Réflexions sur le système HHO, suite.

Dernières nouvelles!

   A force de travailler, on finit par progresser!

Mon module HHO se miniaturise, les connexions sont plus fiables, je commence à être satisfait de mon travail.

20140906 144806

On reste pour autant dans le recyclage de matériaux et matériels!

Le but du jeu étant de prouver que cette filière peut être viable au moindre coût.

Pour ceux qui n'ont jamais vu comment une électrolyse basse consommation fonctionne, j'ai "réalisé" une prise de vue sur un module de démonstration, qui "marche" avec une pile 9 volts, avec une webcam et, donc, une prise d'image et de son non professionnelle, de médiocre qualité donc.

L'Université de Tours, division ENR a été contactée et semblerait tentée d'apporter son concours au développement du projet, à suivre.

Dans le billet précédent, je parlais de l'avantage de produire de l'oxygène en altitude, la question qui se pose est comment nous pourrions envisager ce principe pour "doper" un avion dont les altitudes atteintes sont très grandes....

Bref, les choses bougent et bien encore...

A+

Performance énergétique efficacité Electrolyse HHO Aviation Energie renouvelable

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×