vortex

Théorie des évolutions multiples

Actus en vrac...

   Pour un esprit rigoureux et cartésien, ma vie serait une pure folie.

D'un coté, ma créativité est optimale, mon calendrier est chargé, gestion des contacts après ma conférence, mes publications, des rencontres de qualité ici et là, d'un autre, je trouve pour autant que les choses ne vont jamais assez vite!

Le projet Azergy a de la séduction, mais il manque le petit élément déclenchant qui fera passer la surmultipliée!

Je reprends pendant ce temps là d'autres idées en cours de développement dont ma turbine encapsulée à cycle long (enroulement sup à 360°).

Je continue comme toujours mes revues de presse et mon autoformation et, conjointement, mon activité professionnelle "classique".

Par chance, elle s'oriente de plus en plus, dans les jours et semaines à venir, vers des actions plus "high tech", passage à un v.e. pour la logistique, et au smartphone comme outil de travail, scan d'objets, traitement on line de l'activité etc...

Bref, je suis des plus actifs sur le terrain, d'où mon absence "régulière" sur ce blog!

Je n'ai, finalement, qu'une crainte, arriver en période de fin d'année, et son ralentissement provoqué par la période des fêtes et les congés qui les accompagnent!

Donc, si vous êtes tentés pour que nous collaborions ensemble, ne tardez pas!

Entreprises, chasseurs de têtes, come on!

Mais, alors, pourquoi ce titre?

Tout simplement parce que je vois bien que mon parcours se fait sur de multiples axes, plus ou moins imbriqués l'un dans l'autre et que, finalement, ce n'est que le reflet de notre société où la polyvalence est la solution aux trajectoires personnelles et professionnelles, la passion l'emportant sur une éventuelle fatigue, l'usure venant plus du déplaisir que du travail réel.

Trop de gens s'ennueint et s'usent à "tirer leurs journées", alors que, de mon coté, je cherche en permanence les challenges et les nouveaux savoirs.

Heureux, donc!

Brainstorming en vue...

Appel à bonnes volontés!

   En attendant que mon premier prototype soit monté, les « ingrédients » étant, eux, rassemblés, le visionnage d'une vidéo de vulgarisation m'a attiré. A 35' environ, on nous montre comment fonctionne le système de gonflage des toboggans d'évacuation pour les avions de ligne.

Ce principe qui combine grande production de gaz (roquette), au profil aérodynamique l'entourant pour ajouter un appel d' air puissant au remplissage global du « ballon » m'interpelle.

Une question de base est: au tube central, quelle puissance est nécessaire pour que l'air extérieur soit, par la viscosité des fluides, attiré de manière efficace?

Par exemple, un petit ventilateur électrique d'alimentation d'ordinateur aura-t-il une efficacité quelconque justifiant un travail de laboratoire?

Car, ayant à ma disposition des imprimantes 3D, il est certain que le profil aérodynamique est désormais aisé à réaliser, si la taille minimale reste inférieure à 20 cm...

Je me pose cette question car les usages possibles sont nombreux, si la contrainte de taille ne se pose pas.

Petite taille: Possibilité d'améliorer des éoliennes domestiques en facilitant le démarrage via un ventilateur alimenté par des panneaux solaires dédiés.

Grande, très grande taille: Mettre sur une fusée un tel profil pour faciliter le lancement en réduisant les besoins en carburant pour un lancement orbital, ainsi, moins de masse de carburant, baisse du coût du voyage, masse à embarquer plus grande...

J'en profite pour saluer deux opérations récentes, le lancement hier de la fusée de Space X et la mission vers Mars de la mission indienne dont, à mon goût, on ne parle pas assez.

Vous avez tous les liens utiles pour me contacter sur ce projet, ingénieurs, professeurs, élèves, autodidactes...

Je rappelle que, donc, je suis sur Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin et que mon adresse mail est jean-marc.doniat@laposte.net

A+

Call for goodwill !

   Until my first prototype is assembled, the "ingredients" are, themselves, together, watching a video extension attracted me . At 35', we are shown how the inflation system evacuation slides works for airliners.

This principle, which combines high gas production (rocket), the airfoil surrounding to add a call to the global air powerful filler "balloon" concerns me.

A basic question is : in the central tube, what power is required for outside air or by fluid viscosity, attracted effectively?

For example, is a small electric fan computer power has any efficacy justifying laboratory work ?

For, having at my disposal 3D printers, it is certain that the airfoil is now easy to achieve, if the minimum size is less than 20 cm ...

I ask this because there are many possible uses, if the size constraint does not arise .

Small size : Possibility to improve domestic wind turbines facilitating start via fan powered by solar panels dedicated to.

Large, very large : Put on a rocket such a profile to facilitate the launch reducing fuel requirements for an orbital launch, and less fuel mass, lower cost of travel, boarding largest mass ...

I would like to acknowledge two recent operations, yesterday's launch of the SpaceX rocket and Mars mission of the Indian mission which, in my opinion, we do not talk enough.

You have all the links to contact me about this project, engineers, teachers, students, self-taught ...

I notice that, so I 'm on Facebook, Tweeter, G+, Viadeo, Linkedin and my email address is jean-marc.doniat@laposte.net

Have a nice day and see you soon!

Excuses +1!

Encore en retard!

  Je vous avais promis un billet pour hier soir et..; je ne l'ai pas fait. Comme on dit, des impondérables..;

Donc, ayant quelques minutes de libre ce matin, voici les dernières infos:

Si je n'ai pas pu composer un billet hier c'est qu'une ancienne invention est redevenu d'actualité. On me commande un prototype, donc, je dois ce matin contacter d'urgence les partenaires techniques pour une production dans les meilleurs délais.

Je vous en dirai plus en fonction de l'avancement, je puis juste vous dire que si le proto plait (usage, coùt...) c'est des milliers de pièces à un horizon rapide.

Pour le "projet estival, ce dimanche, j'ai eu un contact qui pourrait créer une dynamique rapide. Donc, j'ai avancé dans les caractéristiques techniques pour, un, le module de base, deux, l'extrapolation pour un véhicule deux roues a utiliser sur circuit. La "motorisation" se ferait par un ensemble à double étage avec une forme de suralimentation intégrée, le tout porté par un cadre en lamellé collé un pau à la manière de chez Morgan. Simple quoi...

Une estimation rapide, à "vue de nez" donnerait la possibilité d'un moteur qui pèserait moins de 20 kgs pour des performances attendues d'une 125 ou une 250 cc.

A suivre...

J + 21 C'est la rentrée!

Jour de reprise...


 Pour beaucoup, ce lundi est le signe définitif de la fin des congés d'été. La majorité des gens sont revenus, le rythme va crescendo, avec l'espoir que l'économie va frémir, que les indicateurs vont "passer au vert".

Bon, de mon coté, vous le savez, l'été a été studieux, j'ai aujourd'hui rassemblé l'essentiel des éléments de mon projet estival.

Ces derniers jours ont été consacré à du jardinage intensif. Taille de la haie... façon Attila! Une montagne de branches témoigne de l'effort! Moins visibles, mais très sensibles, les courbatures qui vont avec!

Ce qui est bien avec les activités en extérieur, c'est que l'on peut penser à autre chose, et cet autre chose c'est.... mon projet estival!

Usages possibles, adaptation aux univers de la production d'énergie et aux déplacements "propres".

En parlant de déplacements propres, not' bonne ville de Tours a enfin son tramway! Ce w.e., les voyages étaient gratuits. Autant dire que ce fût l'attraction, dans tous les sens du terme. Rames bondées, certains faisant plusieurs fois l'aller retour!

Donc, j'attendrai que cette folie soit calmée pour en profiter.

Pour revenir à mon projet propre, je désire réaliser un prototype qui serai une sorte de gros vélo et je dirais même moins qu'un vélo. Comment cela?

Le plus clair du temps, le guidon sert peu quand on est sur route. L'inclinaison suffit à virer. Pour les manoeuvres, l'avantage de mon principe est que, compte tenu qu'un petit moteur électrique sera monté sur l'ensemble, il pourra être prévu... une marche arrière, lente.

Donc les manoeuvres seront faciles.

Un chassis qui aura les fixations de roues et un berceau pourteur suffira pour effectuer les premiers tests. Une coque aérodynamiquement étudiée sera posée dessus, à la fois pour optimiser la gestion du flux aérodynamique et de sa "valorisation" et assurer la position de conduite.

Pour le confort, selle gel voire, suspendue. Le guidon pourra aussi être suspendu vu qu'il n'assurera que le maintien du pilote.

Léger, autant que faire se peut, rigide, ce véhicule "cobaye" pourra être réalisé rapidement et économiquement. Il ne servira que poour les tests autour de la maison, jeste pour évaluer ses capacités techniques.

Donc, ccrayon, papier, dessins... vous connaissez la chanson!

A+

Merci à ceux qui m'ont suivi cet été, bienvenue aux nouveaux lecteurs, et coucou à ceux qui reviennent me lire après quelques semaines de détente.

A tous, bonne journée.

J + 15 Toujours là et actif!

Coucou, me revoilou!


   Je ne me suis pas volatilisé ces derniers jours.

Espérant constituer une équipe autour de mon projet, j'ai attendu des réactions, mais, visiblement, ou ma proposition n'a pas attiré les volontaires, ou bien, et c'est ce que j'espère, nombre des candidats potentiels sont encore absents.

Songeant aux débouchés possibles, prolongateur d'autonomie pour V.E. entre-autres, j'ai imaginé comment combiner flux aérodynamique et volant d'inertie, avec une reproduction purement mécanique du flux séquencé.

Le tout aisément réalisable.

D'autre part, j'ai consulté sur la Toile les disponibilités des pièces disponibles convenant au prototype.

Tiges de grands diamètres, roulements convenant en dimension aux contraintes mécaniques etc...

Tout existe. Joie.

J'ai aussi songé à la possibilité de combiner plusieurs ensembles pour cumuler les puissances ou pour alterner les blocs de puissance suivant les besoins.

Ainsi, pour un poids réduit, je puis obtenir, à terme, 500 ch pendant un bref temps, pour une masse de 60 kg, en espérant que l'ensemble résiste à une telle puissance!

Forcément, de tels chiffres sont impressionnants et demandent de nombreux essais avant de se déclarer opérationels.

A+

Pour ceux qui sont revenus de congés, bonne reprise et bon courage. Et, si vous êtes des environs de Tours, rejoignez-moi!

j+10 Suite de l'idée de base, dérivée d'équation logique

Quand la pensée "tire des bords".


   Mon "projet estival" avance bien, se structure au niveau des principes de base, de la disponibilité des matériels nécessaires.

Donc, l'esprit plus libre, en attendant que soient rassemblés les "pièces du puzzle", cette disponibilité me donne l'occasion de travailler à d'autres aspects indirects du dit projet.

En mathématiques, ce serait une sorte de dérivée.

En effet, le projet de base est un exercice de cinétique pure. Mais le plus important, ce sont les applications physiques, les usages que l'on peut en faire.

Deux voies principales sont possibles.

Un, moteur pour véhicules.

Deux, éolienne hautes performances avec, en plus, le désir de ne pas nuire aux animaux volants.

Quel rapport entre les deux?

L'air.

Dans le premier cas, si j'ai un véhicule, son déplacement dans le fluide qu'est l'air offre une opportunité:

"Utiliser" ce flux d'air pour faire d'un frein mécanique un support de cogénération.

Deux, pour une éolienne, l'un des paramètres à prendre en compte est l'aspect fluctuant du vent.

Se pose alors un problème d'optimisation des deux flux d'air.

La réponse tient au domaine de la physique des fluides. Dans les deux cas, l'air pour être un atoût doit être "stabilisé", canalisé sur un temps T avant d'être "exploité".

Comme en plus, je veux conserver l'avantage de la compacité du moteur électrique, je doit penser en 3D.

Et, là, géométrie.

Et biologie.

La meilleure solution est celle de certains molusques: La forme en spirale, enroulée autour du rotor permet à l'air de parcourir une distance offrant un "lissage" du vent turbulant, une concentration de ce flux et une détente à la sortie tout en restant dans des dimensions réduites.

Donc, compte tenu de mes disponibilités du jour, réduites (vie sociale, familiale, visites), je consacre cette journée à de beaux croquis techniques, non plus sur le travail "électrique" mais aérodynamique.

A+

J+9, quelques chiffres

Travail de synthèse...


   Vous qui me lisez (j'ai des indicateurs statistiques qui prouvent que même en août ce blog est consulté, ce dont je vous en remercie), vous êtes parfois à vous demander si tout ceci est bien sérieux.

Donc, voici des chiffres qui vont vous rassurer.

Un, sur mon "projet estival". Après avoir tourné le problème dans tous les sens pour définir un cahier des charges optimal pour un résultat fiable, je suis arrivé à ce budjet primaire:

Réaliser un premier prototype fonctionnel de laboratoire coûterait.... (en matériel) 50€ par module de base.

S'ajoute le matériau pour matérialiser le carter sur I3D, le temps passé dessus par les membres de l'équipe. Si c'est fait "généreusement" par le FunLab de Tours, on peut ajouter, allez, 50 €.

Comme frais de R&D, je connais peu de projets plus économiques!

Deuxième série de chiffres:

Ma voiture transformée. A ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, j'ai une vieille Citroën Saxo (11 ans, 115 000 km) qui consommait environ 7l/100 en écoconduite, ce qui correspond aux données constructeur.

(Ce qui signifie que l'écoconduite est efficace, et que cela ne signifie pas rouler comme une tortue, mais bien utiliser les capacités d'un véhicule pour ne pas gaspiller le carburant en allant aussi vite que les autres ).

Avec les aménagements effectués, voici les chiffres de consommation validés par 5 ans de tests permanents:

Conduite sur route (pas d'autoroute ou presque). 5l/100

Conduite mixte (route + ville). 5.5 l/100

Conduite mixte + déposer ma fille au bus pas loin (donc moteur froid). 6 l/100

Dans tous les cas, je suis en dessous des conso constructeur, pour un investissement d'environ 10-15 €.

Autant dire que l'investissement a été amorti depuis longtemps.

A+

j+18 heures, le bilan

Plus de 300 pages vues!

   A 20h, précisemment 383 pages. Chaud. Par contre, aucun commentaire, même pas un troll.

Donc, si cela est du à la messagerie du blog non opérationnelle, voici un lien pour m'écrire: https://www.facebook.com/pages/Des-id%C3%A9es-pour-une-meilleure-gestion-des-technologies-vertes-actuelles/161519560570887

C'est là que je fais ma revue de presse techno internationale. 

Comme je l'avais annoncé, ce jour E. Musk devait présenter son hyperloop. A l'heure présente, toujours rien ecepté qu'il semblerait que ce ne soit qu'un feu de paille, cet homme n'aurait pas la possibilité à la fois de développer Tesla, Space X et ce nouveau projet.

D'un autre coté, on ne peut pas lui en vouloir, il a déjà fait tellement pour la voiture électrique et le remplacement de la navette spatiale et de certains lanceurs "classiques".

Moi, je retourne à ma planche à dessin, et à ma vigie pour surveiller vos visites et les messages qui pourraient suivre.

Bonne soirée à tous.

Sinon, ce jour, je suis allé à Orléans pour rencontrer le gestionnaire, l'administrateur d'un site web : http://www.puissance2d.fr/

Cela traite de tous les aspects (techno, sociétaux etc...) du développement Durable dans son acception la plus globale en Région Centre. Mais, l'audience visée ne se limite par à ces frontières, chers lecteurs vous y êtes les bienvenus, d'où vous soyez.

Et, si tout se passe bien, j'y publierai peut-être quelques billets, quelques analyses personnelles...

Euh, re-bonne soirée!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×