Mini éoliennes originales, dérivée première

Suite des billets précédents


   Vous êtes toujours plus nombreux à me suivre, merci.

Pour autant, les commentaires ou propositions se font rares. Si vous ne désirez pas que d'autres vous lisent, vous pouvez me contacter à cette adresse: jean-marc.doniat@laposte.net

Quelles nouvelles aujourd'hui?

Les premiers croquis avancent bien.

Mais, pendant que vous vous concentrez sur un sujet, d'autres idées, parasites, viennent vous perturber. Si vous ne les posez pas sur le papier, elles vont vous empoisonner l'existence.

Là, l'idée qui a jailli est celle-ci:

Pour ceux qui ne veulent pas voir les éoliennes que faire? Les enterrer? Pourquoi pas.

L'énergie vient de la différence de potentiel. Par exemple, différence de températures.

Sachant qu'au mieux, une éolienne fonctionne 30% du temps (vents exploitables) comment augmenter le fonctionnement de ces machines?

Solution proposée:

Deux tubes plantés dans le jardin alimentent en air un caisson enfoui dans le sol contenant une ou plusiers éoliennes de petite taille. Le second tube, d'échappement, a un profil en son sommet créant une dépression, un appel d'air. Donc on a, en période venteuse, un système optimisé d'admission/échappement. Ajoutons au second tube une « gaine » qui capte les calories du soleil. On crée une forme de mini tour solaire ou de four solaire qui crée une dépression par la différence de température entre l'admission et l'échappement. Ainsi, même sans vent; on « force » la circulation d'air, ce qui permet d'augmenter le temps d'usage des éoliennes.

C.Q.F.D.

On ne voit plus les éoliennes, on peut même ainsi optimiser l'étouffement des éventuels bruits.

Bonne journée.


Performance énergétique vortex flux laminaire éolienne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×