Eolien "spécial"

Usine+barrage + automobile + solaire = éolien?


  Derrière cette équation barbare se cache une analyse consécutive d'échanges de messages que j'ai eu dernièrement avec un professionnel des éoliennes.

En effet, il m'a été expliqué que nombre d'améliorations qui semblaient apparaître dans cet univers technologique, nouveaux profils, carénages etc... qui avaient de bons résultats en laboratoire, perdaient toute pertinence une fois confrontés à la dure réalité de l'extérieur, fluctuation des vents, variations thermiques, reliefs etc...

Donc, comme j'adore l'absurde, j'ai poussé la reflexion à son maximum. Et voici le fruit de cette analyse, c'est à dire l'équation entête de billet.

Si les éoliennes sophistiquées fonctionnent mieux en laboratoire qu'à l'extérieur, pourquoi les exposer à la météo? Laissons les dans un volume controlé, en intérieur.

Si nous devons réguler les flux d'airs, inspirons nous de la gestion des masses d'eau des barrages, trop de masse, trop de pression, dérivons l'excès de force en dehors du cycle ordinaire.

J'ai cité l'automobile car PSA veut nous proposer un système de réservoir d'air comprimé comme forme de réservoir d'énergie pour les modèles du futur, ce qui nous ramène à l'idée précédente. C'est juste un clin d'oeil à l'actualité.

Nous avons besoin d'énergie lorsqu'il fait froid, nuit, mauvais temps, des périodes où le solaire est inefficace, et moins quand le solaire est optimal. Donc, pourquoi ne pas utiliser l'énergie solaire pour stocker de l'air comprimé pour les périodes de besoin, une épargne énergie en faisant tourner un compresseur d'air via l'excédent d'énergie produite comparé aux besoins présents?

Oui, je sais, c'est encore de la co-génération.

En effet, imaginons l'éolien comme un système régulé, complémentaire, stabilisé, pour pouvoir appliquer les améliorations obtenues en laboratoire en mettant ces machines dans un lieu "fermé", alimenté par des réservoirs d'air comprimé dant le débit serait asservi par des vannes, ainsi on optimise les rendements, on produit à la demande, un peu comme nos chaudières à carburants fossiles.

On peut pousser l'étude économique très loin. Imaginons ceci. Un particulier ou une entreprise possède ces éoliennes d'intérieur et des panneaux solaires. Ce mix offre la possibilité de gérer les capacités de production d'énergie en fonction de ses besoins. D'autre part, des professionnels proposent des réservoirs d'air comprimé à la vente, tout comme on peut acheter des gaz pour nos cuisinières, chaudières ou l'industrie chimique etc...

La météo est médiocre. Peu de lumière, peu de vent, bref, les stocks sont à zéro. On commande quelques bouteilles d'air comprimé, moins dangereuses  que du butane, moins "spéciales" que pour le stockage de l'hydrogène et, voila, on a son énergie propre à nouveau à disposition.

On le sait, la gestion des énergies vertes est basée sur un investissement fort et moins de besoins de "carburant" ensuite, puisque l'on utilise des gisements "gratuits", soleil, vent...

Mon raisonnement nuance ce principe comptable. Au lieu de surdimensionner une installation pour être sur d'avoir à toute heure l'énergie nécessaire, ou de définir un système complexe de compteurs gérant l'électricité entrante/sortante, avec tous les risques de surtension potentiels, avec ce concept, on acquiert une infrastructure "suffisante" pour répondre aux besoins "ordinaires" avec des machines "optimales" en milieu clos, maîtrisé, et l'on achète de l'air comprimé, stable et sécurisé pour faire face aux aléas éventuels, à faible coût...

Je sais, mon idée est un peu complexe, mais, au bout du compte, l'amortissement sera sans doute plus efficace, et nous aurons moins de clients insatisfaits de leurs infrastructures énergétiques, générateur d'un mauvais bouche à oreille, donc le développement des énergies renouvelables pourra se faire plus facilement, plus rapidement, sur tout le territoire, en effaçant les zones géographiques en "tension" comme la Bretagne et la région PACA qui ont les capacité de produire les réserves d'énergie pour les périodes de besoin à travers un cycle court de production/fourniture.

Votre point de vue?

J'oubliais, bonne journée.

efficacité original éolienne rendements

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×