prolongateur d'autonomie

HHO? à l'eau quoi!

HHO?

   Ce billet s'adresse aux lecteurs qui suivent mes différentes publications, à la fois sur ce blog, mais aussi sur ma page FB techno/design.

Mes travaux étant, suivant le temps libre disponible, orienté sur tel ou tel sujet, précisons que, actuellement, je suis très impliqué sur l'étude pratique du système HHO.

Et, par retour d'expérience, voici, de manière détaillée, ce que j'en retire, en détermine comme objectif pour l'avenir.

Le système HHO a pour principe une électrolyse particulière.

En décidant de rapprocher le plus possible les électrodes, on casse les molécules d'eau en hydrogène et oxygène sans les séparer véritablement, on ne les « récupère » pas via deux circuits séparés.

Ce qui implique que ce comburant produit doit se reformer en eau très rapidement.

Donc, il faut le consommer immédiatement!

Par contre, force est de constater que ce gaz « instable » peut avoir des usages multiples.

« Dopant » l'admission, il permet, à certaines phases de conduite, de belles économies de carburant « classique », surtout sur route à régime constant.

Via les buses existantes, il peut alimenter un chalumeau ou un réchaud.

Mais, il a des limitations physiques.

Peu de variabilité de production en temps réel.

D'où le fait qu'en circulation urbaine, il répond moins bien aux sollicitations du moteur, réduit moins les consommations.

D'un autre coté, l'histoire des sciences nous a fait découvrir différents types de moteurs, de la machine à vapeur aux dernières générations de moteurs électriques en passant au moteur à combustion interne, le moteur à essence ou diesel qui nous sont familiers.

Parmi les moteurs qui furent imaginés, il existe un type particulier, le moteur à combustion externe.

C'est le moteur à vapeur, une chauffe d'un volume d'air ou d'eau crée une dilatation du volume chauffer, entraînant une turbine.

Le propre de ces machines est de ne pas offrir une variabilité de régimes de rotation.

Par contre, les rendements sont optimisés.

Et, là, je crois que vous commencez à percevoir ma vision...

En effet, si nous avons d'un coté une production de gaz « constante » et un moteur à régime invariant, nous ne pouvons qu'associer les deux pour une combinaison parfaite.

La production de gaz « on demand » a l'avantage de limiter les risques puisque nous n'avons aucun stockage de gaz explosif.

Le moteur étant optimisé à son régime de fonctionnement, nous pouvons passer d'un rendement de 30% pour les moteurs « classiques » à 60% ou plus pour un moteur Stirling ou à cycle de Rankine, ces moteurs à combustion externe.

La source d'approvisionnement en carburant, l'eau, n'est pas un problème puisqu'il ne s'agit pas de « prendre » sur les ressources en eau potable.

Comme je l'ai dit dans mes pages FB, l'eau de mer constituant 70% de la surface du globe, nous avons un gisement à portée de main absolument considérable, sans besoin de forage.

Un travail chimique sur l'eau de mer « brute » pour savoir ce qui doit en être filtré pour la rendre compatible avec le système HHO se justifie.

Le « fruit » de cette filtration sera certainement valorisable, minéraux, particules métalliques etc peuvent être, par la loi des grands nombres, être à l'origine d'exploitations industrielles, engrais naturels, matière première pour l'industrie etc...

Une décantation thermique (solaire), peut participer à ce travail de filtration sans émission polluante, et source de revenus pour les pays les mieux exposés!

Pour les autres, la co-génération thermique est une solution toute trouvée.

En effet, si une centrale électrique du type HHO/moteur à combustion externe a un rendement de 60%, cela signifie pertes par frottement, donc chaleur, donc, valorisation de ces pertes par utilisation de ces calories à l'usage de cycles de décantation thermique de l'eau de mer.

Donc, nous avons un principe de base applicable sous toutes les latitudes.

Revenons à mon besoin originel, la mobilité automobile.

Certains d'entre vous auront déjà pressenti mon analyse et ma réponse:

Puisque ce cycle est invariant, l'hybridation est la solution, tel que GM à travers les modèles Volt ou Ampera l'a démontré.

Un groupe électrogène HHO travaille en combinaison avec le pack de batteries embarqué.

Sa puissance moyenne offre deux cycles possibles:

A petits besoins énergétiques le générateur transfère son excédent d'électricité vers la recharge des batteries.

A grands besoins, l'énergie du générateur se combine aux batteries pour suffire aux besoins globaux.

Sachant qu'à de rares occasions (voyages, transport de fret...) l'essentiel du temps, un véhicule est à l'arrêt, stationnement, le générateur peut travailler à la recharge des accumulateurs via une surveillance électronique.

(Pour le ferroviaire, suivant les pays, certaines motrices diesel pourraient aussi bénéficier de ce principe).

Ce qui limite les besoins de recharge sur le réseau électrique et la sollicitation indirecte de centrales polluantes (thermiques charbon, gaz, fioul), objection courante des « opposants » aux véhicules électriques.

Come je l'ai dit plus haut, ce même gaz s'adaptant à des moteurs existants, il peut s'envisager de convertir des centrales « classiques » à ce « carburant », ce qui limiterait la contestation écologique sur la production d'électricité de telle ou telle filière, un fractionnement des cellules de production de gaz pour une même turbine pourrait être une forme de variable d'ajustement aux besoins de carburant...

Donc, on a vue qu'à recherche des optimums, croisé aux « limitations » techniques des éléments constitutifs de la filière HHO, nous avons pu trouver des solutions adaptables à une large part des besoins en énégie de nos sociétés.

Et avant même toute objection, il n'y aura pas de panacée à ces besoins, le pétrôle bon marché nous a fait croire qu'il l'était, ses conséquences environnementales ont témoigné du contraire.

Donc, l'intelligence (collective, forcément) donnera des solutions via des mix énergétiques et techniques, à la stabilisation de nos économies qui auraient trop à souffrir de ruptures énergétiques.
Merci de votre attention.

Here I am, je suis là!

Un peu plus de temps disponible...

   Ces dernières semaines ont été intenses! En plus de mon travail salarié actuel, en pleine réorganisation, très éprouvant, de mes activités de recherche d'informations pour mes revues de presse (page Facebook dédiée), de mes travaux de conception/développement sur mes innovations, je me suis formé en ligne via un mooc sur la pensée design qui demandait un certain investissement personnel!

Bref, ce cours est terminé, dans quelques jours, je recevrai ma certification, je peux reprendre mes rédactions de billets sur ce blog.

Dans le cadre de cette formation, il nous a été permis de réaliser des animation sur un logiciel en ligne, Explee, qui rend nos présentations bien agréables. J'ai transféré ces films sur ma page Youtube, les voici:

Si, d'aventure, certains projets vous plaisent, ils sont disponible sous forme de contrat de licence, la rémunération proposée étant un pourcentage sur le chiffre d'affaire développé, pas besoin pour vous de faire d'avances de fonds, c'est dire combien je crois en ces projets!

Elon Musk (Space X, Tesla...) recherche une façon « cool » de proposer les panneaux solaires photovoltaïques. Si, de les rendre invisible est assez « cool », et que vous avez, directement ou indirectement, moyen de contacter Mr Musk, je serais ravi de bénéficier de votre aide pour le sensibiliser à mon innovation.

En commentaires de la vidéo « Mon portrait », vous avez tous les liens vers mes pages et points de contacts possibles...

Ne pouvant pas rester sans imaginer de nouvelles choses, les projets précédents ne pouvant désormais progresser que dans le cadre d'une collaboration avec des professionnels, je suis en train de concevoir un e réalisation de moteur Stirling en Imprimante 3D métal, frittage laser, ce qui offrirait certains avantages:

Consommation de matériau de base réduite, beaucoup moins de soudures et connections mécaniques, sources de fragilités, pièces résistantes car fonderie « parfaite » etc...

Ce moteur s'intégrant dans un autre projet, plus vaste dont les mots clés seraient co-génération, prolongation d'autonomie, groupe électrogène...

Pour certains, vacances, été, signifie désoeuvrement, ennui..

Pas pour moi, je crois!...

A bientôt.

A little more time available ...

   These past weeks have been intense! In addition to my current wage labor, undergoing reorganization, very demanding, my research of informations for my press reviews (dedicated Facebook page), my work design / development on my innovations, I formed online via a Mooc on design thinking asking some personal investment!

In short, this course is completed in a few days, I will receive my certification, I can resume my editorial notes on this blog.

As part of this training, he has been permitted to make animation software online Explee, a nice touch that makes our presentations. I transferred these movies on my Youtube page, here they are:

That is only taesers, the important datas are kept hidden. Also, they are in french, sorry, but easy to undestand.

If, by chance, some projects seduced you, they are available in the form of license agreement, the proposed remuneration is a percentage of the number of developed case, no need for you to make cash advances is say how much I believe in these projects!

Elon Musk (Space X, Tesla ...) is looking for a "cool" to provide solar PV way (Treehugger). If making them invisible can be pretty "cool", and you, directly or indirectly, through contact Mr Musk, I'd love to receive your help to raise him my innovation.

Comments in the video "Mon portrait", you have all the links to my pages and possible points of contact ...

Can not remain without imagining new things, previous projects can now move forward as part of a collaboration with professionals, I am currently designing a realization of e Stirling engine 3D Printer metal laser sintering, which offer certain advantages:

Material consumption reduced base, far fewer welds and mechanical connections, sources of fragility, strength parts for foundry "perfect" etc ...

This engine is integrated into another project, broader whose keywords are co-generation extension of autonomy, generator ...

For some, holidays, summer means idleness, boredom ..

Not for me, I think! ...

ASAP!

News, fresh news!

En avant!

   Onze jours sans publier quoi que ce soit et, pour autant, des visites en hausses. Je crois que d'être par politesse, passé en bilingue m'a attiré un nouveau lectorat, bienvenue à vous nouveaux visiteurs!

Je l'ai déjà dit, l'absence de publication ne signifie pas être à l'arrêt, mais, au contraire, être très pris pour ne pas matériellement, avoir le temps de rédiger mes billets proprement.

Mon premier prototype est toujours en voie d'exécution, paperasserie...

Pour autant, le concept que je compte développer est appelé à un grand succès car des demandes spécifiques viennent à moi. Domaine alimentaire, logistique etc... Donc, en attendant de modéliser le premier modèle, j'étudie les réponses aux demandes particulières et prépare ainsi les étapes suivantes du développement de mon objet.

Quand on a accumulé tant de savoirs, ces problématiques ne me prennent pas beaucoup de temps, il me reste donc la capacité d'étudier d'autres concepts.

Pour mon véhicule individuel « propre », « vert », le process avance bien aussi, avec, rien de bien surprenant pour ceux qui me connaissent, de l'originalité créatrice.

Je hais la fibre de carbone, ce noir est trop réducteur, on croirait revenir à la création de la Ford T. « Vous pouvez l'avoir en n'importe quelle couleur, tant qu'elle est noire! »

Donc, les bio composites offrent un potentiel non soupçonné, la personnalisation.

Si l'on utilise une fibre textile, on peut, mécaniquement, jouer sur les vertus du tissage ou du tricotage. Mais, aussi, via la teinture, définir des motifs adaptés au marché local. En effet, un véhicule est « adopté » par son acheteur. Alors, si l'esthétique du véhicule a le « look » des ses choix vestimentaires, un lien affectif se fera d'autant plus facilement.

Imaginons une voiture à l'aspect toile écrue ou pied de poule, voire jacquard, vichy etc...

J'ai pensé à cela car j'ai noté que des femmes me lisaient et je me sis dit qu'étant de plus en plus prescriptrices dans l'achat d'un véhicule, elles sont désireuses de s'identifier à l'objet par assortiment du conducteur au support du transport.

De plus, les tissus pour les bio composites ayant (cellulose) la capacité d'être thermoformables, on peut constituer des sandwichs qui par collage, composent des ensembles solides et légers, voire très bien insonorisés.

Alliance de l'esthétique et des performances techniques, production locale (circuits courts) que demander de mieux!

J'ai noté aussi que je ne suis pas le premier à vouloir créer ce type de véhicule et que, jusqu'à présent, peu ou pas de réussite commerciale au rendez-vous.

Donc, comme je sais que l'on apprend de ses erreurs, on peut aussi apprendre des erreurs des autres.

Donc, un constat s'est imposé, le plus désagréable dans les projets proposés actuellement est la limitation de l'autonomie. Un véhicule thermique a une autonomie de 600 km en moyenne et si l'on veut séduire, on ne doit pas faire un modèle à 160 km, voire même d'une autonomie équivalente à la voiture actuelle. Les propriétaires n'aiment pas faire le plein ou brancher leur voiture en permanence. Donc, la démarche première d'un développeur et Tesla l'a bien compris, est d'avoir une facilité d'usage, un saut technologie qui tend à supprimer la recharge ou le plein de carburant. Donc, je travaille sur l'optimisation énergétique qui servirait à ne plus avoir à terme besoin de faire l'action de recharger sa voiture.

Do you eat what you cook?

Mes besoins deviennent les vôtres!

J'ai aussi en tête un aspect spécifique, la sécurité. La rigidité structurelle d'un véhicule est primordiale. Les vitrages sont autant de points de torsions et aussi des éléments de masse gênantes.

Donc, pour la visibilité arrière, sachant que je serai sans doute tenu à une forme ovoïde, j'ai pensé que une caméra connectée à un micro écran lcd serait la meilleure solution pour remplacer la lunette arrière et le rétroviseur central tout en conservant une sécurité maximale.

Voilà où j'en suis de mes développements...

Partenariats internationaux acceptés!

A bientôt!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Go Forward!

   Eleven days without publishing anything and, so far, the number of visits increases.

I think being out of politeness, past bilingual drew me a new readership, welcome to you new visitors !

I have already said , the lack of publication does not mean being stopped, but instead be taken not very materially, to have time to write my notes properly .

My first prototype is still being implemented, paperwork ...

However, the concept that I intend to develop is looking for a great success because of specific requests come to me. Food industry , logistics etc. ... So, until the first model to be done, I study the responses to specific requests and thus preparing the next steps in the development of my subject .

When you have accumulated so much knowledge, these issues do not take much time, so I still have the ability to explore other concepts.

For my personal vehicle "clean" , "green" , the process is going well too, with nothing too surprising for those who know me, creative originality .

I hate the carbon fiber, the black is too narrow, you'd go back to the creation of the Ford T. "You can have it in any color as long as it is black ! "

So, bio composites offer unsuspected potential customization.

If a textile fiber is used, we can mechanically play the virtues of weaving or knitting. But also through dyeing, define patterns adapted to the local market. Indeed, a vehicle is "adopted" by the purchaser . So if the design of the vehicle has the "look" of his clothing choices, an emotional bond will be even easier .

Imagine a car to look unbleached linen or houndstooth, jacquard or gingham etc ...

I thought about this because I 've noticed that women read me and I said that being located more prescribers in the purchase of a vehicle they are willing to identify with the object selection of the carrier sheet transport.

In addition, fabrics for composites with organic (cellulose) the ability to be thermoformed, can be sandwiches that by sticking up strong and light sets or very well soundproofed .

Alliance aesthetic and technical performance, local ( short circuits) that could not be better !

I also noticed that I 'm not the first to want to create this type of vehicle and, until now, little or no commercial success to date.

So, as I know that we learn from our mistakes, we can also learn from the mistakes of others.

So, one thing has become the most unpleasant in the currently proposed project is the limitation of autonomy. A thermal vehicle has a range of 600 km on average and if one wants to win, it should not be a model to 160 km, or even equivalent to the current car range . The owners do not like to fill or plug in their car at all times. So, the first step for a developer and Tesla understood it, is to have ease of use, a technology leap that tends to suppress charging or refueling . So I work on energy optimization that serve to not have to need to run the action to reload his car.

Do you eat what you cook ?

My needs become yours !

I also have in mind a specific aspect of security. The structural rigidity of a vehicle is paramount. The windows are all points of twists and also elements of disturbing mass.

So for rear visibility, knowing that I 'll probably be held in an ovoid shape , I thought a camera connected to a micro LCD screen would be the best solution to replace the rear window and the rear-view mirror while maintaining security maximum .

That's where I am with my developments ...

International partnerships accepted !

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Bilan du w.e.

Heureusement que j'ai la semaine pour récupérer des w.e.!

  Je n'ai pas écrit ces deux derniers jours pour plusieurs raisons. La principale étant que, les statistiques le prouvent, j'ai moins de lecteurs affamés de données à cette période, la seconde, je n'ai pas eu beaucoup de temps libre pour composer, la troisième, je me formais en différentes technologies, échangeais avec J. de Rosnay et J-M. Jancovici quelques infos et pensées, et étudiais un concept que je vais vous présenter maintenant.

Ah, de plus, c'était l'anniversaire de ma femme, donc, la fête, pour qu'elle soit réussie, nécessite une implication personnelle, donc du temps consacré à ceux que j'aime, normal, non?

  Voici ce concept, une création "pour demain". Je veux dire qu'actuellement, le "marché" n'est pas encore disposé à adopter ce projet en masse.

Associant certains de mes travaux, bio composites, mécanique des fluides, optimisations diverses, filières courtes... et quelques données statistiques, je rejoins le groupe de ceux qui imaginent un véhicule urbain et périurbain "optimal".

Sachant que, et vous le voyez TOUS les jours, que la plupart des voitures n'embarquent qu'une personne à la fois.

Que nous sommes de plus en plus nombreux sur cette terre.

Qu'il y à de plus en plus de véhicules en circulation, entre-autres du fait du développement des zones périurbaines (en français, les banlieues).

Les rues deviennent des pièges, des sources de bouchons, temps perdu à la clé.

Donc, ce qui se conçoit actuellement c'est:

Un véhicule monoplace.

Léger.

Trois roues inclinables, pour retrouver la "souplesse" d'un deux roues avec la stabilité d'un 4.

Eventuellement repliable lors du stationnement.

Si possible, avec carrosserie. Sécurité et confort.

Motorisation humaine (vélo couché), thermique (downsizing), ou électrique. Le panaché de ces systèmes est inclus dans le pack énergétique.

Comment puis-je apporter ma pierre à l'édifice?

Un, je suggère l'emploi des bio composites, le lin remplace efficacement la fibre de verre puisque production locale décarbonée au maximum.

Résistance mécanique excellente puisque à qualité égale, le lin est plus léger que la fibre de verre!

Emploi des fractales pour la conception des formes.

En effet, face aux containtes de résistance, torsion etc... la nature a développé des solutions, les nervures des feuilles en est un témoignage "visible" très compréhensible, que les maths ont su traduire en équations.

Amélioration de la performance énergétique: Mon "projet estival". En effet, "prendre" le frein aérodynamique à travers une "bouche" qui canalise ce flux, le régule et le transforme en source primaire d'énergie pour une combinaison éolienne à circuit long (turbine de Tesla) et, aussi, volant d'inertie (le "kers" de la compétition automobile) peut avoir plusieurs avantages, certains inattendus.

Un, sur le plan énergétique, optimiser le flux aérodynamique, cela "parle" à chacun d'entre-nous.

Deux, plus original. Si le soubassement du véhicule sert à l'optimisation énergétique, cela rehausse d'autant la position couchée du pilote. Il voit mieux, il est mieux vu et, pour la montée et la descente du véhicule, l'assise est plus adaptée à notre morphologie. Confort, et sécurité, deux arguments "massue".

Utilisation de nos accessoires technologiques.

JM Jancovici peut pester contre les smatphones (extrèmements polluants à produire, à recycler et à utiliser), ils peuvent remplir une mission "écologique", si, si.

Le chassis composite du véhicule aura un dock pour poser l'appareil. Creux derrière pour faire amplificateur "passif". Sa position face pilote offrira (via des applis existantes ou à développer) un combiné compteur/GPS via son accéléromètre pertinent, donc pas besoin d'installer ce type d'appareil à bord du véhicule, ce qui ferait double emploi, double masse, consommation d'énergie stupide.

Pour la coque extérieure, se pose une question. Pour la partie "vitrée", quelle solution non "carbonée". Le verre est lourd est consommateur d'énergie à travers son cycle  de vie. Les acrylates sont issus de la chimie pétrolière.

Les algo carburants offrent-ils une chimie exploitable à ce niveau (toute info de votre part est la bienvenue).

Les roues.

On a vu, le poids (ou la masse) est l'ennemi. Donc, partant d'une base légère, les roues sont moins soumises à des contraintes structurelle. Plus fines et plus légères, il nous faut pourtant bien les concevoir.

Je propose des roues sans rayons (torsion) mais à aubes.Comme le carénage est fortement utilisé à la conception du véhicule, un profil qui "injecterait" de l'air sous pression provenant du déplacement dans l'air de l'objet optimiserait les rendements.

Régulation thermique de l'habitacle.

Comme nous sommes dans des volumes intérieurs réduits, le confinement doit être géré.

Un intérieur clair pour éviter des impressions de claustrophobie. De plus, vous le savez, la chaleur monte. Donc, derrière le pilote, au niveau du toit, un "échappement" de l'air intérieur dissipera de manière passive une atmosphère saturée par le CO² de notre respiration, les thermies en excès, un tissu respirant tel que l'on emploie déjà servant à la régulation hydrométrique. La coque peut avoir, en sandwich, une surface réfléchissante. Elle "conserve" les infrarouges du corps en hiver, elle "repousse" les infrarouges du soleil l'été. Moins de besoins de clim à bord. Encore du poids gagné tout en ayant un indice confort agréable.

Véhicule repliable.

J'imagine ceci: La zone réservé au pilote peut se redresser à la verticale, l'arrière, zone technique (motorisation/"réservoir"/coffre) se rapproche du train avant (deux roues) pour un ensemble stable. Hauteur max 2 mètres, pour un rangement aisé dans un garage, un cellier, sur la voie publique...

Cette donnée technique débouche sur une autre info. Une fois "déployé" le véhicule aura une longueur totale d'environ 2,40 m, une largeur entre 0,6 et 0,7 m pour une hauteur de 1,5 m.

D'après mes calculs que le manque de temps ne me permet pas de développer aujourd'hui, une puissance "utile" de 1 ch peut suffire.

Comparé aux véhicules électriques du marché "usant" entre 19 et 85 kw... avec la masse de batteries nécessaires, "yapafoto".

Bon, je dois partir au travail, je vous souhaite bonne analyse (commentaires bienvenus) et une bonne journée.

A+

Je rappelle que je suis aussi sur FB et Tweeter (en 8 jours, le nombre de followers "monte bien", merci)

Excuses +1!

Encore en retard!

  Je vous avais promis un billet pour hier soir et..; je ne l'ai pas fait. Comme on dit, des impondérables..;

Donc, ayant quelques minutes de libre ce matin, voici les dernières infos:

Si je n'ai pas pu composer un billet hier c'est qu'une ancienne invention est redevenu d'actualité. On me commande un prototype, donc, je dois ce matin contacter d'urgence les partenaires techniques pour une production dans les meilleurs délais.

Je vous en dirai plus en fonction de l'avancement, je puis juste vous dire que si le proto plait (usage, coùt...) c'est des milliers de pièces à un horizon rapide.

Pour le "projet estival, ce dimanche, j'ai eu un contact qui pourrait créer une dynamique rapide. Donc, j'ai avancé dans les caractéristiques techniques pour, un, le module de base, deux, l'extrapolation pour un véhicule deux roues a utiliser sur circuit. La "motorisation" se ferait par un ensemble à double étage avec une forme de suralimentation intégrée, le tout porté par un cadre en lamellé collé un pau à la manière de chez Morgan. Simple quoi...

Une estimation rapide, à "vue de nez" donnerait la possibilité d'un moteur qui pèserait moins de 20 kgs pour des performances attendues d'une 125 ou une 250 cc.

A suivre...

J + 17, progression inattendue du projet

Saisir les opportunités!


   Ce matin, je me rends dans une boutique pour un achat simple, une courroie pour la tondeuse.

Bon. Mais, en plus, je demande à cette échoppe s'ils n'ont pas quelques pièces pour mon projet.

Hélas, non.

Mais ils me conseillent un autre établissement plus orienté marché des professionnels et, là, je trouve tout ce qu'il me faut, à quelques minutes de chez moi, ce qui ne gache rien, vous en conviendrez!

Le personnel est compétent et sympathique. Donc, sachant que parmi les pièces dont je dois m'équiper, certaines doivent être commandées, dans les jours qui viennent, tiges, masses, roulements et fixations diverses vont me parvenir pour un assemblage soigné (vu que je n'aurai rien fabriqué moi-même, ce qui limite d'autant les risques de cataclisme!).

Certes, je n'aurai pas fait ceci durant ma période de congés, mais qu'importe, je saurai le faire en peu de temps puisque tout le process a été synthétisé à l'avance... enfin, j'espère!

Et encore merci de me suivre.

A+

J+5 Petite théorie

Pourquoi je crois à mon moteur à impulsions?


   Dernièrement, sur un forum scientifique, en puisant quelques informations, j'eus l'occasion d'être "taclé" par un modérateur qui a parlé de manière... non modérée!

Sur le coup, une certaine colère m'a pris. Puis, après coup, j'ai compris que mon cheminement de pensée n'avait pas été assez justifiée, que l'histoire saurait présenter mon projet de façon plus crédible.

D'où ce billet.

Deux hommes forts différents se sont opposés. Edison et Tesla. La raison?

L'un défendant le courant continu, l'autre l'alternatif.

Aujourd'hui, les deux ont raison. On emploie l'une ou l'autre des possibilités en fonction des besoins.

Pour le moteur, c'est la même chose.

Un moteur à courant continu fait d'excellentes génératrices, à condition d'une alimentation en "travail" de même nature.

Donc, une hydroliène dans le flux d'un courant marin, stable, sera plus efficace qu'une éolienne (ou aérogénératrice) dans un flux irrégulier ou turbulant.

Mon moteur à impulsions s'inspire de ce genre d'analyses.

D'aucuns disent que, comparé à un moteur thermique, les rendements sont optimaux. Certes. 88% au lien de 30%, il n'y a pas photo.

Mais, pour moi, 88%, c'est peu. Avec le courant de Foucault, nous avons une déperdition thermique qui ne se justifie pas.

Mon moteur est un peu comme un nettoyeur à haute pression. Combinaison de la pression de l'eau au robinet avec une pompe séquencielle, gain de performances.

Pour creuser le sol, vous pour frotter avec un balai. Ou piocher. Quand je jardine, je pioche d'abord, puis je lisse au balai.

Mon moteur fera pareil.

Accélération, pioche, vitesse stabilisée, balai.

Cette métaphore est-elle "parlante"?

Bonne journée.

Je retourne au jardin.

j+3 de mon projet estival

Pas de jours sans progrès!

  Vous le savez, ma manière de développer mes projets est très particulière. Doté d'un certain esprit analytique, je conceptualise, organise, structure les tenants et aboutissants avant de me lancer dans une quelconque réalisation.

Ainsi, les difficultés apparaissent vite, dans ma tête, et je le résous par une quête de données ici et là, avant de me trouver sur une voie sans issue à la réalisation de l'objet.

De plus, cela me donne l'occasion de "voir" les débouchés, les usages commerciaux pour une viabilité économique de mes créations. En effet, je ne puis parler véritablement d'inventions, les détournements d'usages de certaines choses font que mes projets sont un assemblage de choses existantes plutôt que la génération spontanée de nouvelles technologies.

Mon projet estival, a eu, hier, sa confirmation technique. En effet, un électroaimant peut servir non pas pour attirer mais pour repousser.

Qu'est ce que cela change?

Utilisons une métaphore:

Comment éteindre une bougie?

Chacun sait qu'il faut souffler sur la flamme, en serrant les lèvres et en créant une forme d'impact. Si on souffle en continu, si on ouvre grand la bouche, si on aspire, on fera un grand effort pour rien, la bougie restera allumée.

Pour mon concept, pareil.

Une impulsion répulsive, un impact, sera pour la même énergie utilisée, plus efficace qu'un flux d'énergie continu (bouche ouverte), qu'un jeu d'attraction (aspiration).

On peut se représenter le même phénomène vie le jeu de bille où la pichenette à la puissance dosée sera la manière de jouer la plue opérationnelle pour gagner.

Autre avantage du principe:

Le fait de travailler sur des champs magnétiques offre une possibilité d'agir sans pièces mécaniques, pas de mouvements comme avec des tiges, bielles, pistons etc... Simplicité, efficacité, compacité,fiabilité.

Pourquoi plusieurs couples électroaimants/aimants?

Revenons au moteur thermique. Un monocylindre et un multicylindre ont des caractères différents. Leur couple, leur régime de fonctionnement et tout ce qui en découle, consommation, rendements, usages, tout les différencient.

Pour mon projet, idem.

Je me souviens que certains constructeurs automobiles, de grosses berlines, ont de plus en plus des moteurs de 4, 6, 8, 10, 12 cylindres dont, à certaines situations données (vitesse constante et faible), une partie est "débrayée" par une coupure d'alimentation en carburant.

Pour mon concept, x couples sont là en fonction des besoins. La masse en rotation, un volant d'inertie, "lisse" le travail fourni. En fonction des besoins, sur ces x couples dont on peut aussi gérer l'intensité (double variable), tout ou partie sera employée.

Le double avantage est, d'une part, et c'est le plus évident, une optimisation de la consommation d'énergie avec une "caractérisation" du fonctionnent (voulons nous un "monocylindre" ou un "multicylindre" dans la fourniture du "travail"?), mais, aussi, un gage de fiabilité. En effet, si un couple devait tomber en panne, la cartographie électronique adaptative tient en compte l'absence d'une ou plusieurs des pièces pour gérer les pièces encore disponibles.

Quels usages?

Pour rentabiliser économiquement un objet, il soit pouvoir s'adapter à des marchés vastes et, si possible, multiples.
Ce type de moteur, adaptatif est donc adapté à de nombreux débouchés.

De plus, les électroaimants fonctionnent avec des condensateurs, qui stockent plus d'énergie que les accumulateurs classiques, dont gain de masse embarquée.

Pour un véhicule, moteur compact, petit "réservoir", adaptativité du fonctionnement aux besoins, moins de cuivre et de connections puisque le rotor n'est pas équipé de bobinage.

Pour une éolienne, gestion du vent facilitée. Pour une soufflerie amérioration du fonctionnement et ainsi de suite.

Si l'on revient au sujet des éoliennes, ce type de moteur, de par sa tructure, peut devenir un élienne compacte, non dangereuse pour les animaux.

En effet, si la masse gyroscopique est constituée de disques accouplés, nous nous trouvons face à une turbine de Tesla, pour les forts vents. Le tout positionné sur un axe unique sur lequel on peut placer d'autres pales à la géométrie différente sur un palier débrayable (principe de la roue libre de vélo) pour avoir des rendements améliorés suivant la météo.

Voila l'analyse un peu "poussée" de mon projet.

Donc, entreprises, investisseurs, vous avez les structures intellectuelles de mon concept. A vous de réagir. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×