Invention "urbanistique"!

Idée du jour: un smart (intelligent) parking

   A force de suivre, via mes revues de presse et autres documentaires, l'évolution de l'urbanisme, des techniques de l'information et les énergies renouvelables, m'est venu à l'esprit ce concept que je vais vous exposer aujourd'hui.

Ce système de gestion du parc automobile a des orientations multiples:

Répondre aux besoins de stationnement au moindre coût pour le consommateur.

Lui adjoindre des services gain de temps.

Simplifier les déplacements urbains (métropoles).

Répondre à tous les besoins de sécurité.

Intégration esthétique et environnementale du batiment.

Autonomie énergétique, et, même, bilan positif.

Donc, mon parking est à plusieurs niveaux.

Le rez-de-chaussée, ouvert sur les quatres cotés, est l'échangeur entrée sortie. Plusieurs pistes dans chaque sens, pour la fluidité de circulation. Chaque voiture est placée sur des pistes automates qui peuvent tout à la fois être voie d'entrée ou de sortie, pour correspondre ainsi aux besoins variables de flux de circulation. La voiture, posée sur ces plateaux est automatiquement garée dans le parking.

L'immeuble n'étant pas un lieu de vie, sera optimisé pour la production d'énergie, panneaux solaires, éoliennes de toit, toiture végétalisée à récupération d'eau de pluie. Les véhicules eux-même seront autant de stockage de masse.

Lorsque la production d'énergie est optimale, les véhicules seront positionnés au plus haut. Ainsi, aux heures de faible production, leur masse sera la source de production d'énergie lors de leur descente.

L'eau de pluie? Là vient le second développement. Ce parking sera équipé d'un service de conciergerie. L'eau récupérée, filtré, servira au lavage optionnel. En cas d'excédent, l'eau stockée pourra servir à l'arrosage municipal ou au nettoyage des rues donc sans puiser dans les ressources du réseau d'eau potable. Un parc de véhicules avec des tonnes à eau pourra être proposé à la municipalité.

Je parle d'un service de conciergerie. En effet, les voitures étant là pour une période plus ou moins longue, le personnel pourra proposer pressing, livraison de courses etc... d'où gain de temps pour le client. Le batiment produisant son énergie, il sera aussi une station de recharge pour les V.E..

Pour les carburants fossiles, les contraintes de sécurité seront telles que le plein ne pourrait être assuré. Par contre, les détecteurs multiples feront qu'un véhicule dangereux pourra être isolé des autres par les automates en temps réel. Des espaces de confinement seront là pour mettre la voiture hors des autres dans un local en vide d'air pour éviter au mieux la combustion, faute d'air. Les pompiers finiront le travail avec un maximum de garanties de protection.

Le développement des smartphones et autres systèmes informatiques offrira des solutions de gestion/communication optimisés. Réservation d'un emplacement, plate forme d'échanges pour covoiturage, un sms envoyé déclenche la « libération » du véhicule à l'avance pour en disposer au plus vite etc...

Des détecteurs de produits dangereux ou prohibés assurera une sécurité du lieu. La police sera avertie de la présence de stupéfiants par exemple, pour ne pas faire de ce parking géant un lieu de recel anonyme.

Je rappelle que ce que j'expose est l'accumulation de matériels existants.

Je n'expose pas ici, l'ensemble de tous les datas que j'ai analysé, développé, des problématiques posées et résolues.

Merci de m'avoir lu, ce billet est, je le sais, un peu long.

Si des profesionnels veulent en savoir plus, vous savez comment me joindre.

parking services développement durable pollution énergie intégration service

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×