Au lieu d'utiliser des solides tels que des billes pour réaliser cet effet gyroscopique, je travaille sur des fluides. Cela implique de travailler, suivant les régimes à atteindre, sur des liquides aptes à supporter certaines températures, à gérer les nombres de Reynolds, donc à étudier suivant les besoins, les viscosités utiles et, même, à se pencher sur des mélanges hétérogènes pour la masse en déplacement.

Pourquoi faire? Tout simplement, un gyroscope "complexe" tel que je le conçois, combinerait un variateur de régime, un volant d'inertie, voire une sorte de chambre d'écho, un amplificateur mécanique, sachant par avance que des effets cahotiques peuvent vite survenir, réduisant à néant toute cette belle invention.

Mais, si un jeu de prototypes peuvent être réalisés via une imprimante 3D, sans travaux d'usinage, en modifiant un paramètre ou un autre suivant les besoins par la souplesse qu'offre la C.A.O., nous pouvons envisager des développements nombreux dans le domaine de l'éolien, micro hydro-électricité, voire gestion aérodynamique sur véhicules...

Ce type de machines semble parfait pour réaliser de prototypes de laboratoire. En effet, sa capacité à réaliser des pièces translucides est géniale. On peut visualiser les contraintes intérieures de la circulation de billes ou liquides à l'intérieur de l'objet!

Bon, je ne rêve pas, je sais que le prix est au niveau des performances, hors de ma portée...

J'attends l'ouverture du Fab Lab d'Orléans avec impatience, et si une telle structure pouvait se créer sur Tours, que ne ferais-je pas?

Bon W.E., même si, heure d'été oblige, nous allons devoir nous lever un peu plus tôt dimanche!

Comme d'hab., j'attends vos commentaires, vos propositions.

Pensée du W.E. sur les V.E.

Pensées du W.E. concernant l'automobile


    La fin de semaine se caractérise par la diffusion sur de nombreuses chaînes de télé de magazines dédiés à nos chères (à tout point de vue) voitures.

Exposé de technologies diverses, comparatifs... cet univers technologique est "touffu" et beaucoup se demandent où est la solution.

Si on écoute les journalistes, on n'est pas plus avancé.... chaque produit correspond à des clientèles les plus variées. Mais la majorité d'entres nous veulent une chose, avoir un véhicule efficace et, surtout, qui se revendra bien. Chaque notion de plaisir a son pendant d'exclusivité et donc, de réduction du marché de la revente.

Je ne suis pas, dans mes travaux, oriénté fun, mais plutôt efficacité, désolé!

Une info m'a surpris cette semaine, dans le domaine de l'hybridation. PSA étudie une combinaison moteur thermique avec réservoir d'air comprimé.

Comme on dit, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

De mon coté, j'ai songé aux différentes solutions déjà disponibles pour optimiser les performances automobiles et, aussi, les solutions d'hybridations.

Ce que j'ai retenu comme système intelligent est principalement la déconnection de certains cylindres lorsque les besoins de puissance sont limités.

Un peu comme si vous changiez de moteur en cours de route, sans le bénéfice du gain de poids, malheureusement!

Et si nous faisions la même chose sur les véhicules électriques?

Comment? Simplement en multipliant le nombre de moteurs sur une voiture, le total cumulé des puissances correspondant aux besoins maximum.

Par exemple, une puissance de 43 Kw peut se répartir en deux moteurs répartis 2/3, 1/3 28 Kw, 15 Kw.

Les deux moteurs seraient-ils beaucoup plus lourds que le seul moteur 43 Kw?

Mais pourquoi proposer cette solution? Tout simplement du fait de rouler le plus souvent sur le moteur 28 Kw économiserait beaucoup d'énergie, solution simple pour gagner en autonomie.

On peut imaginer ceci, pied levé, le premier moteur fait frein moteur "léger" avec récupération d'énergie, puis pied sur le frein, le second moteur électrique agit pour limiter l'usure des "vrais" freins et accentuer la récupération, la recharge pour partie des batteries, voire de super condensateurs, accumulateurs très efficaces pour les relances.

Si parmi mes lecteurs, certains ont des compétences dans le domaine, donnez-moi votre point de vue, comme toujours, ici, c'est tribune ouverte!

Bonne journée.