Principe d'Archiméde, dérivée première.

Je vous fais un cadeau!

   Vous le savez, j'imagine beaucoup de choses. Le premier prototype d'une de mes inventions doit poindre son nez en octobre. Mais, c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de « voir » de nouvelles choses, Parfois tellement loin de mon secteur d'activité que je ne puis trouver de solutions pour le mettre en application.

   Vous savez « mon » principe d'Archimède: Tout individu plongé délicieusement dans un bain reposant se trouve en situation idéale pour créer.

Ce matin, bain, paf! Idée. Que je vous donne. Na!

  Principe: Un bateau a besoin, pour partir à basse vitesse, d'un maximum de portance pour flotter, manoeuvrer. Mais à une certaine vitesse, compte tenu de la viscosité de l'eau, ce fluide devient un frein.

On a donc développé les hydrofoils, fines surfaces en contact avec l'eau. Pour obtenir cet effet, il faut que le navire prenne de la vitesse, le bateau s'élève, moins de surface en contact accélération améliorée etc...

Mais qui dit élévation dit pertes aérodynamiques, déséquilibre.

Un tout-terrain est moins aérodynamique qu'un coupé sport. Car plus haut.

Moins stable puisque son centre de gravité est plus loin du sol.

Donc, voici mon idée.

   Concevons un squelette-coque pour le navire. Sa structure globale contribue à sa rigidité. Dans les parties basses, réalisons ces foils.

Recouvrons ce squelette d'un film souple et résistant. D'un autre coté, faisons une contre-coque étanche. Un compresseur avec électrovanne est raccordé à cette coque « ballon ».

Etape 1. Au port. On met le compresseur en position souffler. Coque lisse, portance.

Etape 2. Au loin. Le navire a pris de la vitesse. En fonction de celle-ci en associant commande des gaz avec le compresseur, on aspire l'air de la coque-ballon. Le film se contracte autour des foils qui deviennent « apparents ». Le bateau ne pose plus que sur une surface limitée, sans élévation particulière du navire, gain aérodynamique, meilleure stabilité.

Voilà. Comme je ne crois pas avoir à travailler dans le nautisme à court, moyen terme, je donne l'idée à qui la veut.

Moi, je n'ai plus cette idée en tête, je peux me consacrer à autre chose, tout le monde y gagne.

A+

Performance énergétique flux laminaire humour performances détournement d'idée rendements efficacité pourquoi pas? nautisme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×