solaire à concentration

Vacances, vous avez dit vacances?

En forme!

   Bientôt deux semaines de congés écoulés et le calendrier a été bien rempli.

La première semaine, déplacement longue distance pour conjuguer plaisir de rencontres, Bernard Lamailloux, un formateur et un homme de qualité (et je crois que l'un ne va pas sans l'autre), tests techniques, mon hybridation de ma voiture par l'hydrogène/oxygène en phase gazeuse sans modification de la cartographie a été un réel succès.

N'oublions pas cette belle expérience, découvrir la Tesla S!

Deuxième semaine, test de l'eau de mer en cycle d'électrolyse basse consommation, parfaitement satisfaisante, solaire à concentration qui, elle, a, comme prévu, échouée, faute à la situation géographique du test en plus d'une météo non optimale.

Cet échec est donc un succès aussi car elle confirme que les solutions performantes sont souvent dues aux lieux d'implantation et leurs potentiels énergétiques dès lors que l'on travaille sur des projets décarbonnés.

Car la société du carbone doit se "réviser" face aux études d'impacts qu'elle a mis au jour.

Quoiqu'on en dise, le Peak Oil est atteint, et, donc, tout un pan de l'économie doit se réorienter s'il ne veut tout simplement ne pas disparaître.

Mais d'autres l'on déjà bien exposé, inutile de rabacher.

J'ai avancé à la fois dans mes analyses et aussi dans mes prises de contacts, développement de réseau.

Le mois d'août est propice à certaines démarches, disponibilités de certains interlocuteurs, recherche d'activité en période léthargique de certaines parsonnes ne supportant pas l'inactivité.

Et, détail, ne sachant pas si ces graines semées ne me pousseraient pas à des déplacements futurs, longue distance, je me prépare à une grande étape personnelle: Arrêter de fumer!

J'ai trouvé une vidéo qui sait me relaxer, me mettre dans les meilleures dispositions psychologiques pour arriver à ce but, donc, sauvegarde du fichier MP4, et conservation du support pour un training....

Je vais peut-être participer à des animations pour la FabLab de Tours dans les jours qui viennent, ce qui peut être une source de détente, toujours utile!

Je vais aussi travailler sur un plan macro-économique de mes projets, y employant certains principes des fractales pour leur donner plus d'éfficacité.

Ennui? Je ne connais pas!

Retour de vacances...

Congés originaux, positifs et technologiques

   Malgré mes belles promesses, je n'ai pas donné beaucoup de mes nouvelles ces derniers temps, je l'avoue.

Mais, avec ce billet, je vais me rattraper. En effet, j'ai profité de mes congés d'été pour ne pas voyager idiot, cumulant plaisirs du coeur et de l'esprit.

Convié par un ami de fraîche date, rencontré lors d'un mooc via Facebook, cet homme Bernard Lamailloux, formateur de qualité, généreux, ouvert, auteur d'un livre "Construire et animer une session de formation" Ed. Dunod, (qui est aussi un excellent support pour toute communication), qui a, en plus l'avantage de résider dans l'un des rares coins de France où le soleil est présent cet été (!), bref, cette invitation m'a permis d'accomplir plein de choses en très peu de temps.

Vous avez repris votre souffle, on reprend la narration.

Donc, pendant quelques jours, j'étais en Provence.

Soleil, températures agréables, paysages superbes, villes colorées et à l'architecture plaisante.

Mais, aussi, possibilités de faire des tests, des expériences!

Pour ce qui concerne les tests, j'ai pu valider l'efficacité de mon bocal d'électrolyse embarquée sur ma consommation d'essence sur de longues distances.

Bilan, à condition de bien refaire les niveaux d'eau tous les 100, à la limite 200 Kms, je ne consomme plus, même sur autoroute, que 5l/100.

Par contre, ayant négligé au retour le remplissage du bocal, j'ai eu tôt fait de transformer mon installation en gaspillage de calories, fort gourmand en électricité, et de voir la consommation monter au-dela de 7l/100!

J'ai aussi testé mes projets sur le solaire à concentration, avec une belle réussite. Mais, pour une analyse pleinement objective, il m'a manqué un microscope, ce qui sera vite réparé, dès que les commerces seront ouverts!

J'ai ramené un échantillon (5 litres) d'eau de mer, ce qui me permettra les jours prochains de faire un peu de chimie...

Je vous en dirai plus dès que les valeurs seront là.

Donc, qui dit voyage en Provence, dit spectacles merveilleux des paysages et vieilles pierres. Mais pas seulement.

C'est aussi là que l'on crée la nouvelle centrale Iter. Ayant longé le site, j'ai pu en mesurer l'ambition technologique, à défaut de pouvoir y entrer!

Mais, plus accessible, vous avez également l'une des premières agences Tesla, la voiture électrique américaine qui fait grand bruit dans le Landernau du véhicule vert.

Il faut savoir que Tesla s'implante commercialement avec une politique de service qui "fait la différence".

Aux propriétaires de leurs véhicules, cette société offre la recharge rapide, oui, offre!

Donc, sur des axes stratégiques, les stations/bornes de recharges sont mises en place pour correspondre à l'autonomie des véhicules certes, mais aussi, au confort de conduite:

Deux heures de route? Un repos est conseillé. Chance (!) une borne vous attend, vous permet de faire, le temps de prendre une boisson, de se dégourdir les jambes, de faire ses besoins, le "plein" de votre véhicule!

Donc, en sortie d'autoroute, en banlieue d'Aix en Provence, une agence Tesla s'est ouverte au printemps, juste à temps pour la saison touristique et recevoir à la fois les clients (et ils sont là), et les visiteurs de passage. J'ai vu un touriste néerlandais venir se recharger les batteries, le visage frais et dispos après un long trajet certes, mais dans des conditions de confort incroyables.

Je le sais, puisque je suis monté à bord d'un véhicule de démonstration!

Ayant déjà été à bord de v.e., je sais que le couple intégral est disponible immédiatement.

Mais, car je suis ddifficile, je n'aimais pas trop entendre cette forme de sifflement du moteur élecrique.

Là, vous avez 400 chevaux, pas de boite de vitesse, un équipement luxueux, rien au rabais.

Ce qui donne ceci: une poussée constante à des vitesses éllevées, voire illégales (!), pas de "choc" à chaque passage de vitesse, ça pousse tout le temps, avec une stabilité qui surprend (agréablement), le dos collé au siège, avec le seul bruit des pneus sur le goudron, et léger encore.

Si vous recherchez des vidéos, vous verrez que cette voiture "enrhume" ses équivalentes thermiques.

Cela signifie que toute manoeuvre de dépassement se fera sans apréhension. Tout en sachant que ce véhicule, pour autant, avec 500 Kms d'autonomie, ne vous fera pas le coup de la panne!

L'atelier est aussi une source de surprises.

Habitué à des concessions "classiques", je fus (stupidement) surpris du vide apparent de la partie maintenance.

Forcément, avec un moteur électrique, plus d'entretien ordinaire, plus de fosse à vidange, de bidons d'huile de cartons de filtres etc...

Moins, beaucoup moins de stocks de pièces détachées, d'outils (pourquoi avoir des clés à bougies par exemple), juste l'équilibrage des pneux et des ponts pour les plaquettes de freins, même si la récupération de l'énergie au freinage réduit même cette consommation de pièces dites d'usure.

Cette matinée passée dans cette concession est source de tellement de découvertes que cela "vaut" une visite de musée pour la masse d'informations à y puiser!

Comme la gamme va s'étendre dans les mois à venir, tôt ou tard, vous pourrez accéder à cet univers sans le souci du pouvoir d'achat correspondant, vous voici prévenus!

Donc, comme vous le voyez, en quatre jours, j'ai accumulé tant d'expériences de vie et scientifiques, ramené de quoi prolonger ce parcours par de nouveaux tests, que vous aurez bientôt de mes nouvelles, en prolongement de cette belle aventure.

Heureux de vous retrouver pour partager ces instants.

D'ailleurs, les personnes que j'ai revu depuis mon retour en Touraine ont été plus émerveillés du récit technique que de la narration de la partie touristique, donc, j'espère vous avoir aussi "régalés" par ce billet.

A très bientôt!

Here I am, je suis là!

Un peu plus de temps disponible...

   Ces dernières semaines ont été intenses! En plus de mon travail salarié actuel, en pleine réorganisation, très éprouvant, de mes activités de recherche d'informations pour mes revues de presse (page Facebook dédiée), de mes travaux de conception/développement sur mes innovations, je me suis formé en ligne via un mooc sur la pensée design qui demandait un certain investissement personnel!

Bref, ce cours est terminé, dans quelques jours, je recevrai ma certification, je peux reprendre mes rédactions de billets sur ce blog.

Dans le cadre de cette formation, il nous a été permis de réaliser des animation sur un logiciel en ligne, Explee, qui rend nos présentations bien agréables. J'ai transféré ces films sur ma page Youtube, les voici:

Si, d'aventure, certains projets vous plaisent, ils sont disponible sous forme de contrat de licence, la rémunération proposée étant un pourcentage sur le chiffre d'affaire développé, pas besoin pour vous de faire d'avances de fonds, c'est dire combien je crois en ces projets!

Elon Musk (Space X, Tesla...) recherche une façon « cool » de proposer les panneaux solaires photovoltaïques. Si, de les rendre invisible est assez « cool », et que vous avez, directement ou indirectement, moyen de contacter Mr Musk, je serais ravi de bénéficier de votre aide pour le sensibiliser à mon innovation.

En commentaires de la vidéo « Mon portrait », vous avez tous les liens vers mes pages et points de contacts possibles...

Ne pouvant pas rester sans imaginer de nouvelles choses, les projets précédents ne pouvant désormais progresser que dans le cadre d'une collaboration avec des professionnels, je suis en train de concevoir un e réalisation de moteur Stirling en Imprimante 3D métal, frittage laser, ce qui offrirait certains avantages:

Consommation de matériau de base réduite, beaucoup moins de soudures et connections mécaniques, sources de fragilités, pièces résistantes car fonderie « parfaite » etc...

Ce moteur s'intégrant dans un autre projet, plus vaste dont les mots clés seraient co-génération, prolongation d'autonomie, groupe électrogène...

Pour certains, vacances, été, signifie désoeuvrement, ennui..

Pas pour moi, je crois!...

A bientôt.

A little more time available ...

   These past weeks have been intense! In addition to my current wage labor, undergoing reorganization, very demanding, my research of informations for my press reviews (dedicated Facebook page), my work design / development on my innovations, I formed online via a Mooc on design thinking asking some personal investment!

In short, this course is completed in a few days, I will receive my certification, I can resume my editorial notes on this blog.

As part of this training, he has been permitted to make animation software online Explee, a nice touch that makes our presentations. I transferred these movies on my Youtube page, here they are:

That is only taesers, the important datas are kept hidden. Also, they are in french, sorry, but easy to undestand.

If, by chance, some projects seduced you, they are available in the form of license agreement, the proposed remuneration is a percentage of the number of developed case, no need for you to make cash advances is say how much I believe in these projects!

Elon Musk (Space X, Tesla ...) is looking for a "cool" to provide solar PV way (Treehugger). If making them invisible can be pretty "cool", and you, directly or indirectly, through contact Mr Musk, I'd love to receive your help to raise him my innovation.

Comments in the video "Mon portrait", you have all the links to my pages and possible points of contact ...

Can not remain without imagining new things, previous projects can now move forward as part of a collaboration with professionals, I am currently designing a realization of e Stirling engine 3D Printer metal laser sintering, which offer certain advantages:

Material consumption reduced base, far fewer welds and mechanical connections, sources of fragility, strength parts for foundry "perfect" etc ...

This engine is integrated into another project, broader whose keywords are co-generation extension of autonomy, generator ...

For some, holidays, summer means idleness, boredom ..

Not for me, I think! ...

ASAP!

It's all right, je suis calme, trop calme!

Journée d'un hyper-actif.

   Après toute une semaine à bricoler, à refaire des peintures, plomberie, électricité, nettoyage, tris administratifs, je me trouve physiquement un peu « vanné » mais, pour autant, mon cerveau, lui, est en pleine ébullition!

J'ai trois idées en cours, avec des degrés de priorités différents...

Me remonte à la surface mon projet de génératrice à impulsion, basé sur le principe de la roue de cerceau, ce vieux jouet du siècle dernier. Nous dirons que c'est un « bébé » en sommeil qui pousse quelques cris de temps en temps, un certain potentiel, mais qui nécessite un labo pour tester toutes les variables...

Mes deux autres projets, plus récents, sont en bonne voie de développement. La C&C (colonne/confort) en est à l'établissement du cahier technique, définition des pièces et lignes de codes nécessaires. Ma fonderie solaire pour reformer le sable du désert en sable « industriel » est bien avancé sur sa logique de constitution.

Il lui manque le réseau de partenaires pour des présentations professionnelles.

Rien d'impossible!

Pourtant, je m'ennuyais un peu, alors... j'ai nettoyé les vitres! Un peu d'exercice physique tonifie le corps et l'esprit!

Allez, je retourne à mes logiciels de dessin!

Bonne journée!

Toutes les références et datas sont disponibles entre-autres sur cette page :https://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887

Day of a hyper-active guy.

   After a whole week to tinker, to redo paint, plumbing, electricity, cleaning, administrative sorting, I am physically a little " winnowed " but so far, my brain is thriving !

I have three ideas in progress, with different degrees of priorities ...

Me back to the surface of my project generator pulse, based on the principle of the wheel hoop, an old toy of the last century . We say that it is a "baby" sleep that grows a few cries from time to time, some potential, but requires a lab to test all variables ...

My two most recents other projects, are on track to development. C & C ( column / comfort) is on the establishment of technical specifications, definition of parts and lines of code required. My solar foundry to reform the desert sand to an "industrial" sand is well on its logical constitution.

It lacks the network of partners for professional presentations .

Nothing is impossible!

Still, I was a little bored, so ... I cleaned up the windows!

A little exercise tones the body and mind!

Come on, I returned to my drawing software !

Good day!

Petit break dans mes travaux, analyse de fond, suite

Analyse stratégique et gestion de mon projet III.

  Comme mon billet d'hier a eu quelque succès, m'attirant même de nouveaux followers sur Twitter (bienvenue à vous), je pense qu'il est juste de développer un peu plus mon projet de bateau tanker d'eau.

En effet, cette idée m'est venue suite à ma cellule de veille technologique qui me permet d'associer différentes pièces comme dans un puzzle pour prouver que ce projet peut, dès à présent, être lancé, avec une crédibilité économique.

Je rappelle en quelques mots le principe:

Là où l'eau est un danger, inondations par exemple, le problème est de savoir où rejeter l'eau en excès. L'actualité montre que plusieurs activité sont impactées par ces perturbations climatiques. La pêche est l'une d'entre-elles. Comme de toutes manières, vu la raréfaction des bancs de poissons, de nombreux marins se trouvent dans une situation pénible (je sais, j'use d'euphémismes), pourquoi détruire des navires encore en état de marche alors que leur capacité de charge et leur tirant d'eau limité peut avoir une utilité:

Remontant les cours d'eau jusqu'au point où la salinité est nulle, ils peuvent devenir des pompes, des éponges à crues.

Revenus au port, le contenu sera transféré à des tankers trop petits pour le transport de fret mais, eux aussi, aptes à naviguer. Ces bateaux seront transformés en des usines de traitement de l'eau, comme des stations d'épuration mobiles.

Le temps de leur trajet à destination des zones déficitaires (par exemple la Californie ou le Sahel, l'Australie...), ces navires ont toute latitude pour décanter leur chargement, filtration thermique (lentilles de Fresnel, thermo syphon) ou mécanique (nanotubes cf. ISS ou bouteille filtrante #Arte/futuremag) avec différents niveaux de filtration suivant que l'on désire de l'eau pour l'irrigation ou la boisson humaine et animale.

Les résidus sont tout à la fois des limons, des métaux à l'état de particules et, certes aussi des polluants.

Les deux premiers produits cités sont immédiatement valorisables, pour l'agriculture et l'industrie. Les troisième peut être transformé, les exemples ne manquent pas, plastiques convertis en pétrole, conversion de certains polluants en éléments « neutres » par traitement « agricole » (usage des fongus).

Bref, toute la cargaison peut se trouver utile une fois arrivée au port de destination.

Une forme de méthanisation peut même servir comme carburant pour le navire, suffit de le faire passer du fuel au gaz pour sa motorisation.

Nous pouvons envisager même une étape supérieure: Faire des navires des véhicule fonctionnant à l'hydrogène carburant. En effet, l'hydrogène a des performances trois fois supérieures aux carburants « classiques ». Sur ma voiture, aux beaux jours (températures minimales nécessaires), un bocal d'électrolyse aux électrodes rapprochées me fournir du gaz carburant très économique (l'eau distilée est beaucoup, beaucoup moins chère que l'essence).

Donc, sur le navire, « dopage » du carburant méthane par ce biais (système HHO pour vos recherches de données) voire, là est une de mes lacunes, si cela existe, séparation du mix oxygène hydrogène par nanofiltre mécanique pour créer pour la filière pétrolière du gaz de type butane en mixant l'hydrogène avec de la capture de co² comme le font les ingénieurs à Stutgart.

Autre débouché, autre valorisation, autre usage utile.

Les produits et sous produits pourront être déchargés au port de destination via des conteneurs en bio composites (neutres) dont la production peut être déléguée à des pays émergents à la recherche de débouchés pour leur production de jute, lin, fibres de cactus ou des pays développés, ces fibres rustiques étant d'excellents dépolluants des sols (nitrates).

Donc, toute une industrie peut bénéficier de ce projet en mettant à une échelle de dimension suffisante des projets de laboratoires en attente de développement.

La production de carburants est aussi une solution pour certains besoins spécifiques autrement moins polluant que la fracturation si décriée.

Bref, tout le monde à y gagner dans l'affaire...

Je récapitule:

Valorisation de bateaux non rentables par reconversion, avec emplois conservés à la clé (marins, chantiers navals)

Réequilibrage des fournitures en eau des différentes zones géographiques en tension hydrique, et cela sur toute l'année, du fait des inversions des saisons suivant les hémisphères.

Disponibilité de minéraux, carburants et métaux sans créer de nouvelles mines ou forages, et cela sur une longue période de temps (valorisation, cogénération).

Mission de service public en intervenant sur zones sinistrées en pompant les excédents là où c'est nécessaire.

Les matériels existent. Les technologies aussi. Les moyens humains, n'en parlons pas.

Les financements?

Actuellement, les fortunes, les liquidités dirons nous pour faire un jeu de mots, sont dans des régions souvent frappées par les conflits météorologiques. Les directeurs de la Silicon Valley sont victimes de la sécheresse, limitant les apports en énergie (barrages au plus bas) pour refroidir leurs datas centers, si ce n'est pas, tout simplement pour irriguer les champs qui leur donne de quoi manger, l'eau à leur robinets...

Donc, si ce projet crée sur la base d'un pool industriel où tout le monde, je dis bien tout le monde est gagnant, est mis en route, nous créons des emplois, sauvons des vies, participons à la transition énergétique tout en limitant les tensions sociales qui nous menacent.

Et, je le rappelle, les outils sont à notre disposition, aujourd'hui même.

A suivre...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Strategic analysis and management of my project III .

   As my post yesterday was a success, drawing me even new followers on Twitter ( welcome to you ), I think it is fair to develop a little more my boat project tanker water .

Indeed, this idea came to me after my cell technology intelligence that allows me to combine different pieces like a puzzle to prove that this project can now be launched, with economic credibility.

I recall briefly the principle :

Where water is a danger, such as flooding, the problem is where to reject the excess water. The news shows that several activities are affected by these climatic disturbances. Fishing is one of them. As in any case, given the depletion of fish stocks, many sailors are in a difficult situation ( I know, I use euphemisms ), why destroy ships still in working condition when their capacity and pulling their limited water may prove useful :

Up rivers to the point where the salinity is zero, they can become pumps, sponges floods.

Returned to port, the contents will be transferred to tankers too small for freight but also capable to navigate. These boats will be transformed into plants water treatment, such as mobile treatment plants.

The time of their path to deficit areas (eg California or the Sahel , Australia ... ), these vessels are free to settle their loading, thermal filtration ( Fresnel lenses , thermo siphon ) or mechanical ( nanotubes cf. ISS filter or bottle # Arte / futuremag ) with different levels of filtration following the desired water for irrigation and human and animal drink.

All residues are both stringers, metals in the form of particles, certainly also the pollutants.

The first two products mentioned are immediately valuable for agriculture and industry. The third can be transformed, the examples are not lacking, converted oil plastics conversion of certain pollutants into " neutral " to " agricultural" ( use of fungi ) processing elements.

In short, all the cargo may be useful once arrived at the port of destination.

A form of biogas can even be used as fuel for the ship, just the passing of gas to fuel its engine.

We can even consider a higher stage : Making vessels vehicle running on hydrogen fuel. Indeed , the performance of a hydrogen three times the fuel "classical". On my car, on sunny days ( minimum temperature necessary ), a jar of electrolysis electrodes spaced provide me very economical fuel gas ( distiled water is much, much cheaper than gasoline).

So on the ship, "doping" fuel methane through this ( HHO system for your research data ) or, there is one of my weaknesses, if any, separation of hydrogen oxygen mix nanofilter mechanics to create for the industry oil gas butane by mixing hydrogen with the capture of co ² as do engineers in Stutgart .

Another outlet, other recovery, another useful purpose.

Products and by-products can be unloaded at the port of destination via containers bio composites ( neutral ) whose production can be delegated to emerging research opportunities for their production of jute, flax, cactus fibers or countries developed, these rustic fibers are excellent for de-polluting soil (nitrates ) .

So an entire industry can benefit from this project by a scale of sufficient size laboratory projects awaiting development .

Fuel production is also a solution for some other less polluting than fracturing so decried specific needs.

In short, everyone will win in the case ...

I recapitulate :

Valuation of unprofitable conversion boats, with jobs kept the key ( marine , shipyards ).

Rebalancing water supplies different geographical areas moisture stress, and this throughout the year, due to seasonal reversals following the hemispheres .

Availability of minerals, metals and fuels without creating new mines or wells, and this over a long period of time ( recovery, cogeneration).

Public service mission by intervening in areas affected by pumping excess where necessary.

Materials exist. The technologies also . Human, not talking .

Funding ?

Currently, fortunes, cash, « liquidities » are in areas frequently affected by weather conflicts. The directors of the Silicon Valley (Google, Apple, Twitter etc...) are victims of drought, limiting energy intake (dams to lowest) to cool their datas centers, if this is not simply to irrigate fields which gives them something to eat, the water in their taps ...

So if the project created on the basis of an industrial pool where everyone, and I mean everyone is a winner, is started, we create jobs, saving lives, participate in the transition energy while limiting social tensions that threaten us .

And, as I recall, the tools are at our disposal today.

Stay tuned....

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day !

Encore une nouvelle idée!

CO² mon amour!

   Faisant ma revue de presse, je lis ceci:

http://www.treehugger.com/renewable-energy/new-geothermal-technology-could-produce-10-times-electricity-using-co2-fossil-fuel-plants.html

où l'on dit que le CO² ayant un coefficient de dilatation supérieur à l'eau, si on l'injecte dans une zone chaude du sous-sol (géothermie), on gagne en performance comparé à une géothermie « simple ».

Bon.

Donc, il faut capturer ce CO², le mettre sous une certaine pression pour le mettre en contact avec une source de chaleur pour, en fin de cycle, récupérer une pression apte à entraîner une turbine.

Là, je me pose quelques questions.

Quelle est la « nature » du CO²? Ratio calories/dilatation. Bref, à basse température, obtient-on un résultat exploitable (à 90° par exemple)?

En fonction des différents niveaux de températures, le CO² devient-il corrosif?

De là me vient quelques idées:

Les centrales thermiques peuvent-elles doper leur circuit d'eau par du CO² pour améliorer les rendements, réduisant d'autant leur consommation de carburant?

Les centrales nucléaires peuvent-elles faire de même en achetant du CO² sur le marché.

Voire, est-ce possible d'envisager la combinaison panneau solaire thermique et micro centrale thermique?

Professeurs de physique/chimie, à l'aide!

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

CO ² my love!

   Making my press release, I read this:

which says that the CO ² having a higher coefficient of expansion than water, if injected into a hot zone of basement ( geothermal), we gain in performance compared to a "simple" geothermal .

Well.

Therefore, we must capture the CO ², put under some pressure to put in contact with a heat source for at the end of the cycle, recover a pressure capable of driving a turbine.

I have a few questions .

What is the "nature" of CO ²? Ratio calories / expansion. Short, at low temperature, do you get a usable result ( 90 °C for example) ?

According to different levels of temperature, is CO ² corrosive?

Hence me some ideas:

Can thermal power plants boost their water circuit with CO ² to improve yields, reducing fuel consumption ?

Can nuclear power plants do the same by buying CO ² on the market?

Or, is it possible to consider solar thermal panel and central micro wetsuit ?

Teachers of physics / chemistry, help!

Any reactions ?

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Message for Teslamotors

Message à Teslamotors au sujet du projet Hyperloop.

Mesdames, Messieurs,

Je viens de lire le dossier PDF que vous avez fourni à tous ceux que le sujet pouvait séduire.

Ceratines questions se sont posées tant au niveau technique que sur sa viabilité économique.

Comme je suis foncièrement optimiste, plutôt que de poser ces questions, voire de critiquer et vu que ce projet est open source, je vous propose à travers ce courrier, mes propositions constructives:

Premier sujet, la technologie de tubes à basse pression.

Dans le mix de technologies à appliquer à votre projet, vous parliez de Concorde, table de jeu à coussin d'air etc...

Je rajouterai une technologie ancestrale, éprouvée, efficace: Le téléphérique.

En Allemagne, un vieux téléphérique fonctionne ainsi:

Situé près d'un cours d'eau de montagne, la cabine en haut se leste jusqu'à ce que son poids soit à peine supérieur à celui de la cabine du bas, les deux étant reliées via un cable. La différence de poids fait descendre la cabine du haut, par gravité, en entraînant la cabine du bas par leur lien mécanique. Donc, aucun apport d'énergie nécessaire. Arrivé en bas, on vide le réservoir d'eau et on recommence le cycle.

Adaptation de ce principe à l'hyperloop:

Lorsqu'une voiture arrive en gare, son ralentissement peut se faire par frein aérodynamique, créant une compression d'air, cette énergie peut servir à propulser la navette en sens inverse au départ. Equilibre énergétique.

Au milieu du trajet. Les véhicules qui se croiseront seront au même niveau de vitesse à peu de choses près. Des clapets entre les deux tubes feront source de compensation. Le premier véhicule, même en tube de basse pression, crée par son passage un phénomène de décompression derrière lui, le phénomène d'aspiration bien connu. Si un tube est entre la voie montant et la voie descendante, ce phénomène d'aspiration peut être apporté au véhicule en sens inverse, lui réduisant d'autant sa consommation d'énergie. Il suffit de synchroniser les flux de véhicules dans les deux sens pour optimiser ce process.

Second sujet:

Utilisation de panneaux solaires pour l'apport en énergie nécessaire.

J'ai imaginé un concept de panneaux solaires en 3D original, que je cherche à développer et votre projet pourrait être le premier bénéficiaire de cette invention.

Je l'ai appelé bulbe solaire. Sur mes blogs dont voici les liens, vous avez un petit aperçu:

http://inventions-pour-demain-plus-vert-et-moins-cher.e-monsite.com/pages/travaux-personnels/bulbe-solaire.html

Le but: Créer une cage à particules tapissée de cellules photovoltaïques, un piège à photons, alimenté en lumière à son sommet par un puits de lumière. Avantages:

Le puits de lumière fait office de passive tracking.

Le fait d'enfouir les cellules dans le sol lisse les rendements par une gestion de variations de températures.

L'emprise au sol est limitée au diamètre du puits de lumière (60 cm env.)

Tout ce qui entre dans la cage à particules est consommé, plus d'effet miroir.

Le matériel est très peu sensible aux agressions physiques (grêle, vent etc...) car presque pas exposé.

Plus besoin d'avoir les panneaux exposé au sud, le sommet du puits de lumière fait fonction.

Une production en série réduit les coûts, la distance de votre projet est à la hauteur de cette dimension industrielle, les débouchés potentiels étant bien au-dela du concept Hyperloop, votre division solaire pourrait bénéficier de cette découverte.

L'idée a été déposée au bureau des brevets français (INPI), l'antériorité reconnue nous protège.

Il peut ainsi être envisagé par ces deux idées déjà citées que, un, nous réduisons par le premier système les besoins en énergie, deux, que les bulbes solaires sauraient produire un excédent d'électricité à redistribuer sur le marché local. Rentabilité améliorée.

Troisième sujet:

Transport de fret.

Combien de véhicules polluants transportent du matériel sur l'axe SF LA?

Comme je pense que, et vous l'avez évoqué, il y aura des heures de transport de passagers plus intenses que d'autres, les heures « creuses » pourraient être consacrées au transport de fret. Des navettes, plus économiques car non pressurisées, sauraient combler cette baisse d'activité en rentabilisant l'infrastructure. Voire, toujours en reprenant le concept du téléphérique, contrebalancer la masse d'une navette passager par une navette fret de même masse.

Quatrième sujet, optimisation de la motorisation.

J'étudie actuellement un projet de moteur électrique optimal.

Au lieu de développer un champ électrique continu, d'où déperdition d'énergie par le courant de Foucault, je cherche à reproduire le cycle du moteur thermique en ne conservant que le vilebrequin, toute la partie haute, pistons, cylindres, soupapes... étant remplacé par des impulsions électriques du type électroaimants, qui, agissant de manière répulsive, mettent en rotaion ce vilebrequin, à la fois axe de rotaion et volant d'inertie. Mettons quatre ou huit électroaimants en fonctionnement pour les phases d' accélération, un nombre moindre pour entretenir la rotation à vitesse stabilisée, un peu comme, sur certaine voitures thermiques, des cylindres débrayables.

Votre projet me plait beaucoup car il me rappelle l'aérotrain de Bertin des années 60 qui n'a su trouver son développement, faute de la technologie actuelle pour répondre aux problèmes de l'époque (bruit, consommation etc...)

Je suis issu d'une formation en économie qui me donne un certain pragmatisme. La science est une passion complémentaire. Je saisis parfaitement la manière d'agir de Teslamotor et je partage votre manière de développer les marchés sur lesquels vous vous positionnez.

Si mon commentaire attire votre attention, je suis à votre disposition pour tout entretien ultérieur.

Etant en France, à une heure de train de Paris, et, ce qui est pratique, en vacances, je puis par exemple, si vous avez au siège de Tesla en France, la possibilité de visioconférence, me rendre sur place, échanger nos points de vue, je pratique assez bien l'anglais pour dialoguer.

Par contre, ce texte étant un peu long, j'en fais une traduction automatique pour sa diffusion, avec tous les défauts que cela peut entraîner, ce dont je m'excuse.

Veuillez agréer, Mesdames, messieurs, mes meilleurs sentiments.

Jean-Marc Doniat

http://doniattab.e-monsite.com/blog/

https://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887

http://inventions-pour-demain-plus-vert-et-moins-cher.e-monsite.com/

Message for Teslamotors about Hyperloop project.

Ladies and Gentlemen,

I just read the PDF file you provided to those that the subject could seduce.

Ceratines questions arose as to the technical level of its economic viability.

As I am an optimist, rather than asking these questions, or to criticize and since the project is open source, I suggest you through this letter, my constructive suggestions:

First subject, technology tubes at low pressure.

In the mix of technologies to apply to your project, you were talking about Concorde, game table air cushion etc. ...

I'll add an ancestral effective technology proven: The cable car.

In Germany, an old cable works:

Located near a mountain stream, the cabin top weighed down until its weight is only slightly higher than the lower cabin, the two are connected via a cable. The weight difference lowers the cab top by gravity, causing the lower cabin by the mechanical link. So no energy input. At the bottom, the water tank is empty and the cycle is repeated.

Adaptation of this principle to the Hyperloop:

When a car arrives at the station, the slowdown can be aerodynamic brake, creating an air compression, this energy can be used to propel the shuttle in reverse out. Energy balance.

In the middle of the journey. Vehicles which will intersect at the same level of speed pretty much. Valves between the two tubes will source compensation. The first vehicle, even tube low pressure created by passing a phenomenon decompression behind the suction well-known phenomenon. If a tube is between the amount and the downlink channel, the suction phenomenon may be made to the vehicle in reverse, reducing him all his energy. Simply synchronize the flow of vehicles in both directions to optimize this process.

Second topic:

Using solar panels for energy input required.

I imagined a concept of solar panels in the original 3D, I seek to develop and your project could be the first beneficiary of this invention.

I called solar bulb. On my blogs here are the links, you have a small overview:

The goal: to create a cage particles lined photovoltaic cells trap photons, powered light at the top by a skylight. Advantages:

The skylight acts as passive tracking.

Burying the cells in the smooth floor yields by managing temperature variations.

The footprint is limited to the diameter of the well (60 cm approx.)

Everything that enters the cage particle is consumed, more mirror.

The material is very sensitive to physical attacks (hail, wind etc ...) because almost no exposure.

Need to have the panels facing south, the top of the skylight acts.

Mass production reduces costs, distance from your project is up to the industrial scale, the market potential is well beyond the concept Hyperloop, your solar division could benefit from this discovery.

The idea has been filed in the office of the French Patent Office (INPI), the recognized prior protects us.

It can thus be considered by these two ideas already mentioned, one, we reduce the first system power requirements, two, that the solar bulbs not produce excess electricity to redistribute the local market. Improved profitability.

Third topic:

Freight.

How polluting vehicles transporting equipment on SF LA axis?

As I think, and you mentioned there will be hours of passenger more intense than other times "peak" could be dedicated to freight. Shuttles, more economical because unpressurized, not fill this downturn by capitalizing on infrastructure. Nay, still using the concept of the cable, the mass balance of a passenger bus by a freight shuttle of the same mass.

Fourth subject, optimization engine.

I am currently studying a draft optimal electric motor.

Instead of developing a DC electric field, where energy loss by eddy current, I try to reproduce the cycle of the engine by keeping the crankshaft, the whole upper part, pistons, cylinders, valves .. . being replaced by electrical pulses of electromagnets type, which, acting in a repulsive rotaion bring into the crankshaft, both axis of rotaion and a flywheel. Put four or eight electromagnets for operation phases of acceleration, fewer to maintain constant speed rotation, much like on some thermal cars, detachable cylinder.

I really like your project because it reminds me of the Skytrain Bertin 60s that has found its development, lack of current technology to meet the challenges of the time (noise, consumption etc ...)

I come from a background in economics gives me a certain pragmatism. Science is a complementary passion. I take perfectly how to act Teslamotor and I share your way of developing the markets in which you move.

If my comment to draw your attention, I am at your disposal for any further maintenance.

As in France, an hour by train from Paris, and what is practical, on vacation, I can, for example, if you have the Tesla headquarters in France, the possibility of videoconferencing heading out, exchange points of view, I practice English well enough to talk.

By cons, this text is a little long, I make an automatic translation to its release, with all the faults that may result, for which I apologize.

Sincerely, ladies and gentlemen, my best regards.

http://doniattab.e-monsite.com/blog/

https://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887

http://inventions-pour-demain-plus-vert-et-moins-cher.e-monsite.com/

Crowdfunding ou partage de moyens et compétences

Chers amis, chers lecteurs réguliers, bonjour.

   Vous le savez, je cherche à développer moult projets dans les énergies renouvelables. Production d'énergie, amélioration des performances des structures déjà existantes, isolation...

Mais, faute de moyens et de structure, je reste à mon bureau, à ma planche à dessin avec toutes ces belles idées.

Aujourd'hui, j'ai, techniquement, la possibilité de réaliser ces projets. Je peux, avec une imprimante 3D, matérialiser nombre d'entre-eux.

Mais ma situation profesionnelle ne me laisse pas la capacité de financer ceux-ci. Ce qui est rageant vu que, d'un autre coté, travaillant les après-midis seulement, j'ai le temps nécessaire au développement de ces « bébés ».

Donc je cherche à créer une dynamique, ce que l'on appelle le « Crowdfunding ».

Je vous mets ici le lien vers sa définition globale sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_participative

Si, comme moi, vous trouvez que les choses ne bougent pas et qu'il y à pourtant tellement à faire.

Si, ayant été en contact avec moi, vous savez mes capacités, mes connaissances techniques et ma créativité pour résoudre des problèmes que d'autres ne pouvaient solutionner.

Si, lassés de la morosité ambiante, vous voulez être actifs d'une manière ou d'une autre pour des ambitions nobles.

Alors, voici un catalogue à la Prevert des idées que je cherche à faire émerger:

Micro-éolienne encapsulée aux performances optimisées et sans risques pour la faune.

Panneaux solaires « invisibles » pour monuments historiques, mobilier urbain, parkings d'entreprise, parcs naturels à haut rendements.

Mini volant d'inertie pour triporteur de livraison.

Mix mini éolienne/volant d'inertie pour prolonger l'autonomie des véhicules électriques à deux et quatre roues.

Isolants extérieurs à pose rapide à efficacité toute saison.

Poële radiant à 360° basse consommation.

Boite de vitesse à engrenages magnétiques, donc sans frottement, usure mécanique et sans besoin de lubrifiants.

Transformation d'une simple ventilation en quasi climatisation (optimisation de la VMC double flux).

Voici quelques idées qui peuvent vous séduire.

Alors, et c'est pour cela que je vous ai invité à lire ce billet sur mon blog, je lance un appel à contributions.

Si vous ou vos relations avez envie d'investir du temps, des moyens financiers, des structures d'entreprises sous-exploités, des envies de trouver de nouveaux marchés à fort potentiels, contactez moi.

Mes besoins matériels, pour un lancement en douceur, seraient de l'ordre de 5 000 € (achat d'une ou plusieurs imprimantes 3D (fabriquée en France en plus) lancement de quelques sous-traitance etc...). Au-dela, ce ne serait que moyens d'aller plus vite.

Faisons, en nous regroupant, la création d'une structure dont je serais le noyau dur à même de créer pour de bon, tout ou partie de ces inventions.

Synergie, dynamique, ces mots me parlent. Et vous?

Je peux vous rencontrer pour en parler plus encore.

Alors, étudiez le sujet. Si vous ne pouvez rien faire en direct, parlez-en autour de vous, comme on dit, « faites le buzz ».

Pour me joindre:

Ma boite mail: jean-marc.doniat@laposte.net

Mon téléphone mobile, le matin plutôt : 06 83 44 22 99

Ou un message sur mon blog, voire ma page Facebook à mon nom ou celle consacrée à mes revues de presse techno : Des-idées-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles

La moindre action de votre part aura un effet de levier, donc, allez-y!

Merci de m'avoir lu, et encore plus merci de tout ce que vous ferez ensuite.

Bonne journée à tous.

Jean-Marc Doniat votre dévoué concepteur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×