j+2 de mon projet estival

Vacances studieuses...

   Après avoir lu par le menu le dossier sur l'Hyperloop de Tesla (59 pages en anglais), défini un courrier de commentaires, j'ai repris mon projet personnel.

Une question technique se posait, le forum de Futurascience m'a donné la réponse, positive, donc je peux m'avancer.

Le principe est, de prime abord, simple:

Un moteur thermique, avec toutes ses pièces en mouvement, ses frottements, a un rendement médiocre.

Un moteur électrique, plein de cuivre, en alimentation életrique continue, crée un effet Joule (chauffe), gènant.

Si on remplace sur le moteur thermique la partie haute par un couple électroaimant/aimant en répulsion, on peut imaginer un vilbrequin qui tournerait par implulsions, donc sans effet Joule.

En s'inspirant du kers ou volant d'inertie, x couples séparés par des masses pour, à la fois, limiter un "parasitage magnétique" entre deux couples et augmenter le potentiel effet gyroscopique, on peut imaginer un moteur à la fois simple, économique, compact.

Le but du "jeu" n'est pas de créer un moteur particulièrement puissant ou économique. Simplement de "voir" si ça marche en le créant avec les moyens du bord, activité de loisirs estival, curiosité...

Maintenant, yapuka!

J'ai dans mes relations, des imprimantes 3D. Ces machine peuvent être à la conception/réalisation des supports, axes, carters de cet appareil.

reste à savoir si leurs propiétaires sont en congés ou non.

J'ai mis des messages sur les différents sites sociaux et pages web du Fun Lab de Tours.

Wait and see...

bricolage prototypage autonomie automobile Imprimante 3D gyroscope rendements performances entreprise 2.0 opportunité d'investissement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×